Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

L’art « déconstructif » de la demeure du Chaos à nouveau menacé de destruction

Justice – L’art « déconstructif » de la demeure du Chaos à nouveau menacé de destruction

le dimanche 16 novembre 2008 à 19:51

Les pierres du village protestant de Saint-Romain au Mont d’Or abritent depuis neuf ans, et au grand dam de la mairie, une maison pas comme les autres, la Demeure du chaos, objet du délit lundi à Grenoble. La vision apocalyptique du richissime plasticien Thierry Ehrmann (président fondateur du groupe Serveur et de l’agence de presse Artprice) tiraille cette paisible bourgeoisie de l’ouest lyonnais, avec ses carcasses de voitures, de tanks, ses éclaboussures de peintures rouges et ses corps en plastiques meurtris, dépassants de la façade, mais pourtant pas si haut ! A priori…

La défense de l’artiste anticonformiste se base en partie sur un des principes du cadre de l’urbanisme, qu’il ne dépasserait pas ! A savoir une limite de 12 mètres de haut et de 40 m³ pour chaque œuvre. Cet homme d’affaires, au lourd bagage théologique et historien d’art, a également étudié le droit. Des années studieuses, qui lui ont permis de rencontrer son plus fidèle détracteur, le maire sortant, Pierre Dumont.

« Ici, commencent les forces du Mal »

« C’est un homme cultivé, avoue Thierry Ehrmann, c’est pour cela qu’il a le droit d’apparaître sur les murs de la Demeure du chaos en tant que destructeur. Contrairement à Françoise Revel, son successeur, qui ne fait que clamer à la sorcellerie : “Ici commencent les forces du Mal”, ce sont ses mots, je n’invente rien ! »

La grande différence avec le procès en cour d’appel de Lyon du 9 juin 2006, cassé par la suite en cassation avec renvoi sur Grenoble lundi, est que cette demeure, où les atrocités du XXIe siècle sont matérialisées sans limite, a désormais ouvert ses portes en tant qu’ERP muséal (Etablissement recevant du public) depuis janvier 2008. Ce qui est sujet à plainte, en dehors du fait que l’œuvre soit placée en partie sur des ruines d’un temple protestant classé du XVIIe siècle. Car le tapage créé par la convergence de 120.000 visiteurs par an, à ce jour, excéderait les riverains, selon la mairie.

« Je promets un bain de sang »

La cour de Cassation a donc accepté en décembre 2007, au titre de la notion d’harmonie architecturale et du plan d’occupation du sol gérés par les communes, l’arrêt de la Cour d’Appel de septembre 2006 et le renvoi devant celle de Grenoble lundi. Or, pour l’artiste, la première notion est « subjective » et ne dépend pas de la loi pénale et, pour le second, il relève du droit administratif non « géré » par la cour de Grenoble.

Fort de ces 72.000 pétitions recueillies dans le livre Honte à vous, cette 307ème fortune française se présentera au procès avec « en tête le principe du procès de rupture de Me Vergès ». « Ce sera un procès d’une rare cruauté, je promets un bain de sang ! Car forcément, c’est le procès d’œuvres d’art, qui comme toujours conduisent à un procès d’une rupture sociale très violente », confirme Thierry Ehrmann, qui se réjouit d’avance du tapage suscité par ses « au moins » 700 inscrits pour le rendez-vous de lundi à 14 heures, devant le tribunal de Grenoble.

Pour suivre le procès www.demeureduchaos.org

voir également le blog de Thierry Ehrmann

copyright ©2008 Edition France Soir du lundi 17 novembre 2008 n°19956 page 8

Publicités

novembre 17, 2008 - Posted by | Grenoble 17 novembre 2008, La Revue de Presse, Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :