Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

La Demeure du Chaos – suite. XII

EPISODE XII

La Demeure du Chaos – suite.

Depuis début janvier, une nouvelle lubie a frappé notre plasticien démiurge : après la guerre du pétrole (les toits sont recouverts de 700 tonnes d’acier faisant de la Demeure du Chaos, vue du ciel, une vaste plate-forme pétrolière), c’est la guerre de l’eau, nouveau sujet central qu’illustre Ehrmann à travers des créations de plus en plus dingues.

Après avoir réservé une carrière dans l’Ouest Lyonnais, Ehrmann fait rouler une armada de camions à travers Saint Romain Au Mont d’Or, pour extraire des masses de terres colossales avec trois forages creusés par descente dans la nappe phréatique qui est sous pression. Le résultat est saisissant, avec une eau qui jaillit naturellement par le forage artésien. Cette extraction, jusqu’à 900 m3 d’eau par jour, avec un traitement associant l’ozonisation et la filtration sur charbon actif est conduite en bassin de stockage à la sortie des puits de prise.

Plus loin, de gigantesques citernes verticales, tenues sur des IPN stockent l’eau. Les corps de pompes surélevés donnent l’impression d’être dans « Brazil ». Il se dit de source officieuse qu’une mise en bouteille de cette eau réputée (La Demeure du Chaos s’appelait avant Domaine des Sources) des Monts d’Or serait dans l’air du temps. Il est vrai que la route des aqueducs est à côté.

Côté média, il est difficile d’échapper à une télé ou à un journal qui ne relate pas les dernières aventures artistiques de la Demeure du Chaos. Ce qui n’arrange pas les choses car à chaque fois, des nouveaux aficionados (artistes, industriels ayant des machines hallucinantes) se pressent pour participer au grand œuvre. On nous signale régulièrement des transports exceptionnels et la présence quasi-permanente de grues de levage de 50 mètres.

Le pire dans tout cela est que les ennemis d’Ehrmann, jurant qu’il courait à sa perte, découvrent avec horreur qu’il vient de se voir décerner avec Artprice, leader mondial de l’information sur le marché de l’art, la meilleure performance annuelle selon le classement Palmarès Euronext Paris 2005, avec plus de 808% de hausse de son titre coté au premier marché, en prenant en compte l’ensemble des marchés.. Le volume moyen de capitaux échangés par jour en 2005 est de 553 705 euros en progression de 3 544 % par rapport au volume moyen de 2004. De la démence pure !

On dit que l’alchimie consiste à transformer les vils métaux en or, mais il s’avérerait que l’alchimie transmutatoire pénétrerait en profondeur les marchés financiers …

Mais notre artiste n’est pas que sculpteur-plasticien, il est en train d’achever d’écrire un ouvrage « L’illumination par la voie sèche », autobiographie sans concession racontant ses périples au sein de la Franc Maçonnerie où il est entré à la GLNF en 1985. Il semblerait que ce parcours, dont Thierry Ehrmann témoigne, explique bien des choses.

copyright 2005 © LyonPeople.com

Publicités

février 21, 2006 - Posted by | Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :