Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

La « Demeure du Chaos » marque un point

La « Demeure du Chaos » marque un point

Publié le 13/09 à 21:07

La très controversée « Demeure du Chaos » située à Saint-Romain du Mont d’Or (Rhône) pourra rester en l’état

La cour d’appel de Lyon a en effet donné son autorisation au propriétaire de cette maison apocalyptique alors qu’un premier jugement l’avait enjoint à la remettre en conformité avec le code de l’urbanisme.

Le tribunal l’a en revanche condamné à 200.000 euros d’amende pour avoir réalisé les travaux de modification du site sans autorisation préalable.

Thierry Ehrmann
(illustration) Thierry Ehrmann – février 2006 – France 3

Depuis 1999, Thierry Ehrmann, qui a fait fortune sur internet (avec un site de cotation en ligne d’oeuvres d’art), a « déconstruit » le siège de sa société, situé à Saint-Romain au Mont d’Or (Rhône), transformant un ancien relais de poste du XVIIe siècle en une oeuvre d’art provocatrice et inquiétante, aux murs calcinés et défoncés, ornés de portraits de Ben Laden ou de Fidel Castro, alors qu’une carcasse d’hélicoptère hante ce qui fut un jardin.

Le maire du village, dont plusieurs bâtiments sont classés monuments historiques, avait porté plainte contre lui en 2004 pour non respect du code de l’urbanisme.

Le 16 février dernier, le tribunal correctionnel de Lyon avait estimé que la « Demeure du Chaos  » était bien d’une oeuvre d’art mais que celle-ci étant supérieure à 12 mètres de haut et 40 m3 de volume, son auteur aurait dû faire une demande préalable avant de la constituer.

Mais si les juges de première instance avaient ordonné la remise en état de la « Demeure du Chaos « , les juges d’appel notent que cette mesure est « facultative » et, pour eux, « il n’y a pas lieu de l’ordonner ».

En outre « une procédure de classement de l’immeuble est en cours au ministère de la Culture », rappellent-ils pour justifier leur décision.

Le propriétaire satisfait, le maire déçu

A l’issue de l’audience mercredi, le maire de Saint-Romain au Mont d’Or, Pierre Dumont, s’est montré très déçu par ce jugement et a indiqué réfléchir à un éventuel pourvoi en cassation.

« Il y a quelque chose qui m’échappe : comment se fait-il que la loi s’applique à certains et pas à d’autres ? », a-t-il déclaré, citant l’exemple de personnes obligées de reboucher les fenêtres qu’elles ont ouvertes sans autorisation.

Pour sa part, le propriétaire de la Demeure du Chaos, Thierry Ehrmann, ne cachait pas sa joie en dépit de l’amende qui lui a été infligée. « Les magistrats ont confirmé le caractère artistique indubitable de l’oeuvre et ont exprimé très clairement leur volonté de protéger cette création unique et singulière », s’est-il félicité.

copyright ©2006 France2.fr

Publicités

septembre 14, 2006 - Posted by | La Revue de Presse

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :