Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

La Demeure du Chaos – suite.

La Demeure du Chaos – suite.

« Du jamais vu dans l’institution judiciaire » commentaire de l’un des conseils de Thierry Ehrmann, apprenant que la Cour d’Appel a audiencé le dossier le 09 juin 2006, à peine trois mois et demi après le jugement de première instance, où le TGI, bien qu’ayant reconnu formellement le statut d’œuvre d’Art de la Demeure du Chaos, en demande finalement sa destruction, la remise en état étant impossible.

L’affaire est cette fois internationale,
Près de 90 journalistes seront présents à l’audience, avec la présence des principaux journaux Européens et Américains passionnés par ce dossier historique.
En marge des 21 000 pétitions (source AFP), plusieurs milliers de soutiens ont fait part de leur désir d’être présents à l’audience.
Cette fois, Ehrmann sort l’artillerie lourde avec le catalogue raisonné de la Demeure du Chaos, privilège éditorial réservé jusqu’alors aux artistes reconnus au soir de leur vie.
Ce catalogue recense les 2 500 œuvres des 45 artistes, de 1999 à 2006. On y découvre, selon des sources bien autorisées, le contrat secret de l’Esprit de la Salamandre, des textes et des videos inédits, la face cachée de la Demeure du Chaos et la révélation du troisième opus « 2052 » …
Selon les communiqués, 70 000 exemplaires du catalogue raisonné seront disponibles avant le procès.
Il faut se rappeler que le TGI avait considéré en première instance, qu’il s’agissait d’une Oeuvre d’Art unique, donc supérieure aux limites accordées aux œuvres d’art.
Avec les 4 000 photos des 2 500 Œuvres d’Art et leur genèse, la Mairie de Saint Romain va devoir faire fort.
De source autorisée, une procédure de classement a démarré auprès du Ministre de la Culture. Il est vrai qu’en haut lieu, l’angoisse de récidiver un échec Pinault/Billancourt hante les esprits. D’autant plus que la presse étrangère prend un malin plaisir sur cette affaire à démontrer que la France n’a rien compris à l’Art Contemporain.
Les ennemis d’Ehrmann hurlent en expliquant qu’avec Artprice, agence de presse et leader mondial de l’information sur l’Art, Ehrmann le malin dispose d’une puissance de feu inégalée.
Une chose est sûre, le 09 juin 2006 sera une journée historique où notre artiste démiurge va jouer très lourd.
La vraie question posée par un vieil ennemi d’Ehrmann ne manque pas de piquant : « Gagner serait un triomphe, mais perdre lui conférerait définitivement une place dans l’histoire de l’Art. Delà à ce qu’il décide une défense suicidaire, il n’y a qu’un pas qu’il va peut-être franchir, parce qu’au fond, il est totalement dingue et a toujours trois coups d’avance. »

Publicités

avril 18, 2006 - Posted by | Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :