Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

20h50 France 2 – ENVOYE SPECIAL DU 23/02/06

Envoyé Spécial

20h50 France 2 – ENVOYE SPECIAL DU 23/02/06
La folie d’un milliardaire
Visite au cœur de
la Demeure du Chaos.

Un reportage de Loïc Tanant

Présenté par Guilaine CHENU et Françoise JOLY.

NOUVEAU ! VOIR LA VIDEO « La Demeure du Chaos, Envoyé Spécial » SUR DAILY MOTION >>>
NEW! VIEW THE VIDEO: « The Abode of Chaos, Envoyé Spécial » >>>

Télérama n° 2927 – mer 15/02/06 – Laurent THEVENIN :

[…] Démiurge incompris, provocateur, peut-on enfermer Thierry Ehrmann derrière une seule de ses étiquettes ?
En tout cas, ce personnage tout de noir vêtu, dont la vision du monde est marquée par les attentats du septembre, donne matière à un portrait surprenant et réussi.

A la tête de l’une des 400 plus grandes fortunes de France, amassée grâce aux bases de données sur Internet, ce patron, qui se définit également comme un artiste plasticien vit et travaille dans une propriété complètement surréaliste, près de Lyon. Et la « Demeure du Chaos » – vous verrez vite pourquoi – dérange beaucoup dans le village de Saint-Romain-Au-Mont-d’Or.

Le Nouvel Obs Télé n° 2154 – du 18/02/06 au 24/02/06.

« Man In Black » – Marco Mosca.

[…] Mais qui est donc Thierry Ehrmann ? Un homme d’affaires complètement mégalo ? Un artiste visionnaire au goût démesuré pour le morbide ? Un manipulateur doué pour la communication ? Et si ce personnage tout droit sorti de « Mad Max » endossait tour à tour tous ces rôles ? Loïc Tanant s’est intéressé à ce chef d’entreprise atypique qui s’inscrit parmi les 400 premières fortunes de France.
Pour l’occasion, notre milliardaire nous ouvre les portes de « la Demeure du Chaos ». Au cœur d’un village de la banlieue lyonnaise, cet ancien relais de diligence du XVIIe siècle a été transformé en joyeux capharnaüm futuriste, entre univers néogothique et Grozny, qu’il qualifie d’ « œuvre artistique monumentale ». Carcasses de voitures calcinées, murs éventrés, traces de sang, la maison affiche un spectacle de désolation qui pourrait faire passer Marilyn Manson pour le plus sage des enfants de chœur ! Les 28 chambres de la maison ont ainsi été remodelées. Chaque mur relève de l’expression d’un plasticien, selon l’hôte des lieux. Notre « man in black » – il ne se sépare jamais de ses habits noirs – n’hésite pas à déplacer une grue pour lâcher des météorites sur sa maison. Sa dernière folie ? Créer un début de plate-forme offshore au-dessus des toits de la « Demeure du Chaos ».
Le maire du village a décidé de s’attaquer à ce météorite et de poursuivre Thierry Ehrmann en justice pour transgression des règles de l’urbanisme. Notre clergyman des temps modernes n’en a cure. Il pilote son entreprise depuis une sorte de bureau ovale tout droit sorti d’un film de science-fiction, surveille la cinquantaine de salariés qui travaillent sur le site à l’aide de dizaines de caméras placées un peu partout et s’active six jours et demi sur sept.
Pour couronner le tout, cet ancien élève d’un précepteur dominicain partage sa vie avec deux femmes, avoue son épicurisme et se moque du qu’en dira-t-on.
A n’en point douter, notre homme tranche avec les seigneurs du CAC 40 et l’aristocratie du Medef.

Télé 7 Jours n° 2386 – du 18/02/06 au 24/02/06.

Par IM.

[…] A Saint-Romain, dans la banlieue lyonnaise, une étrange maison détonne dans les rues bourgeoises. Sans cesse en chantier, à mi-chemin de la demeure gothique et du bunker de jeu vidéo guerrier, elle fait jaser. Son propriétaire, Thierry Ehrmann, homme d’affaires fortuné et plasticien, en a fait son champ d’expérimentations artistiques et le centre névralgique de son empire fondé sur la Net économie …
Notre avis : Thierry Ehrmann nous ouvre les portes de sa « maison du Chaos » et dévoile un peu de son œuvre au noir. Est-il un imposteur ou un génial créateur ? La question reste entière à l’issue de cette hallucinante rencontre avec un attachant barjot, « héros » du XXIe siècle, digne d’un scénario hollywoodien …

Cahier du « Monde » n° 18996 – du lun 20/02/06 au dim 26/02/06.
Par M.Si.

[…] Un milliardaire déjanté, sorti d’un manga, plasticien à ses heures et patron d’une multinationale dont le plus beau fleuron est Artprice.com, la plus importante banque de données du marché de l’art sur Internet.
Les caméras d’ « Envoyé Spécial » le pistent dans tous les recoins de sa belle propriété de Saint-Romain, en banlieue lyonnaise, qu’il a transformée au grand dam du maire et des villageois, en « Demeure du Chaos » aux murs rongés, éventrés, bariolés, ornés de têtes de mort, de portraits de Ben Laden, de pièces de mobilier fondues dans le béton ou dégoulinantes de sang.
Le parc a été transformé de la même manière, morceaux d’avions brisés d’épaves de voiture, de plaques de tôle façon plate-forme pétrolière sous le toit et même une reconstitution des ruines du World Trade Center. Dernière acquisition du seigneur des lieux, le tunnelier qui a servi à percer le métro de Lyon dont il va faire « une scultpure monumentale de 100 tonnes » surnommée La Bête.
Lui, toujours vêtu de noir, crâne à demi-rasé, orné d’une fine natte, y vit dans sa bulle, « comme le capitaine Nemo au centre de la matrice ».
Puis ce franc-maçon déclaré rentre chez lui, entre ses deux femmes, ou va au café du coin pour lire la presse, « la matière première » de ses recherches artistiques. Et la question reste posée : est-il fou ?

Télé Poche n° 2088 – du 18/02/06 au 24/02/06.

Patron d’Artprice, leader mondial des banques de données sur le marché de l’art, Thierry Ehrmann fait partie des quatre cents plus grosses fortunes de France. Mais derrière le businessman se cache un artiste illuminé qui a transformé sa maison en « maison du Chaos ».
Notre avis : si l’on comprend mal après quoi court Thierry Ehrmann, on plonge, avec curiosité, dans son univers fou. Cartésiens s’abstenir !

Télé Z n° 1223 – du 18/02/06 au 24/02/06.
Par B.J.

Thierry Ehrmann a fait fortune en créant des banques de données. Aujourd’hui, il dirige Artprice.com, premier site mondial spécialisé dans la cote des œuvres d’art. Mais il est aussi artiste plasticien. Bouleversé par la destruction des tours du WorldTrade Center, il a, près de Lyon, transformé un ancien relais de poste en « maison du Chaos » : murs éventrés, têtes de morts, dessins sanguinolents.
PS : un reportage insolite sur un artiste provocateur, homme d’affaires redoutable.

Publicités

février 23, 2006 - Posted by | La Revue de Presse

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :