Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

« La Demeure du Chaos » fait désordre dans la banlieue ouest de Lyon

SAINTROMAINAUMONTD’OR (Rhône), 3 déc 2004 (AFP)

« La Demeure du Chaos » fait désordre dans la banlieue ouest de Lyon

Dans le village aux pierres blondes de Saint-Romain-au-Mont-d’Or, dans la banlieue ouest de Lyon, une maison peu ordinaire provoque des remous: « La Demeure du Chaos », oeuvre d’art pour les uns, provocation pour les autres. Derrière des murs d’enceinte noircis et recouverts de signes ésotériques s’élève la façade d’une bâtisse médiévale d’aspect carbonisé. En guise de blason a été accrochée une grosse salamandre métallique, au milieu de coulées de lave et d’éclaboussures de peinture rouge. De fausses météorites et des carcasses de voitures jonchent le domaine. Cette oeuvre de « déconstruction » est signée par le riche propriétaire des lieux, Thierry Ehrmann, qui s’est entouré dans cette entreprise de nombreux artistes, comme Ben. Mais la version architecturale de la pensée du philosophe Jacques Derrida n’est pas du goût de tous dans ce village résidentiel d’un millier d’habitants, en partie classé, et où le moindre ravalement est soumis à de strictes contraintes. « Ce que je ne peux pas tolérer, c’est qu’on impose (ce spectacle) à la vue des gens », juge le maire Pierre Dumont, qui dit recueillir quotidiennement des témoignages d’habitants excédés. Lui-même s’avoue « exaspéré » par le tapage qui entoure l’oeuvre de son insolent administré. Juriste de formation et président d’un groupe spécialisé dans les banques de données judiciaires, juridiques et économiques, le groupe Serveur, thierry Ehrmann se prévaut de son côté d’un article du code de l’urbanisme excluant les oeuvres d’art du champ d’application du permis de construire. Mais pour le député du Rhône Philippe Cochet (UMP), la situation pourrait ouvrir la porte à tous les excès. Dans une question écrite à l’Assemblée, il a interpellé le ministre délégué au Logement, Marc-Philippe Daubresse, sur les mesures envisageables pour « clarifier les dispositions du code de l’urbanisme ». « L’affaire de Saint-Romain est intéressante du point de vue juridique car elle peut entraîner une jurisprudence », commente le député. « C’est le problème de l’interprétation de l’oeuvre d’art ». Cette polémique, Thierry Ehrmann la juge « enrichissante ». « Une oeuvre d’art qui ne dérange pas n’en est pas une », tranche ce quadragénaire au style gothique, également à la tête d’Artprice, leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’art. Depuis le début des travaux en 2001, ce patron anticonformiste a dépensé près de 900.000 euros pour « déconstruire » – et non « détruire », précise-t-il – l’extérieur et l’intérieur de sa propriété, qui abrite son domicile et le siège de son groupe. Il explique que les attentats du 11 septembre 2001, les guerres en Afghanistan et en Irak, et l’usage récurrent du mot « chaos » dans la presse, l’ont incité à reproduire chez lui un théâtre de guerre et procéder à un « effacement complet de la présence bourgeoise ». Dans son bureau en chantier, entouré de deux minitels, trois ordinateurs et un écran de vidéo-surveillance, Thierry Ehrmann cite abondamment Duchamp, Saint Augustin, Clausewitz, évoque la mort d’Arafat, l' »inspiration messianique » de Bush et prédit la déconstruction du système par l’information et « l’internet qui abolit toute forme de pouvoir ». Sa démarche pourrait faire des émules: un voisin, Marc Allardon, a l’idée de transformer sa propre villa en « Maison de l’Eden » qui, précise-t-il, sera « pleine de vie, d’espoir et de couleurs ».

© 2004 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

Publicités

mars 20, 2006 - Posted by | La Revue de Presse

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :