Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

Demeure du chaos : l’affaire sera rejugée en appel

INFO
Polémique
12/12/2007 | 13:27

Demeure du chaos : l’affaire sera rejugée en appel

Le 11 décembre, la cour de cassation a annulé l’arrêt de la cour d’appel de Lyon rendu en 2006.

L’affaire qui oppose Thierry Ehrmann, homme d’affaires et propriétaire de la « Demeure du chaos » au maire de Saint Romain aux Mont d’Or, village classé situé au coeur des Monts du Lyonnais, dure depuis bientôt huit ans. Selon l’élu, l’ancien relais de poste du XVIIe siècle, métamorphosé par Thierry Ehrmann, enfreint le code de l’urbanisme…

Depuis 1999, la « Demeure du Chaos », située dans un village de la banlieue chic de Lyon, fait couler beaucoup d’encre. Avec l’aide d’une quarantaine d’artistes plasticiens, Thierry Ehrmann, créateur de la start-up Artprice.com et patron du groupe Serveur, a décidé de transformer sa maison en œuvre d’art monumentale. Salamandres sanguinolentes, murs calcinés et recouverts de portraits de Ben Laden ou Fidel Castro…. Des oeuvres qui ne sont pas du goût du maire de Saint-Romain au Mont d’Or et de nombre de ses administrés. Le maire a déposé une plainte contre le propriétaire de la Demeure du chaos en 2004. En première instance, le tribunal correctionnel de Lyon a donné raison à l’élu : Thierry Ehrmann devait remettre sa maison en l’état. La justice a également condamné l’homme d’affaires, et sa société immobilière, à payer une

amende de 120.000 euros. Mais Thierry Ehrman a fait appel. En septembre 2006, le jugement a été partiellement infirmé par la cour d’appel de Lyon. L’amende a été alourdie, passant de 120 000 à 200.000 euros, mais le maintien en l’état de la bâtisse a été autorisé. La cour d’appel a jugé Thierry Ehrmann coupable d’avoir effectué les travaux sans autorisation préalable, mais a considéré que la « Demeure du Chaos » est une oeuvre d’art. En conséquence, il ne convient pas d’imposer sa remise en état. Le parquet général de Lyon et la commune de Saint-Romain au Mont d’Or ont alors formé un pourvoi en cassation, suivi par Thierry Ehrmann. Le troisième acte s’est joué le 11 décembre. La cour de cassation a annulé l’arrêt de la cour d’appel de Lyon rendu en 2006. Elle vient de décider de renvoyer l’affaire devant la cour d’appel de Grenoble. Qu’en pensent les principaux intéressés ? La réponse dans la vidéo ci-contre….

copyright ©2007 France 3 .fr

Publicités

décembre 12, 2007 - Posted by | La Revue de Presse, Petition, Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :