Presse(s) Materia prima

———-)|(———-

thierry Ehrmann – Voyage au bout de la nuit – Parcours atypique, Vision prophétique

Fin dialecticien, homme d’une grande spiritualité, artiste plasticien féru de l’histoire de l’art, Thierry Ehrmann a érigé en deux décennies le leader mondial de l’information sur le marché de l’art (4,5 millions de membres dans 72 pays). Passionné et passionnant, le président directeur général d’Artprice.com nous retrace son parcours atypique. Entretien fleuve.

Que retenez-vous de votre jeunesse ?

Mon enfance fut marquée par une formation chez les jésuites nommés les soldats de Dieu, puis chez les dominicains, redoutables négociateurs attestant d’un contournement intellectuel extrêmement rare et aiguisé. Mon enfance fut d’autant plus particulière que mon père, ancien polytechnicien à la retraite, docteur en droit et grand croyant, était un membre de l’Opus Dei influent.

Après Vatican II, l’Église ayant décidé de mettre fin aux biens ostentatoires, mon père avait été mandaté par le Vatican pour fermer les écoles princières, les palaces et autres lieux vains et inutiles qui ne représentaient plus l’esprit qui soufflait dans la foulée de Vatican II. Nous avons voyagé aux 4 coins du monde pour mettre un terme à ces lieux qui appartenaient à l’Eglise. J’ai ainsi pu découvrir le monde, et observer qu’à l’époque, le latin était la langue des affaires et non l’anglais.

J’ai eu l’occasion de faire le tour du monde une première fois durant mon enfance, puis une seconde fois entre 16 et 20 ans. J’ai écumé tous les pays à l’exception de 2 ou 3 pays exotiques.

 

Quels enseignements tirez-vous de ces voyages ?

Les voyages sont vains et inutiles. Le plus long voyage est celui que l’on fait dans sa tête. Au terme de 20 ans de démarche analytique freudienne, suivis de 8 ans de démarche lacanienne, je suis convaincu que le voyage physique est une fuite en avant dans laquelle on s’exile avec ses névroses et ses psychoses. C’est précisément l’histoire des miroirs grossissants, la fuite à l’extérieur est un véritable syndrome de Stendhal qui ne fait qu’amplifier le phénomène.

Si les évangiles de Luc et Matthieu affirment « nul n’est prophète en son pays », pour autant, nous sommes le fruit d’une éducation, d’une culture et d’un climat. C’est sur nos terres que nous nous faisons, nous défaisons et nous reconstruisons. Je n’ai jamais vu d’exil heureux. J’ai eu la chance de rencontrer des monstres puissants qui ont dominé le XXème siècle et qui pour certains se sont éteints depuis. J’en ai conclu que tout exil est soumis à un éternel retour.

Celui qui s’isole en haut de la montagne ne cherche que le retour à l’exil, l’acte de solitude correspondant à la volonté de mieux revenir. Pour moi, le mythe de l’ermite n’existe pas, l’ermite est quelqu’un qui prépare son retour en scène, il n’est un mythe qu’en projection de son futur retour. Nous devons affronter nos démons frontalement sous peine qu’ils reviennent toujours.

 

Quel est votre moteur dans la vie ?

La passion pour l’art que je mets dans Artprice et le musée que j’ai fondé. Je suis artiste plasticien inscrit à la Maison des Artistes depuis 35 ans. Dès 1999, j’ai voulu faire vivre mes œuvres dans le premier musée privé immatriculé au RCS : Le Musée L’OrgAne, que j’ai érigé comme siège social d’Artprice, coté sur le marché réglementé. Ma passion pour l’histoire de l’art, en 20 ans, m’a servie à bâtir le Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art.

Ce travail titanesque fut synthétisé par la Ministre de la Culture lors de sa visite chez Artprice par cette phrase « Vous vous êtes subrogé en lieu et place à une mission supra-étatique de conservation de l’histoire du marché de l’art ». En effet, il est nécessaire de poser quelques chiffres qui démontrent le travail herculéen réalisé : Artprice est devenue en 20 ans le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes.

Avec Artprice Images, elle permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art, de 1700 à nos jours, commentées par ses historiens.

Au quotidien, Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Ce n’est pas pour rien qu’Artprice compte 4,5 millions de membres dans 72 pays.

 

En quoi avez-vous introduit une profonde révolution dans le marché de l’art ?

Raymonde Moulin, célèbre sociologue et historienne de l’art, surnommée « la Papesse », m’a interpellé il y a une dizaine d’années en m’indiquant qu’Artprice avait définitivement modifié l’histoire du marché de l’art de manière irrévocable en s’inscrivant elle-même dans l’histoire de l’art. Effectivement, on note depuis 20 ans une mutation sans pareil. Laissons parler les chiffres quelques secondes.

Les leviers d’une telle mutation passent par la facilité d’accès aux informations sur le Marché de l’Art, la dématérialisation des ventes – le tout sur Internet avec 98% des acteurs connectés- la financiarisation du marché, l’accroissement des consommateurs d’art (de 500 000 à l’après-guerre à 90 millions en 2017), leur rajeunissement, l’extension du marché à toute la Grande Asie, à la zone Pacifique, à l’ Inde, à l’Afrique du Sud, au Moyen-Orient et à l’Amérique du Sud.

Cette mutation passe aussi par l’industrie muséale qui est devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. En effet, il s’est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que durant tous les XIXème et XXème siècles, soit 700 nouveaux musées par an. Cette industrie dévoreuse de pièces muséales est l’un des facteurs primordiaux de la croissance spectaculaire du Marché de l’Art. Le Marché de l’Art est désormais mature et liquide.

Le Marché de l’Art est devenu un marché efficient, historique, mondial et dont la capacité à résister aux crises économiques et géopolitiques n’est plus à démontrer. Il surperforme depuis 18 ans les principaux marchés de placement de manière incontestable.

thierry Ehrmann

thierry Ehrmann

 

Vous avez fondé votre musée, au cœur-même d’Artprice qui analyse le marché de l’art. Que s’apportent-ils mutuellement ?

Aujourd’hui, Le Musée d’Art Contemporain L’Organe qui gère la Demeure du Chaos / Abode of Chaos compte 5 400 de mes œuvres, principalement des sculptures monumentales de plusieurs dizaines, voire centaines de tonnes, dont les thèmes abordent notre siècle tragique et somptueux.

Mes 5 400 œuvres baignent dans une totale alchimie avec Artprice et le Groupe Serveur, pionnier de l’Internet et des banques de données depuis 1987. Il est évident qu’Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art ne pouvait rêver mieux que d’avoir comme siège social le célèbre Musée d’Art Contemporain L’Organe, gérant la Demeure du Chaos. Il faut préciser que ce musée est classé en région Rhône-Alpes, de manière incontestable, comme premier musée d’art contemporain privé, avec 120 000 visiteurs par an, dont 25 % hors France.

 

Quel est votre rapport à la franc-maçonnerie ?

J’ai eu l’opportunité d’y rentrer très jeune – à l’âge de 23 ans – et de devenir membre de la Grande Loge Nationale de France. Cette loge déiste me semblait intéressante car porteuse d’une philosophie assez ouverte. On nous appelait les « Anglais » car nous dépendions de la Grande Loge de Londres ou encore les « Romains.

J’ai été l’un des premiers à aborder le thème dans un Envoyé spécial sur France 2 qui m‘était consacré. J’ai 32 ans de loge et je dois dire qu’avec le recul, pour avoir visité de multiples courants ésotériques à travers le monde, je dois admettre que la franc-maçonnerie est le modèle philosophique le plus stable, le plus humain, et qui, contrairement à ce que l’on croit, peut par son concours amener aux grandes questions éthiques de ce siècle.

Lorsqu’on possède un mandat public, nous devons pratiquer la méthode anglo-saxonne de déclarer notre appartenance afin d’éviter les fantasmes des fraternels dévoyés et nous permettre au contraire de nos ouvrir à des réceptions d’air plein d’humanisme et de talents.

Mon père, polytechnicien et Docteur en Droit, comme moi-même et mes deux fils avons une maladie neurodégénératives très importante et ma démarche depuis 32 ans par le temple et les voyages initiatiques me permettent d’assumer ces terribles douleurs et de rester les yeux ouverts vers le ciel toujours curieux et émerveillés de ce nouveau monde.

 

Qu’entendez-vous par visite initiatique ?

J’ai suivi par plaisir un cursus universitaire de théologie qui m’a permis d’étudier différentes religions et notamment la religion juive. J’ai pu échanger avec le Rav Pinto, tout en étant goy et catholique. Un de mes meilleurs amis, décédé depuis, était un grand psychiatre juif. Cet homme brillant a sombré dans la folie et est devenu écrivain et ermite en Israël.

Son parcours était captivant car il avait étudié la Torah, le Talmud et le Zohar, que l’on retrouve dans les loges maçonniques haut gradées. Je m’imagine à la place de l’autre et ce qu’est l’autre. C’est une de mes méthodes de gouvernance dans la mesure où je ne donne jamais un seul ordre. Je pense que donner un ordre affaiblit considérablement, l’ordre étant une perte de sens.

En Asie, l’ordre n’existe pas, le regard suffit à imprimer ou à donner le sens même dans lequel il faut aller. J’ai toujours eu des passerelles absolument transparentes entre ma vie privée et ma vie professionnelle. J’admire ou je suis dubitatif en fonction des jours des gens qui cloisonnent ces deux univers. Lorsque l’on est passionné, il est difficile, voire impossible, de conserver cette étanchéité.

J’ai toujours cultivé une totale transparence avec mes fils qui ont désormais plus de 30 ans en provoquant très rapidement le meurtre du père. Le père est aussi quelqu’un qui a ses fragilités, ses névroses… Mes enfants ne sont pas la continuité de moi, ils ont un parcours authentique, singulier, et il n’existe aucune projection.

 

Quel regard portez-vous sur l’Europe ?

Je lisais dernièrement les écrits de Nicolas Baverez sur la décadence de L’Occident et le projet européen. Dans les années 80, j’avais une cinquantaine de sociétés dont chacune portait le préfixe « Europ » (Europe Numéris, Europe Juris, etc). J’ai beaucoup cru au projet européen de Jean Monet mais je considère aujourd’hui que c’est la plus grande catastrophe industrielle, politique et économique.

Nous avons fait l’Europe en dépit du bon sens et nous avons gâché quelque chose d’historique qui avait dix millions d’existence. Le traité de Lisbonne signé en 2007 est pitoyable, c’est un traité que l’on signe en fin de nuit lorsque les parties sont usées et souhaitent en finir. J’ai découvert, si l’on compte les grandes régions, que c’est en réalité 108 parties qui doivent s’accorder lorsqu’il y a une adoption à prendre.

Il est déjà extrêmement difficile d’obtenir l’accord de tous les sociétaires ou tous les mandataires au sein d’une holding, alors imaginez ce qu’il en est pour la grande maison Europe. Le système était voué à l’échec.

 

Comment auriez-vous imaginé l’Europe ?

J’aurais imaginé une Europe médiévale organisée en régions afin de favoriser une transversalité. Il aurait fallu mettre un terme en France à ce jacobinisme colbertiste ou ce jacobinisme high-tech qui consiste à tout concentrer. La concentration constitue pour moi une énorme erreur. L’Europe aurait pu nous aider à réaliser l’Europe des régions, porteuse de sens et productive. Rappelons à titre d’exemple que la région Rhône-Alpes est plus grande que la Suisse et représente environ 11,6 % du PIB français. Nous avons des capacités importantes mais il existe une perte d’énergie énorme.

J’imagine une Europe généreuse. L’Europe avait une très belle histoire mais elle s’est vidée de son sens, elle n’est pas atlantiste, on ne peut pas même parler d’une Europe de l’OTAN. Cette Europe a tout perdu jusqu’à la vision de ses fondateurs qui la projetaient de l’Atlantique à l’Oural avec une ouverture vers l’Ukraine. Il était question d’une Europe ouverte s’étendant naturellement jusqu’à Moscou. Les Russes sont furieusement occidentaux. Concernant la Turquie, bien qu’éprouvant un profond respect pour l’Empire ottoman et la Sublime Porte, nous devons convenir qu’aujourd’hui, la Turquie est tout sauf laïque.

L’idée, à travers l’Europe, aurait été de simplifier le tout en imaginant un marché unique dans lequel on essaye de parler la même langue et le même droit des contrats. Le droit accompagne la culture, il est la pacification de la guerre. On dit communément que lorsque les armes se taisent, le droit parle. Lorsque les hommes contractent, c’est que la guerre a cessé et qu’ils échangent. Le droit a donc une valeur capitale mais au lieu de faire un droit européen, on s’est arrangé pour produire des directives internes qui devenaient un quatrième degré de juridiction propre à notre pays.

Après avoir rédigé de multiples rapports, commission sénatoriale etc, j’ai décidé de cesser toute navette parlementaire ou sénatoriale. J’ai vu des choses hallucinantes qui visaient à renforcer notre protectionnisme et à attiser le sentiment anti-européen. L’idée était de faire en sorte d’embêter les autres par tous les moyens. La réforme des ventes publiques est un exemple parlant, elle a fait l’objet d’une première réforme en 2011 avant d’être de nouveau amendée, nous en sommes à présent à la modification de la réforme exposant trois.

Face à l’absence d’effort des différents acteurs, l’Europe est devenue ce monstre administratif dans lequel on ne connaît pratiquement aucun commissaire. Le Tafta compte entre 800 et 900 négociateurs, alors que l’Europe n’en dispose que d’une quarantaine. La puissance de feu joue énormément. C’est dommage car nous avions un très beau projet mais il est grand temps d’arrêter les frais.

 

Quelle révolution majeure sommes-nous en train de vivre ?

Nous sommes désormais passés à une phase de mondialisation que les gens n’ont pas vu venir et anticipée. Nous sommes dans un changement de paradigme qui se produit environ tous les 3 ou 4 siècles, nous assistons à une véritable compression de l’espace-temps. J’ai eu la chance d’avoir Paul Virilio comme intervenant, ce dernier a beaucoup travaillé sur la notion d’accident et d’espace-temps. Une civilisation était considérée comme supérieure à une autre lorsqu’elle allait plus vite.

Rome a eu la suprématie sur Athènes car ils annonçaient le début ou la fin d’une guerre grâce à un cavalier alors que l’autre était encore à pied. Nous sommes arrivés à une optimisation absolue de la notion d’espace-temps et à une telle célérité qu’aujourd’hui, la notion même de logistique ne vaut plus rien : un container transporté entre Shanghai et le Havre coûte 400 dollars.

La mondialisation est une réalité et Internet l’a confirmé. Le législateur, nos élus et tous les États nations n’avaient pas réellement réfléchi au problème de la mondialisation.

 

 

Comment construire une histoire dans une société de l’immédiateté ?

Twitter a introduit la génération 280 caractères. Robert de Vogüé, grand financier entre autres anciennement chez JPMorgan et KBC Bank me confiait que désormais, les gens ne lisent plus que le titre dans les communications financières. Il existe une certaine facilité et lâcheté que de résumer et réduire à un titre un flux d’information constant et régulier même s’il est évident que les gens ne peuvent pas tout absorber. Trop d’information tue l’information et désormais la notion de courage et de prise de risque n’existent plus. Certains paysans ont plus de bon sens que des polytechniciens ou des énarques et sont parfois capables d’articuler un raisonnement solide et bien étayé que des gens très diplômés ne sont pas capables de conduire.

 

Quelles sont les spécificités de la Chine ?

Nous étions associés avec l’état chinois que beaucoup taxent de « démocrature ». Cela fait 30 ans que nous travaillons avec la Chine et j’ai réfléchi significativement au sujet. Bon nombre de personnes ont des idées reçues sur la Chine mais elle est cependant la première puissance mondiale et il ne faut pas oublier que la Chine a 7 000 ans d’ancienneté durant lesquels ils ont eu cette position au coude-à-coude avec l’Inde.

Gandhi a commis l’énorme erreur de créer une sorte d’autonomie propre à l’Inde. Aujourd’hui, l’Inde accuse un retard de 30 ans dans la mondialisation et est complètement en marge. Si l’Inde est prétendument la plus grande démocratie, il n’en demeure pas moins que les castes persistent, que la corruption perdure et que c’est un pays à des années-lumière de la modernité.

Le coup de génie des Chinois consiste à avoir fait de l’Inde l’atelier du monde. Grand nombre de mes amis insistent sur le fait que lorsque Chine arrivera à 700-800 dollars de salaire moyen pour les cadres – ce qui est désormais le cas – elle-même mettrait un genou et rentrerait dans une logique occidentale.

La Chine, dont le pragmatisme est sans égal, a trouvé l’Inde comme atelier du monde, la Chine devenant non plus l’usine du monde mais les ateliers de recherche et développement du monde. Ils se sont ainsi assurés une certitude pendant pratiquement 20 ans et ont pris le contrôle de la zone grande Asie : de Singapour à la Corée, au Vietnam, à la Birmanie… La Chine s’inscrit dans une logique de suprématie absolue.

Par nature, celui qui envahit – le barbare – amène également une forme de culture même si cela se fait dans le sang et la violence. La culture des barbares a toujours amené du sang nouveau et a permis au fil des siècles de régénérer et modifier les royaumes et les comtés. Le cas de la Chine est assez extraordinaire et unique au monde.

La Chine a toujours sinoïsé l’ennemi et fait en sorte, quelques soient les invasions, que les barbares deviennent de culture chinoise. La Chine n’a jamais envahi quiconque à l’exception du Vietnam mais pour des raisons plus complexes et ils n’ont jamais eu de flottes de guerre. Leur vraie force aujourd’hui est d’être toujours dans cette même logique. Ils ont une compréhension occidentale de la mondialisation, de l’économie et de l’OMC mais ils ont la capacité d’être un tout.

J’ai rencontré des opposants au régime mais ils faisaient cependant tout pour la mère patrie. On ne se rend pas compte de la force extraordinaire de la diaspora chinoise, ils arrivent à se projeter jusqu’à la quatrième ou la cinquième génération alors que nous ne dépassons pas les deux générations. Nicolas Baverez indiquait que les démocratures ont la chance ne pas céder à la facilité de la démocratie qui consiste à aller chercher des voix juste avant les élections et de légiférer et réglementer à tour de bras pour satisfaire l’opinion du dernier fait divers.

 

Comment expliquez-vous la déconstruction de notre démocratie ?

Juriste de père en fils depuis des générations, je suis atterré par cette profonde déconstruction alors que le droit français était reconnu comme l’un des meilleurs droits au monde. Nous sommes en implosion totale, de nouveaux textes viennent massacrer les anciens et les codes de procédures pénales et civiles s’entrechoquent. Nous avons sabordé trois siècles de construction intellectuelle du droit. Le droit est à la fois littéraire et mathématiques, il est l’épreuve du temps.

 

Comment imaginez-vous l’avenir ?

Désormais, l’infiniment subsidiaire est devenu le principal et l’élément focalisant est devenu l’infiniment subsidiaire. C’est toute l’histoire de la presse d’aujourd’hui. Nous avons mis un terme à l’état d’urgence, dont acte. Nous avons fait un certain nombre de codes de procédures et de droit pénal de sorte qu’aujourd’hui, nous nous situons au-delà de la plupart des dictatures en matière de droit.

Nous évoluons dans une société où les juges ont perdu tout contrôle, même le procureur, qui est censé être le chef de la police, est écarté de nombreuses procédures. Le célèbre écrivain Jean Rostand déclarait être optimiste quant à l’avenir du pessimisme. Je trouve cela dommage car nous avons tout pour être heureux : jamais la science n’a été aussi loin, jamais nous n’avons franchi de telles limites en termes de recherches et de découvertes et nous avons du bonheur à amener à l’humanité.

L’homme dispose d’outils et il est presque sur la marche du temple divin : nous savons lire les lignes de l’ADN, l’intelligence artificielle est en pleine essor et nous avons une maîtrise et une réponse à beaucoup de nos questions existentielles alors que nous sommes dans un contexte catastrophique.

 

Qu’est-il en train de se jouer sur le plan « historique » ?

Nous nous inscrivons dans un contexte de mondialisation mais pour autant, nous refusons de comprendre les articulations de l’histoire et de dénouer leur complexité en privilégiant une lecture simpliste et définitivement manichéenne.

A mon sens, les attentats du 11 septembre incarnent un nouveau point de départ l’ouverture du 21ème siècle. Les ruines du 11 septembre ne s’adressent pas uniquement aux Américains mais également Européens. Francis Fukuyama avait déclaré avant de se rétracter que la chute du mur de Berlin consacrait la « fin de l’histoire », et que la démocratie devenait perpétuelle. Cette théorie tuait l’idée même d’histoire dans ce qu’elle a de violent et d’impromptu. L’histoire est par nature soudaine et non prévisible. Le 11 septembre fut un événement soudain et non prévisible qui nous a ramenés à la réalité selon laquelle l’histoire peut exploser à tout moment. Le 11 septembre marque la défaite de l’Occident et de notre suprématie. L’Occident s’est quasiment tout arrogé au cours du XXème siècle, la démocratie, le bon goût, l’art… Si l’on considère l’Histoire, qu’est-ce qu’un siècle sur 6000 ou 7000 ans d’humanité ?

 

Quelle est la gravité de la situation dans laquelle se trouve la France ?

Si l’Europe est malade au sens des grands continents, je pense que la France est l’un des pays les plus malades d’Europe. Le pays est dans une déconstruction beaucoup plus grave que l’on ne l’imagine et on se refuse à voir les réalités en face.

Aujourd’hui, l’ascenseur républicain est cassé mais surtout science et progrès ne riment plus avec bonheur, peut-être pour la première fois dans l’humanité. Le progrès était toujours synonyme de source de bonheur alors que désormais, ce n’est plus le cas, il devient source de flicage, et plus personne ne pose des barrières.

Je connais très intimement la culture cyberpunk et la culture de la science-fiction que l’on a ensuite désigné par films d’anticipation. J’ai une cinémathèque d’environ 50 à 60 000 films : des courts métrages, des films d’essai, des tentatives cinématographiques avortées, j’ai même récupéré des films qui ne sont jamais sortis.

Depuis pratiquement 10 ans, plus aucun film de science-fiction ne sort car tout a été pensé et que désormais la réalité a dépassé la fiction. La notion de déplacement dans l’espace-temps est la seule chose qui appartient encore au domaine de la science-fiction, il est étudié mais pour l’heure, il n’a encore été réalisé qu’à travers des électrons.

En dehors de cela, tout a déjà été traité. Mon père disait que Jules Verne avait été le premier auteur de science-fiction. Je pars du principe que tout ce que l’on écrit en projection et en scénario appartient déjà au domaine de l’acquis. Da Vinci désignait l’art comme « une chose mentale » (cosa mentale). Il m’arrive souvent de me faire violence dans mes œuvres, je vois le volume, je le modélise et ensuite il faut incarner ce volume parce qu’on est humain. On ne peut penser que ce qui existe.

 

L’intelligence artificielle est-elle un danger ?

L’intelligence artificielle existe en réalité depuis 30 ans, les établissements bancaires utilisaient déjà des algorithmes, sans parler du THF… Les outils d’aide à la décision, le datamining et la business intelligence existent depuis longtemps.

Arrêtons de galvauder et de diaboliser l’intelligence artificielle, nous avons presque le sentiment que nous accouchons d’une nouvelle religion alors qu’elle existe depuis fort longtemps.

 

En quoi et comment votre groupe a-t-il toujours été avant-gardiste ?

Nous avons beaucoup d’ingénieurs et de chercheurs étrangers au sein de notre groupe qui cherchent à partir. Je les aide à repartir dans leur pays d’origine, ou là où ils souhaitent s’expatrier. À l’époque, je prenais des participations, non pas à des fins capitalistiques, mais pour les soutenir en leur apportant la mise de départ. Nous avons ainsi pu disposer de correspondants dans le monde entier, que cela soit dans les pays de l’Est, en Israël ou au Canada.

Nous étions sur Internet dès 1985. Nous avons toujours eu 10 ans d’avance dans le groupe avec le souci permanent de maintenir cette avance en ayant une double lecture dichotomique. Nous nous interrogeons d’un côté sur ce qui va se passer dans 5 ou 10 ans et de façon concomitante sur ce qui peut permettre de réaliser concrètement des fonds propres ou du résultat net afin de ressourcer ce qui est dévoreur de fonds propres.

La R&D requiert par nature des fonds de roulement positifs. Internet a introduit la mondialisation et tout peut se dématérialiser. Si on se réfère au théorème de Pythagore selon lequel tout est nombre à l’exception de l’âme et de l’émotion, on peut donc dématérialiser pratiquement 99 % de notre civilisation. Il est évident que tout va migrer vers la révolution numérique dont Internet est le principal support mais pour autant, on tend vers le « glocal » combinant simultanément le local et le global.

Nous avons beaucoup de marchés locaux et nous étudions sur Internet tout ce qui concerne les marchés mondiaux depuis la nuit des temps, y compris le marché de l’art qui ne peut fonctionner que de manière mondiale comme les marchés financiers ou les matières premières. Nous avons toujours une approche historique, théorique, scientifique et aussi très pragmatique dans la création de société ex nihilo.

Entreprendre.fr

 

Publicités

juin 5, 2018 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, art market, Artmarket Marché de l'Art, Artprice, Chaos Materia Prima, Demeure du Chaos, La Revue de Presse, No Legend by Abode of Chaos, Saint Romain au Mont d'or, techniques speciales d'investigation, thierry Ehrmann, Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

LE PROJET « DEMEURE DU CHAOS » DE L’ARTISTE FRANÇAIS THIERRY EHRMANN FONDÉ SUR LES BOULEVERSEMENTS DU 21ÈME SIÈCLE – TRADUCTION DU REPORTAGE ATLAS OBSCURA

La traduction intégrale du reportage d’Atlas Obscura est assurée par Richard Summer. Le texte français est à lire sous la présentation d’Atlas Obscura.
Le texte original en anglais figure sous le texte en français avec lien du reportage d’Atlas Obscura.

La traduction intégrale du reportage d’Atlas Obscura est assurée par Richard Summer. Le texte français est à lire sous la présentation d’Atlas Obscura. Le texte original en anglais figure sous le texte français avec le lien du reportage Atlas Obscura Ce reportage très intime et novateur sur La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos dixit the New York Times (1999 / 9 novembre 2017) est édité par le célèbre site Atlas Obscura, un blog mondialement connu sur les merveilles cachées du monde avec ses 18 millions de lecteurs. Soyez prudent, la lecture d’Atlas Obscura peut devenir addictive !

Installez vous confortablement dans votre fauteuil préféré avec Atlas Obscura entre les mains, vous venez d’embarquer pour un voyage extraordinaire grâce à ce guide unique de l’étrange, des mystères et des merveilles : celles qui sont juste à côté de chez vous, celles qui sont à l’autre bout du monde. Au fil des continents, vous découvrirez : la porte de l’enfer du Turkménistan, les secrets des catacombes de Paris, les écorchés de Fragonard, les tunnels abandonnés de la petite ceinture de Paris, les cercueils suspendus sur une falaise aux Philippines, un hôtel monumental et défiant le ciel en Corée du Nord, la crypte des capucins de Rome décorée d’ossements humains, le premier télégraphe optique à Saverne, le pont suspendu le plus vertigineux du monde, l’île des chats au Japon, la ville fantôme de Tchernobyl… Atlas Obscura révèle les lieux les plus étranges et curieux du monde. Laissez votre curiosité devenir votre boussole. Soyez curieux sans modération, tournez les pages, découvrez, relisez, re-découvrez. La vie est courte. Notre planète est remplie de merveilles et curiosités… Ce livre ou notre site internet sera votre guide ! C’est un livre de « culture internet » à dévorer. Il est presque impossible de ne pas tourner la page suivante, et la suivante, et la suivante… Atlas Obscura

Headquarter Artprice

atlas-obscura

Le projet « Demeure de Chaos » d’un artiste français est fondé sur les bouleversements du 21ème siècle

Thierry Ehrmann utilise des crânes géants, des voitures calcinées et des amas de ferraille pour représenter le désordre mondial.

BY HUDSON LINDENBERGER

NOVEMBER 9, 2017 ATLAS OBSCURA

La traduction intégrale est réalisée par Richard Summer

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos dixit The New York Times. ALL PHOTOS Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

La Demeure du Chaos – The Abode of Chaos dixit The New York Times. ALL PHOTOS Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Le paysage bucolique derrière le petit hameau de Saint Romain au Mont d’Or semble l’endroit le moins probable où trouver une des expositions d’art les plus provocantes de France. Niché dans les collines autour de Lyon et entouré de résidences centenaires construites avec les pierres dorées local, le cadre semble plus adapté à un paysage de Claude Monet qu’à un regard troublant sur la condition politique du monde contemporain.

Ainsi, à l’arrivée, lorsqu’on découvre le mur extérieur de La Demeure – noirci, délabré, recouvert de visages peints, de manifestes et de slogans – la surprise est garantie. Et… il faut bien le dire… c’est toute à fait voulu. Selon, Thierry Ehrmann, l’homme derrière La Demeure du Chaos (The Abode of Chaos), « le but de mon travail artistique est d’inciter à la réflexion, aux choix que nous faisons et à notre avenir collectif ».

Il y a une trentaine d’années, lorsque M. Ehrmann a acquis son énorme domaine du dix-septième siècle, ses nouveaux voisins n’avaient aucune raison à se douter de sa motivation, car, en tant que fondateur et PDG de plusieurs sociétés de l’internet (y compris Groupe Serveur et Artprice) thierry Ehrmann était déjà l’un des entrepreneurs majeurs, très connu en France. Cependant, une fois installé il a commencé à laisser à nouveau libre cours à sa passion pour l’art.

La Demeure du Chaos se trouve à Saint Romain au Mont D’Or, près de Lyon, France. Ground Zero Sculpture monumentale. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

La Demeure du Chaos se trouve à Saint Romain au Mont D’Or, près de Lyon, France. Ground Zero Sculpture monumentale. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Son premier projet pourtant était la création d’une espace vitale pour lui et sa famille, en transformant radicalement les bâtisses. Il a littéralement éventré les bâtisses en dégageant les vieilles cloisons et retirant les façades instables. Les outils mécaniques et industriels résonnaient jusqu’à tard la nuit. Il se passait quelque chose, mais le tout était caché derrière les anciens murs de sa nouvelle résidence.

Lorsque des terroristes ont détruit les gratte-ciels du World Trade Center à New York, Ehrmann était conscient de vivre un événement sismique, et il sentait le besoin de s’exprimer là-dessus: « le onze-septembre représente le vrai début du vingt-et-unième siècle et tout ce qui suit n’est que Chaos » dit-il. « Mon art met en évidence l’Alchimie qui est omniprésente autour de nous et à tout moment. »

Avec cette nouvelle motivation, son art a changé de cap et il a décidé d’exploiter le terrain autour de son domaine pour créer des œuvres qui soulignent les conséquences catastrophiques du 11 septembre sur la planète, avec des décisions de plus en plus motivées par la guerre, la colère, la haine et l’avarice. Il s’est lancé de plein cœur dans ce projet et a parsemé son terrain de ses sculptures reflétant le monde tel qu’il le perçoit… et il n’est pas arrêté depuis. Chaque événement important dans le monde déclenche une réponse artistique d’Ehrmann et son équipe d’artistes collaborateurs.

La Demeure de Chaos abrite 5,500 œuvres d’art différentes. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

La Demeure de Chaos abrite 5,500 œuvres d’art différentes. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Avec plus de 5,500 œuvres d’art différentes, on peut se sentir très vite submergé lors d’une visite à La Demeure du Chaos. Dès qu’on arrive, c’est un monde quasi post-apocalyptique qui nous accueille. Devant chaque mur, on ressent les regards perçants des visages célèbres et /ou malfamés peints sur toutes les surfaces. Chaque recoin du site semble abriter l’image d’un crâne. Les murs avec leurs peaux mutilées nous font penser à une zone de guerre, avec des énormes excroissances de poutres et tiges métalliques à des angles menaçants, qui semblent vouloir s’effondrer à tout moment.

Surplombant la maison principale, M. Ehrmann a construit une énorme plate-forme pétrolière pour nos rappeler les terribles dommages environnementaux provoqués par la marée noire du « Deepwater Horizon » en 2010. En dessous, on retrouve les visages de George W. Bush et d’Ossama Ben Laden surveillant la cour, tandis que Donald Trump, Fidel Castro et un singe souriant nous fixent avec leurs yeux.

La Demeure d’origine date du XVIIe siècle. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann


La Demeure d’origine date du XVIIe siècle. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

A côté des derricks, on retrouve un hélicoptère écrasé et des fourgons militaires calcinés. Ces éléments font partie d’une œuvre visant les effets destructeurs sur la planète des guerres de contrôle pour les ressources d’hydrocarbures. Sur les vingt dernières années, M. Ehrmann a travaillé avec des artistes collaborateurs de plusieurs pays qui ont souvent ramené des objets qui s’intègrent parfaitement au paysage voulu par leur hôte. Ainsi, à des endroits divers à travers le site on trouve des containers maritimes, un fuselage d’avion, des véhicules calcinés, un grand bateau… et suffisamment de ferraille pour construire un édifice.

Car thierry Ehrmann a une véritable passion pour l’acier brut. En été on aperçoit ses sculptures métalliques rouillées à travers le feuillage, souvent arborant des symboles divers, des silhouettes et des signes fondus dans leurs surfaces.

Le site muséal possède aujourd’hui neuf crânes monumentaux, chacun orné de symboles et d’œuvres d’art divers. Comme voulu par M. Ehrmann, leur effet est tout à fait dégrisant : “Nous sommes tous dans un état de décomposition, avançant vers la mort inéluctablement depuis la naissance… c’est mon choix personnel de ne pas l’oublier.”

L’acier est l’une de matières préférées de thierry Ehrmann. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann


L’acier est l’une de matières préférées de thierry Ehrmann. Flickr Creative Commons thierry Ehrmann

Une kyrielle de Maires du Saint-Romain au Monts d’Or a traité La Demeure Du Chaos d’horreur, d’abomination et de beaucoup d’autres adjectifs assassins. Ils ont exigé la remise en l’état d’origine des bâtiments et demandent que toutes les œuvres d’art soient cachées. Sur les dix-huit dernières années, les autorités locales ont redessiné les trajets de bus pour éviter La Demeure, rejeté toute demande pour des places de parking supplémentaires et distribué de nombreux flyers dénonçant La Demeure du Chaos. Cependant, malgré leurs attaques, le musée (le Musée l’Organe d’Art Contemporain abrite La Demeure du Chaos) qui est l’une des attractions les plus visitées de la région lyonnaise, attirant plus de 120,000 visiteurs par an. Elle est ouverte de 14 à 17 heures les samedis et dimanches, et l’entrée est libre et gratuite.

Le combat de M. Ehrmann avec les Maires du village ne s’est pas limité à une querelle locale. Depuis sa décision de partager sa vision artistique, les Maires du village lui font preuve d’un acharnement juridique permanent. Mais, disposant d’amples ressources financières M. Ehrmann n’a jamais cédé à la pression, et son combat est en train de modifier le statut de la liberté artistique en France et en Europe.

Le site du Musée d’Art Contemporain La Demeure du Chaos /Abode of Chaos abrite neuf crânes monumentaux. Flick Creative Commons thierry Ehrmann

Le site du Musée d’Art Contemporain La Demeure du Chaos /Abode of Chaos abrite neuf crânes monumentaux. Flick Creative Commons thierry Ehrmann

M. Ehrmann n’a pas hésité à faire appel des décisions de justice initiales à son encontre et le conflit a même fait l’objet de différents pourvois auprès la Cour de Cassation et de requêtes à la CEDH. Le 7 juillet 2016, après 17 ans de litige, Ehrmann a gagné une victoire très importante lorsque le Ministre français de la Culture a soutenu la mise en application d’une loi fondamentale garantissant la liberté d’expression artistique (Article 1er de la Loi n°2016-925 du 7 Juillet 2016 relative à la liberté de création, l’article 1er proclame: la création artistique est libre) , escamotant par ce fait la base de tout argument visant à faire disparaître La Demeure du Chaos. Néanmoins, même avec cette loi en vigueur, il sait que le combat n’est pas terminé. L’actuel Maire, Pierre Curtelin, s’est voué en vain à poursuivre la bataille.

En tout cas, quel que soit l’avenir de La Demeure du Chaos, une chose est sûre : M. Ehrmann et son équipe vont continuer plus que jamais à créer de l’art sur son site. Chaque événement bouleversant ou évolution inquiétante sera immédiatement évaluée par quelqu’un à La Demeure du Chaos pour son potentiel à inspirer une création artistique qui met en avant la folie du monde. Selon thierry Ehrmann “pour améliorer leur destin, les êtres humains doivent tout d’abord se rendre compte de leur mauvaise condition et envisager le pire ; ce n’est qu’à partir de ces constats que nous pouvons commencer à riposter et vouloir changer notre destin.”

Reportage Atlas Obscura: https://www.atlasobscura.com/articles/abode-of-chaos

novembre 15, 2017 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Artprice, Chaos Materia Prima, Demeure du Chaos, thierry Ehrmann | , , , , , | Laisser un commentaire

AFFAIRE COMMUNE DE SAINT ROMAIN AU MONT D’OR CONTRE THIERRY EHRMANN (dossier Demeure du Chaos) ADDENDUM

Communiqué de presse de thierry Ehrmann sculpteur plasticien, auteur de La Demeure du Chaos / Abode of Chaos

AFFAIRE COMMUNE DE SAINT ROMAIN AU MONT D’OR CONTRE THIERRY EHRMANN (dossier Demeure du Chaos)

 

Avec Addendum du 9 juillet 2014 :

http://www.demeureduchaos.org/24juin2014.html

 

 

juillet 9, 2014 Posted by | 2014, 999, Abode of Chaos, alchimie, biographie, Chaos Materia Prima, Conflits avec la Mairie de Saint Romain au Mont d'or, Cour Européenne des Droits de l'Homme - CEDH, Demeure du Chaos, Musée l'Organe, Poursuites Judicaires et pénales, Procès, Saint Romain au Mont d'or, thierry Ehrmann | Laisser un commentaire

thierry Ehrmann : le collector des 30 vidéos No Legend by Abode of Chaos

DEMEURE DU CHAOS NO LEGEND 001 > 030 from La Demeure du Chaos on Vimeo.

thierry Ehrmann: voilà le collector intégral des 30 No Legend by Abode of Chaos, 9 minutes de plaisirs oniriques, rien que pour vous…

Il est prévue (voir site officielle de la Demeure du Chaos sur Facebook) 180 productions différentes 2013/2014 diffusée sur T.L.M. (première télévision lyonnaise historique – canal 220 sur Free, canal 254 Orange, canal 370 Neuf box, canal 96 Numericable, canal 30 TNT ), chaque jour sur 1 an avant et après le journal télévisé. Les horaires de diffusion sont 18:28, 18:37, 19:28, 20:29 et 21:28.

Scénario de thierry Ehrmann. Réalisation de Laurent Courau, Sydney Ehrmann.

Production : Musée L’Organe / La Demeure du Chaos – 2013 Organ Museum / Abode of Chaos / Server Group – 2013

juillet 17, 2013 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Demeure du Chaos, No Legend by Abode of Chaos, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Toute l’info en live sur le site Facebook officiel de la Demeure du Chaos et son auteur, thierry Ehrmann

Plus rapide et convivial que le blog, retrouvez toute l’information en temps réel sur le site officiel de la Demeure du Chaos/Abode of Chaos et son auteur, thierry Ehrmann sur Facebook en cliquant sur ce lien

http://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

thierry Ehrmann

thierry Ehrmann  2012 Demeure du Chaos / Abode of Chaos I.H.S.

juin 26, 2013 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchimie, Demeure du Chaos, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

thierry Ehrmann : découvrez l’Opus IX Demeure du Chaos en version livre en ligne gratuite (512 pages)

View this document on Scribd

thierry Ehrmann :cliquez sur la droite pour le plein écran

 thierry Ehrmann :En avant-première, découvrez gratuitement l’intégralité de l’Opus IX de la Demeure du Chaos avec le lien pdf des 504 pages format 30 x 30 cm. Attention, il faut compter un temps de téléchargement de 30 secondes à 1 min maximum selon votre connexion 3G, WI-FI ou fixe.

blog.ehrmann.org/pdf/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-IX-…

Ces 504 pages vous font plonger dans l’univers secret et vertigineux de la Demeure du Chaos.
Des milliers de photos, textes, croquis, plans, visuels intimes, jamais vus du public, sont pour la première fois dans ce grand livre de 5 kg (et oui !) qui arrive dans quelques jours à la DDC et sur Amazon (prix public 29,90€).

Ce travail démentiel a demandé près de 18 mois de création, de recherches, d’archives, d’images censurées.Un grand bravo entre autres à Marc, Audrey, Kurt, Nadège, Jo, Laurent et Sydney, car la gestion de milliers de photos archivées sur 13 ans et faire le pari de mettre sur 504 pages 90% de photos exclusives, relevait de l’impossible.

C’est bien des milliers d’heures de prises de vues, d’interviews, de rédactions, de création artistique qui ont permis de sortir le grand Livre : l’Opus IX de la Demeure du Chaos /Abode of Chaos

N’hésitez pas à faire tourner ce lien pdf sur vos sites et les réseaux sociaux, la Demeure du Chaos a toujours été pour la libre circulation des idées, comme elle l’a toujours fait avec son entrée gratuite.

Vous découvrirez les entrailles de la Demeure du Chaos et beaucoup d’informations jusque-là tenues au parfait secret.

Livre Collector bilingue de la décennie 504 pages / 4,5 kg / format carré dos cousu 30 x 30 cm x 5 cm d’épaisseur avec l’Opus IX de 1999 à 2013. Prix : 29,90 €

thierry Ehrmann: we put all our passion and folly into preparing this French-English Collector, the book of the decade: 504 pages / 4.5 kg / Square format – Edition bound – 11.8 in. x 11.8 in. and 1.97 inch-thick – includes the Opus IX from 1999 to 2013.

Preview 100% of the Abode of Chaos Opus IX for free click thelink to the 504 pages
blog.ehrmann.org/pdf/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-IX-…

Is it to be considered a book? Or is it a magic object, each page of which being an original narrative of the Abode of Chaos rendered in a ground-breaking dreamlike vision.

In addition to my accounts, you will discover over 2,700 unseen-before photographs, sketches and projects dating from 1999 to 2013 of the 4,509 art works; there will also be notes by close to 70 contributors –art historians and critics, artists, exhibition and museum curators, philosophers, writers, sociologists, anthropologists and Law School professors– and a set of firsthand documents (primary sources).To be released in bookstores, at the Abode of Chaos and Amazon in early March 2013. Icing on the cake: the public price will be €29.90 at the Abode of Chaos and with Amazon, for 18 months of non-stop, passionate work.

mars 8, 2013 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, OPUS IX, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

thierry Ehrmann: découvrez gratuitement l’intégralité de l’Opus IX de la Demeure du Chaos avec le lien pdf

thierry Ehrmann  découvrez gratuitement l'intégralité de l'Opus IX de la Demeure du Chaos avec le lien pdf

thierry Ehrmann :En avant-première, découvrez gratuitement l’intégralité de l’Opus IX de la Demeure du Chaos avec le lien pdf des 504 pages format 30 x 30 cm. Attention, il faut compter un temps de téléchargement de 1 à 2 min maximum.

blog.ehrmann.org/pdf/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-IX-…

Ces 504 pages vous font plonger dans l’univers secret et vertigineux de la Demeure du Chaos.

View this document on Scribd

Des milliers de photos, textes, croquis, plans, visuels intimes, jamais vus du public, sont pour la première fois dans ce grand livre de 5 kg (et oui !) qui arrive dans quelques jours à la DDC et sur Amazon (prix public 29,90€).

Ce travail démentiel a demandé près de 18 mois de création, de recherches, d’archives, d’images censurées.

Un grand bravo entre autres à Marc, Audrey, Kurt, Nadège, Jo, Laurent et Sydney, car la gestion de milliers de photos archivées sur 13 ans et faire le pari de mettre sur 504 pages 90% de photos exclusives, relevait de l’impossible.

C’est bien des milliers d’heures de prises de vues, d’interviews, de rédactions, de création artistique qui ont permis de sortir le grand Livre :l’Opus IX de la Demeure du Chaos

N’hésitez pas à faire tourner ce lien pdf sur vos sites et les réseaux sociaux, la Demeure du Chaos a toujours été pour la libre circulation des idées, comme elle l’a toujours fait avec son entrée gratuite.

Vous découvrirez les entrailles de la Demeure du Chaos et beaucoup d’informations jusque-là tenues au parfait secret.

Livre Collector bilingue de la décennie 504 pages / 4,5 kg / format carré dos cousu 30 x 30 cm x 5 cm d’épaisseur avec l’Opus IX de 1999 à 2013. Prix : 29,90 €

Thierry Ehrmann: we put all our passion and folly into preparing this French-English Collector, the book of the decade: 504 pages / 4.5 kg / Square format – Edition bound – 11.8 in. x 11.8 in. and 1.97 inch-thick – includes the Opus IX from 1999 to 2013.

Preview 100% of the Abode of Chaos Opus IX for free click thelink to the 504 pages

blog.ehrmann.org/pdf/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-IX-…

Is it to be considered a book? Or is it a magic object, each page of which being an original narrative of the Abode of Chaos rendered in a ground-breaking dreamlike vision.

In addition to my accounts, you will discover over 2,700 unseen-before photographs, sketches and projects dating from 1999 to 2013 of the 4,509 art works; there will also be notes by close to 70 contributors –art historians and critics, artists, exhibition and museum curators, philosophers, writers, sociologists, anthropologists and Law School professors– and a set of firsthand documents (primary sources).

To be released in bookstores, at the Abode of Chaos and Amazon in early March 2013. Icing on the cake: the public price will be €29.90 at the Abode of Chaos and with Amazon, for 18 months of non-stop, passionate work.

Preview 100% of the Abode of Chaos Opus IX for free click the link to the 504 pages by thierry Ehrmann , découvrez gratuitement les 504 pages en lien pdf de l’Opus IX de la Demeure du Chaos par thierry Ehrmann

 

février 15, 2013 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Artprice, biographie, OPUS IX, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

thierry Ehrmann à propos de Benoît XVI et les Prophéties de Saint Malachie

thierry Ehrmann à propos de Benoît XVI et les Prophéties de Saint Malachie

thierry Ehrmann à propos de Benoît XVI et les Prophéties de Saint Malachie

http://blog.ehrmann.org/pdf/AbodeofChaosSpirit.pdf (1999/2007)
lire dans l’ouvrage en lien dans l’image ci dessous dans le livre la Demeure du Chaos page 180 à 185 à propos de Benoît XVI et les Prophéties de Saint Malachie Chapitre Finis de gloria mundi (Fucanelli). Troublant de voir en la DDC une fois de plus une forme d’oracle du 21 ème siècle…
« In persecutione extrema S.R.E. sedebit Petrus Romanus, qui pascet oves in multis tribulationibus,quibus transactis civitas septicollis diruetur et Judex tremendus Judicabit populum suum. Finis.»

Finis Gloriae Mundi

février 12, 2013 Posted by | 2013, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Demeure du Chaos, thierry Ehrmann, Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Laurent Courau et thierry Ehrmann vous présentent le Teaser officiel -LES SOURCES OCCULTES-

 

LES SOURCES OCCULTES [Teaser officiel, fev. 2013]

Entre effroi et merveilles, une zone mouvante aux portes du futur et des enfers, un voyage initiatique, un descente au plus profond du labyrinthe de la Demeure du Chaos.

LES SOURCES OCCULTES – Un film de Laurent Courau, avec Thierry Ehrmann, Yoko Higashi, Wyte Spirit, Jean-Michel Ostrowski, Michael Ronsky… I Scénario de Laurent Courau et de Thierry Ehrmann I Lumières par Marquis, Laurent Courau et Loïc Mabily I Images de Laurent Courau, Kurt Ehrmann, Sydney Ehrmann et Loïc Mabily I Montage par Laurent Courau I Musique originale par TAT, feat. Cheerleader 69 & Music For The Space I Espiègleries numériques et retouches d’image par Diane Cairn I Effets spéciaux pyrotechniques par Thierry Géant I Maquillage par Infernale Spirale I Maquillage effets spéciaux par Cédric Amann I Sculptures de Claude Privet I Coordination Rodolphe Bessey I Remerciements à tous les figurants (liste exhaustive dans le générique du film), à AOA Production, à toutes les équipes qui ont participé et participent encore à ce voyage I © Musée L’Organe & La Demeure du Chaos MMXIII
vimeo.com/58897862 pour la fiction en H.D.en natif ou www.facebook.com/photo.php?v=10151446232300979&set=vb…

février 7, 2013 Posted by | 2013, 999, Laurent Courau, Les Sources Occultes, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

thierry Ehrmann: l’OPUS IX est le Livre Collector bilingue de la décennie 1999/2013 de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos

Opus IX Mutations


thierry Ehrmann:
le combat continue plus que jamais depuis 1999, soit 14 ans de guerre, rien n’est pire que d’opposer aux réacs l’Acte artistique contre leur haine de l’Art et de la Demeure du Chaos, on vous prépare avec amour et passion le Livre Collector bilingue de la décennie 504 pages / 4,5 kg / format carré dos cousu 30 x 30 cm x 5 cm d’épaisseur avec l’Opus IX de 1999 à 2013.

Peut-on encore parler de livre ou plutôt d’un objet magique dans lequel chaque page est une narration inédite de la Demeure du Chaos avec un regard onirique que vous n’avez jamais vu.

Il comprendra, outre mes écrits, plus de 2 700 photos, planches et projets inédits de 1999 à 2013 des 4509 œuvres, ainsi que des notes de près de 70 intervenants, Historiens de l’art, Plasticiens, Commissaires d’expositions, Critiques d’art, Conservateurs de musées, Philosophes, Écrivains, Sociologues, Anthropologues et Professeurs de droit avec un ensemble de documents de première main (sources primaires).

thierry Ehrmann: we put all our passion and folly into preparing this French-English Collector, the book of the decade: 504 pages / 4.5 kg / Square format – Edition bound – 11.8 in. x 11.8 in. and 1.97 inch-thick – includes the Opus IX from 1999 to 2013.

Is it to be considered a book? Or is it a magic object, each page of which being an original narrative of the Abode of Chaos rendered in a ground-breaking dreamlike vision.

In addition to my accounts, you will discover over 2,700 unseen-before photographs, sketches and projects dating from 1999 to 2013 of the 4,509 art works; there will also be notes by close to 70 contributors –art historians and critics, artists, exhibition and museum curators, philosophers, writers, sociologists, anthropologists and Law School professors– and a set of firsthand documents (primary sources).

To be released in bookstores, at the Abode of Chaos and Amazon in early March 2013. Icing on the cake: the public price will be €29.90 at the Abode of Chaos and with Amazon, for 18 months of non-stop, passionate work.

OPUS IX 1999 2003 la Demeure du Chaos Abode of Chaos par thierry ehrmann

OPUS IX 1999 2003 la Demeure du Chaos Abode of Chaos par thierry ehrmann

Sortie en librairie, à la Demeure du Chaos et sur Amazon début mars 2013. Cerise sur le gâteau son prix public est de 29,90 euros avec Amazon pour 18 mois de travail et de passion non stop (mention spéciale pour Marc, Audrey et Kurt qui atteignent des sommets en créa !)

thierry Ehrmann

janvier 25, 2013 Posted by | 2013, 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, techniques speciales d'investigation, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La Demeure du Chaos – Un combat pour la liberté d’expression – 1999-2013 -1 million de vues – par thierry Ehrmann

Ce film: La Demeure du Chaos – Un combat pour la liberté d’expression – 1999-2013 n’est pas qu’un court-métrage, ce film est le miroir tragique d’une société profondément malade, qui demande avec froideur d’annihiler et de détruire des milliers d’oeuvres d’art. Ce film nous explique qu’en France, l’oeuvre d’art n’a aucun droit d’exister de manière autonome sur l’espace public.

Elle doit se conformer impérativement au plan local d’urbanisme. On enlève donc à l’oeuvre d’art tout ce qui la distingue de l’urbanisme : sa singularité, l’empreinte de son auteur, ses signes distinctifs,son âme. Merci de nous soutenir en la faisant tourner sur votre page Facebook http://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999

Ce film de 12 minutes restitue l’écriture engagée du réalisateur Etienne Perrone ; il porte littéralement la voix des 144 801 signataires pour défendre la liberté d’opinion en France où les critères d’une société démocratique s’estompent peu à peu. Voila pourquoi nous sommes en en route pour la Cour Européenne des Droits de l’Homme en 2013 thierry Ehrmann

Réalisation : Etienne Perrone sur un synopsis judiciaire de thierry Ehrmann
Images : Etienne Perrone – Simon Désage
Production : Musée l’OrgAne – La Demeure du Chaos
avec l’aimable autorisation du Musée des Beaux-Arts de Lyon

Anonymous Demeure du Chaos thierry Ehrmann

Anonymous Demeure du Chaos thierry Ehrmann

janvier 19, 2013 Posted by | 2013, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Poursuites Judicaires et pénales, Procès, Saint Romain au Mont d'or, thierry Ehrmann, Video | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

999 par thierry Ehrmann

Version remastérisée de « 999 » enfin en plein écran HD sur Vimeo aujourd’hui à des années lumières de Dailymotion ou Youtube qui souffrent graves en qualité HD plein écran thierry Ehrmann

ddc

janvier 12, 2013 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Demeure du Chaos, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les voeux de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos par thierry Ehrmann

thierry Ehrmann

thierry Ehrmann

Toute l’équipe de la Demeure du Chaos se joint à moi pour vous souhaiter une très bonne année 2013. Les dernières années dans le monde ont été une période sombre de l’histoire humaine. Peut-être que 2013 décrit par les oiseaux de mauvaise augure comme bien pire que 2012 font fausse route et que 2013 sera justement l’année du « Matin des Magiciens » pour chacun et chacune d’entre vous…thierry Ehrmann

voeux de la Demeure du Chaos Abode of Chaos par thierry Ehrmann

décembre 31, 2012 Posted by | 2013, 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Chaos Materia Prima, Conflits avec la Mairie de Saint Romain au Mont d'or, Newsletter de la Demeure du Chaos, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La folie « Artprice » entre au SBF 120 : thierry Ehrmann par BFM

La folie « Artprice » entre au SBF 120 : Thierry Ehrmann – BFMBUSINESS

La folie « Artprice » entre au SBF 120 : Thierry Ehrmann

décembre 23, 2012 Posted by | 999, alchimie, art market, Artprice, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Newsletter de la Demeure du Chaos numéro 702 par thierry Ehrmann

Nutrisco et Extinguo

la Demeure du Chaos en route pour la Cour Européenne
des Droits de l’Homme >>>

blog.ehrmann.org

Biographie interdite de thierry Ehrmannforbidden biography of thierry Ehrmann…

thierry Ehrmann  2012 Demeure du Chaos / Abode of Chaos I.H.S.Salut les p’tites louves et loups,

(Cette lettre est adressée aux 144 801 signataires de la
pétition
dont vous faites partie)

Fermetures exceptionnelles : mardi 25 décembre 2012 et mardi 1er janvier 2013, bien sûr la Demeure du Chaos sera ouverte comme tous les week-ends aux horaires d’hiver consultables ici >>>

Grosse production de sculptures avec notamment l’Heure Initiatique qui je vous le rappelle est une installation monumentale de 999 cercles d’acier brut de 50 à 210 mm d’épaisseur d’un poids moyen de 200 kilos ; chacune des sculptures possède un alphabet ou un langage d’une civilisation disparue ou en cours de disparition.

C’est un véritable travail d’anthropologue, où nous devons rechercher plusieurs dizaines de milliers de signes, formes et symboles qui restituent des civilisations ou des ethnies perdues. Chaque semaine, nous arrivons à produire malgré la neige ou la pluie glacée, près de 30 sculptures, où pour chacune d’entre elles, nous peignons à l’antirouille un alphabet perdu sur des disques d’acier où compte tenu de l’épaisseur souvent supérieur à 100 mm, nous sommes obligés de faire plusieurs lavages à l’acide chlorhydrique qui dans l’Alchimie se nomme Esprit de Sel.

Il faut imaginer les 999 sculptures sur les 9000 mètres carrés ce qui permettra un quadrillage d’une tous les 10 mètres.

Toujours dans les news fraîches de la semaine, nous sommes en train de déployer à très grande échelle un éclairage dément de la Demeure du Chaos avec une approche très écologique par des LEDs lumière froide étanches de 10 watts qui ont une patate d’environ 100 watts (en terme de lux).

Je vous invite à venir la nuit voir “Les Cages de l’Enfer” éclairées par les LEDs (ci-dessous la photo prise de jour), c’est réellement un choc esthétique et la lumière se manie comme un crayon à dessin.

Depuis un mois comme annoncé, nous avons le plus gros défi littéraire et artistique avec la préparation pour le début d’année 2013 d’un objet de collection extraordinaire de 30 x 30, 540 pages couleur, 5 kilos avec plusieurs milliers de photos et textes inédits. On frôle une année entière de travail à 4 personnes. Véritable plongée en eaux profondes sur les 14 ans de la Demeure, 1999-2013, mais aussi une véritable dystopie sur les 10 prochaines années de la Demeure du Chaos, où je pense sincèrement qu’on franchira des frontières humainement impensables tout en respectant les règles et les lois républicaines… En un mot, vous aurez la face cachée des premières années de la DDC (Demeure du Chaos), mais aussi son avenir dantesque dans un monde qui se déconstruit de minute en minute.

A ce propos, j’ai sondé Google pour rechercher les millions de photos sur la Demeure du Chaos appelées aussi par certains Maison du Chaos et baptisée par le New York Times ; Abode of Chaos. Ce n’est ni plus ni moins 9 millions de résultats qui apparaissent sur Google.com, un grand merci à ceux et celles qui n’oublient pas lorsqu’ils posent les photos de sourcer ou tagger Demeure du Chaos et si possible la date et le lieu (géo-taggage).

thierry Ehrmann sonde Google sur la Demeure du Chaos

Nouvelles Oeuvres :

L’Heure Initiatique par thierry Ehrmann

L'Heure initiatique par thierry Ehrmann IMG_3225

“Les Cages de l’Enfer”

L'Heure initiatique par thierry Ehrmann IMG_3019 L'Heure initiatique par thierry Ehrmann IMG_3209

L'Heure initiatique par thierry Ehrmann IMG_3203

L'Heure initiatique par thierry Ehrmann IMG_3213 L'Heure initiatique par thierry Ehrmann IMG_3211

L'Heure initiatique par thierry Ehrmann IMG_3224

Work in progress…

thierry ehrmann:.

PS : la Demeure du Chaos est éternelle et sera toujours votre Demeure, ouverte à
chacune, chacun…

rePS : le Buzz UMP fonctionne du feu de dieu, juste au moment où on sort notre affiche. La guerre de tranchées Fillon-Copé est une véritable bénédiction pour notre affiche, du coup on a décidé de l’imprimer pour que vous l’ayez disponible à la Demeure du Chaos dans peu de temps.

Cliquez l’image pour agrandir

La Demeure du Chaos et ses 144 801 signataires…par thierry Ehrmann


Depuis un mois, c’est de la pure folie à la Demeure du Chaos où toute la presse écrite et audio-visuelle se précipite pour qu’on leur commente en live le 21 décembre 2012 ; il était donc nécessaire qu’on remette les pendules à l’heure avec un bout de texte où avec ma plume je recadre le débat. Bon je veux bien que Canal Plus fasse sa « chaine de la fin du monde », mais un peu de sérieux s’impose lorsqu’on parle de l’Eschatologie,

21.12.2012 _DDC4514

DE L’HISTOIRE DES FINS DU MONDE OU LE PRINCIPE DE LA TABULA RASA À
LA DEMEURE DU CHAOS.

Depuis la nuit des temps, de la Haute Egypte en passant par la Mésopotamie, l’Europe Médiévale, jusqu’au 11 septembre 2001, pour finir à Fukushima, la fin du monde ou la fin d’un monde a toujours été crainte, formulée mais aussi attendue, sublimée… lire la suite >>>


Le nouveau Catalogue bilingue de l’exposition 2013 avec de nouvelles oeuvres « 30 ans de sculptures » à la Demeure du Chaos / Abode of Chaos par thierry Ehrmann est en libre-service sur place le temps de l’exposition et aussi disponible gratuitement en PDF. (Cliquez sur l’image ci-dessous)

The new catalog of the exhibition « 30 years of sculptures » at the Abode of Chaos / Demeure du Chaos by thierry Ehrmann is in self-service until the end of the exhibition and also available for free in PDF version.


Retrouvez
les toutes dernières oeuvres,
performances et actualités de la Demeure du Chaos et de la Borderline Biennale 2011 sur Flickr
>>>

Soutenez-nous, SIGNEZ
LA PETITION

Support the Abode
of Chaos:

SIGN UP THE PETITION!

LES COMMENTAIRES
DES SIGNATAIRES !

SIGNERS’ COMMENTS

Cette lettre est éditée par Romain Libre, lettre satirique, dépôt légal,
directeur de la publication : thierry Ehrmann

décembre 6, 2012 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchimie, Chaos Materia Prima, Demeure du Chaos, Musée l'Organe, Newsletter de la Demeure du Chaos, Petition, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

visite initiatique par thierry Ehrmann de la Demeure du Chaos : 999 le film Culte avec 1,8 million de vues

thierry Ehrmann  2012 Demeure du Chaos / Abode of Chaos I.H.S.

Le film mythique en H.D. de la Demeure du Chaos: cliquez le lien pour le visionner : http://blog.ehrmann.org/films/999en.html

999 Visite initiatique au cœur de la Demeure du Chaos FR +english version (1,8 millions de vues) sur un scénario original de thierry ehrmann et une réalisation d’ Etienne Perrone

Facebook H.D.

Le DVD 999 en 5 langues est disponible gratuitement de jour comme de nuit devant l’entrée principale de la Demeure Du Chaos à l’exterieur dans le presentoir où catalogue et DVD sont gratuit au public à bientôt thierry:.

999: Initiatory visit of the Abode of Chaos Head quater artprice HD film Scenario: thierry Ehrmann 1.8 million views     Facebook H.D.
http://goo.gl/MpCWk

visite initiatique par thierry Ehrmann de la Demeure du Chaos :999 (1,8 million de vues)

décembre 2, 2012 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, thierry Ehrmann, Video | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

De l’Histoire des fins du monde ou le principe de la Tabula rasa à la Demeure du Chaos par thierry Ehrmann

thierry Ehrmann  2012 Demeure du Chaos / Abode of Chaos I.H.S.

Depuis trois semaines, c’est de la pure folie à la Demeure du Chaos où toute la presse écrite et audio-visuelle se précipite pour qu’on leur commente en live le 21 décembre 2012 ; il était donc nécessaire qu’on remette les pendules à l’heure avec un bout de texte où avec ma plume je recadre le débat. Bon je veux bien que Canal Plus fasse sa « chaine de la fin du monde », mais un peu de sérieux s’impose lorsqu’on parle de l’Eschatologie,

21.12.2012 _DDC4514

DE L’HISTOIRE DES FINS DU MONDE OU LE PRINCIPE DE LA TABULA RASA À LA DEMEURE DU CHAOS.

Depuis la nuit des temps, de la Haute Egypte en passant par la Mésopotamie, l’Europe Médiévale, jusqu’au 11 septembre 2001, pour finir à Fukushima, la fin du monde ou la fin d’un monde a toujours été crainte, formulée mais aussi attendue, sublimée …

Cette fin du monde éminente a toujours été promise par les mouvements religieux et philosophiques depuis des millénaires.

Que de rendez-vous manqués avec ces fins du monde qui ne découragent nullement les prophètes annonciateurs d’une fin prochaine.

Bien au contraire, chaque catastrophe, accident majeur, sombre prévision ou signe des temps, comme le calendrier Maya avec le 21 décembre 2012, ne font qu’amener du crédit à nos oiseaux de mauvaise augure.

Tout anthropologue expliquera que, depuis la nuit des temps, la fin du monde a toujours fasciné l’humanité malgré les milliers de rendez-vous manqués. Elle est pour autant une nécessité à l’homme et les sociétés qu’il organise au fil des siècles.

En 1999, j’ai conçu La Demeure du Chaos comme une œuvre Alchimique porteuse de prophéties auto-réalisantes. Loin d’être un oiseau de mauvaise augure, mes milliers d’œuvres au sein de La Demeure du Chaos confrontent le visiteur à l’Eschatologie (qui du point de vue étymologique grec signifie « eschatos, logos » : discours sur la fin des temps).

Un bref passage par la Fac Catho, en théologie, m’a permis d’aborder, avec une grande ouverture, l’Eschatologie qui est le débat philosophique sur la fin des temps.

Cette approche relève de la théologie et de la philosophie en lien avec les derniers temps, les derniers accidents de l’histoire du monde, tels que les décrit le philosophe Paul Virilio

Paul Virilio painted portrait DDC_7528.jpg
Paul Virilio: Portrait peint à la Demeure du Chaos

ou l’ultime destinée du genre humain couramment appelée la fin du monde. Baudrillard, au soir de sa vie, l’a lui-même traduit dans un texte historique « L’esprit du terrorisme » in Le Monde du 03 novembre 2011 sur les attentats du 11 septembre.

Ce texte historique de Baudrillard, donne naissance, selon moi, à un XXI ème siècle tragique, somptueux et chaotique sur les braises du 9/11. Un court extrait est finalement une parfaite introduction à l’Eschatologie de la post-modernité :

« Tous les discours et les commentaires trahissent une gigantesque abréaction à l’événement même et à la fascination qu’il exerce. La condamnation morale, l’union sacrée contre le terrorisme sont à la mesure de la jubilation prodigieuse de voir détruire cette superpuissance mondiale, mieux, de la voir en quelque sorte se détruire elle-même, se suicider en beauté. Car c’est elle qui, de par son insupportable puissance, a fomenté toute cette violence infuse de par le monde, et donc cette imagination terroriste (sans le savoir) qui nous habite tous.

Que nous ayons rêvé de cet événement, que tout le monde sans exception en ait rêvé, parce que nul ne peut ne pas rêver de la destruction de n’importe quelle puissance devenue à ce point hégémonique, cela est inacceptable pour la conscience morale occidentale, mais c’est pourtant un fait, et qui se mesure justement à la violence pathétique de tous les discours qui veulent l’effacer.

A la limite, c’est eux qui l’ont fait, mais c’est nous qui l’avons voulu. Si l’on ne tient pas compte de cela, l’événement perd toute dimension symbolique, c’est un accident pur, un acte purement arbitraire, la fantasmagorie meurtrière de quelques fanatiques, qu’il suffirait alors de supprimer. Or nous savons bien qu’il n’en est pas ainsi. De là tout le délire contre-phobique d’exorcisme du mal : c’est qu’il est là, partout, tel un obscur objet de désir. Sans cette complicité profonde, l’événement n’aurait pas le retentissement qu’il a eu, et dans leur stratégie symbolique, les terroristes savent sans doute qu’ils peuvent compter sur cette complicité inavouable.

Cela dépasse de loin la haine de la puissance mondiale dominante chez les déshérités et les exploités, chez ceux qui sont tombés du mauvais côté de l’ordre mondial. Ce malin désir est au coeur même de ceux qui en partagent les bénéfices. L’allergie à tout ordre définitif, à toute puissance définitive est heureusement universelle, et les deux tours du World Trade Center incarnaient parfaitement, dans leur gémellité justement, cet ordre définitif.

Pas besoin d’une pulsion de mort ou de destruction, ni même d’effet pervers. C’est très logiquement, et inexorablement, que la montée en puissance de la puissance exacerbe la volonté de la détruire. Et elle est complice de sa propre destruction. Quand les deux tours se sont effondrées, on avait l’impression qu’elles répondaient au suicide des avions-suicides par leur propre suicide. On a dit : « Dieu même ne peut se déclarer la guerre. » Eh bien si. L’Occident, en position de Dieu (de toute-puissance divine et de légitimité morale absolue) devient suicidaire et se déclare la guerre à lui-même.

Les innombrables films-catastrophes témoignent de ce phantasme, qu’ils conjurent évidemment par l’image en noyant tout cela sous les effets spéciaux. Mais l’attraction universelle qu’ils exercent, à l’égal de la pornographie, montre que le passage à l’acte est toujours proche – la velléité de dénégation de tout système étant d’autant plus forte qu’il se rapproche de la perfection ou de la toute-puissance. »

Baudrillard (IMG-1875)
Jean Baudrillard – Portrait peint à la Demeure du Chaos

Dans de nombreuses religions ou philosophies, l’Eschatologie est un événement futur prophétisé dans les textes sacrés ou les mœurs et coutumes.

L’Eschatologie ouvre des concepts tels que ceux des messies ou des temps messianiques, l’après-vie et l’âme.

La Demeure du Chaos, renommée « Abode of Chaos » par le New York Times, dont la traduction signifie les « Entrailles du Chaos », définit dans la tradition judéo-chrétienne, une puissance informelle avant l’intervention créatrice de Dieu.

Par amalgame avec le concept grec, elle est la confusion initiale, indifférenciée et informelle de la matière et des éléments antérieurs à l’organisation du monde par l’intervention de Dieu.

En Alchimie, elle est la « Materia Prima » qui accompagne l’Alchimiste dans son Grand Œuvre.

C’est donc tout naturellement que l’Eschatologie, avec mon regard de plasticien, est une des lignes conductrices qui a permis d’accoucher des milliers d’œuvres du corpus des œuvres de la Demeure du Chaos.

Depuis 1999, j’interroge les religions, les mouvements philosophiques, la cosmologie, les représentations picturales à travers l’histoire de l’art, les narrations littéraires et le 7ème art.
Si l’approche de la fin des temps est le lieu commun et universel, il emprunte mille chemins selon l’histoire, les cultures, les continents et les ethnies.

Quelle approche plus instructive pour décrypter l’âme d’une société que celle qu’elle donne de sa propre fin ?

C’est dans la tragédie ultime, réelle ou fictionnelle que se définit le mieux l’humain et son génie perdu.

Avec l’approche de la fin du monde traitée de manière artistique par la Demeure du Chaos, en auscultant tous les arts majeurs, j’interpelle mes visiteurs sur notre avenir collectif et individuel, de manière entre autres à faire l’état des lieux sur ce qui doit être préservé, ce qui doit disparaître à jamais mais peut-être aussi plus secrètement ce que l’on souhaite voir détruire.

Ces fins du monde sont diverses par tant de textes religieux pour aborder le XXIème siècle avec la catastrophe majeure écologique ou scientifique dont Tchernobyl fut un des premiers révélateur.

Cette démarche artistique, qui s’est traduite par des milliers d’œuvres, est une revisitation de représentations eschatologiques les plus diverses met en lumière les fins du monde, plus que la fin du monde.

A travers notre grille de lecture d’occidentaux, nous avons acquis la prétention de pouvoir diagnostiquer avec précision des fins du monde imaginaires qui sont très loin de nous dans l’espace temps. Il n’y a pas qu’une seule fin du monde, grâce à Dieu, mais plusieurs par nos réalisations de plasticiens et de représentations fictionnelles, scientifiques, religieuses, parfois les trois, qui témoignent de la fin d’un monde.

Chaque époque donne sa définition de la fin d’un monde qu’elle pense cyclique.
Toutes les fins du monde ne sont pas forcément tragiques.

Il y a incontestablement l’esthétique de la chute, une forme dedandysme eschatologique qui accompagne l’homme depuis la nuit des temps. Je serai tenté d’écrire que les fins du monde, non seulement font partie de notre histoire, mais qu’elles sont aussi un élément fondamental dans la psyché universelle pour nous libérer de l’ancien monde.

Le concept latin de la Tabula Rasa, qui m’est cher, est une très belle métaphore puisque la Tabula Rasa était la tablette sur laquelle les Romains écrivaient et grattaient avec l’extrémité plate du poinçon pour tout effacer.

Aristote pense que l’esprit serait dépourvu d’idée innée, toute connaissance dérivant de l’expérience. Il faut donc annihiler tout passé pour renouer avec l’expérience.
Ce concept de la Tabula Rasa se retrouve au Moyen-Age puis avec Descartes et les Sensualistes.

Ce concept philosophique amène à une meilleure compréhension de l’Eschatologie.
En effet, faire table rase du passé en exauçant ou craignant la fin d’un monde est une nécessité pour que l’espèce humaine progresse.

L’Eschatologie ou la fin d’un monde est une approche cathartique afin de réveiller les traumatismes enfuits à l’origine de troubles générant ainsi une décharge émotionnelle à valeur libératrice.

En psychanalyse, cette libération s’appelle l’abréaction.

Quelque soit le nombre de décennies à produire les œuvres de la Demeure du Chaos, je ne finirai jamais ce sujet universel qui d’ailleurs, même s’il vient de la nuit des temps, ne cessera jamais d’être traité. Ce qui en soit est rassurant.

Pour les premiers chrétiens, la fin du monde signifie l’espoir d’une catastrophe divine qui viendra vaincre le mal du monde et récompenser les martyrs et les hommes de bien.
Dans les cultures plus anciennes, le monde est continuellement en train de mourir et de renaître.

Elles pensent vivre le déclin du monde mais ne craignent pas sa fin éminente.

La grande nouveauté c’est que nous avons acquis au fil des siècles la capacité d’imposer notre propre fin du monde par notre science aveugle qui se veut comme l’apanage des Dieux.
L’accident écologique, le feu nucléaire, la destruction intégrale des écosystèmes de la planète par l’homme nous amène au point de non retour.

A près d’une centaine de kilomètres de la Demeure du Chaos, l’homme joue à la « Deus Ex Machina » en recherchant en vain le Boson de Higgs qui est une particule élémentaire que l’homme, avec ironie ou folie, a nommé la particule de Dieu…
Tout un programme.

Peut-être que la fin du monde est tout simplement entre la frontière française et suisse, au CERN, dans le gigantesque collisionneur proton ou anti-proton ?

La création ex-nihilo d’un centimètre cube de matière noire mettrait fin en un milliardième de seconde à notre courte histoire.

Je me suis attaché dans la Demeure du Chaos / Abode of Chaos à revisiter, à travers le parcours Alchimique, toutes les grandes religions, les mouvements philosophiques et la culture des peuples. Ainsi, dans la Haute Egypte, la crainte est que le soleil ne se lève plus. Le soleil est le Dieu Rê, né du Chaos initial qui est le créateur des autres Dieux majeurs.

Dans l’Hindouisme, les âges du monde, tels que décrits dans les prophéties traditionnelles hindoues (Puranas), disent que le monde reviendra au Chaos puis, surviendra l’apparition d’un avatar qui établira la droiture sur terre et que l’esprit humain deviendra aussi pur que le cristal.

Dans le Bouddhisme, la fin du Dharma explique les sectes millénaristes de la Chine et du Japon ; les Grecs possèdent quant à eux la Grande Année. La fin du monde et son renouvellement sont pour Héraclite une seule et même chose et la preuve de la primauté du chaos. La renaissance de la matière primordiale (Materia prima) pour Héraclite est une suite à la fin du monde.

Héritier des Grecs, les Romains s’emparent de l’idée des âges et le sentiment que l’humanité vit son ultime déclin. Cette pensée est présente chez Virgile ou Horace.

Pour les Romains, la fin du monde doit opérer au terme d’une Grande Année commençant la fondation de Rome et dont la durée est annoncée à Romulus.

Dans les religions pré-colombiennes, le calendrier Maya permet de multiples approches. Leur rapport au temps est très particulier car il possède une astrologie très avancée mais très différente des autres civilisations.

Les Mayas et leur calendrier fascinent car ils ne sont plus là pour répondre.

Le 21 décembre 2012, qui prédomine depuis quelques années, est né d’un historien de l’art, José Argüelles, visionnaire new age qui publie « le Facteur Maya », sous-titré en anglais « Path Beyond Technology / au delà de la technologie ». Selon ses calculs, la date du 21 décembre 2012 sera la date d’un grand renouveau. Il fut un disciple de Chögyam Trungpa Rinpoché

Cette date rencontre un succès important car de nombreux prophètes (new age, millénarisme chrétien, collision avec la planète X/ Mibiru, mouvements divers et les médias par dessus tout) s’en sont emparés.

La civilisation Maya s’étant éteinte, nous n’avons pas de vraies réponses mais nous savons pour autant que pour les Mayas, la fin d’un cycle, si elle demeure une source de crainte et une terrible transition, n’est pas toujours un événement catastrophique.

Leur connaissance du temps est certes remarquable, notamment dans l’étude qu’ils font de l’évolution cyclique des corps célestes. Les Mayas pensaient comprendre les conséquences de ces courses cosmiques sur la vie humaine, et à partir des observations passées, prédire l’avenir.

Leur vision scientifique était liée à la croyance religieuse d’une influence divine des forces cosmiques sur le quotidien des hommes.

Il y a donc mille manières moins une d’appréhender cette date fatale.

Dans l’Eschatologie de la Demeure du Chaos, j’aborde régulièrement au regard de l’histoire de l’art, la notion de catastrophe naturelle telles que le déluge et la colère des Dieux.

On retrouve l’épopée de Gilgamesh, le déluge de Noé, le livre de Daniel où la fin des temps est décrite par le Judaïsme, dont le processus est appelé Yemot Ha Mashia’h (les temps messianiques).

Bien évidemment, l’Apocalypse de Saint Jean est au cœur de mon travail. Il faut préciser que le terme Eschatos, utilisé dans le Nouveau Testament indique qu’avec le second avènement du Christ Roi, la fin commencera. Pour les Chrétiens, il y a la mort des individus qui relève de l’Eschatologie personnelle avec la vie après la mort, la fin des sociétés humaines avec l’Eschatologie humaine ainsi que la fin du monde par l’extinction de la dernière génération, d’où Eschatologie.

L’Eschatologie chrétienne est très riche en prophéties, l’une d’elle, sur laquelle je travaille depuis près de 30 ans, correspond aux prophéties de Saint Malachie, Prélat irlandais qui comprend 111 devises lapidaires correspondant aux 111 derniers Papes devant se succéder sur le trône de Pierre. Ensuite viendra dans la 112ème prophétie Pietrus Romanus (Pierre le Romain).

Cette dernière prophétie apparaît pour la 1re fois dans l’édition princeps d’Arnold de Wyon du Lignum Vitae de 1595. Dans cette édition, elle est rédigée ainsi :

« In psecutione. extrema S.R.E. sedebit. / Petrus Romanus, qui pascet oues in multis tribulationibus : / quibus transactis ciuitas septicollis diruetur,/ & Iudex tremendus iudicabit populum suum. Finis. Traduction : « Dans la dernière persécution de la sainte Eglise romaine siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et le Juge redoutable jugera son peuple. « 

Il faut préciser que nous sommes avec le Pape Benoît XVI au 111ème Pape et que le prochain sera le redoutable Pierre le Romain.

Au cœur de la Demeure du Chaos figure une immense fresque « Finis Gloriae Mundi »

finis gloriae mundi
Peinture murale à la Demeure du Chaos

qui décrit le troisième ouvrage de Fulcanelli, qui fut soustrait suivant le désir de son auteur, à toute éventuelle publication, s’intitulait lui aussi « Finis Gloriae Mundi » (La Fin de la Gloire du Monde). Eugène Canseliet son disciple n’hésita pas d’ailleurs à l’évoquer de la manière suivante : « Dans la passive résignation des peuples asservis par le scientisme, je comprends mieux, après bientôt un demi-siècle, la ferme décision prise par Fulcanelli, que son troisième livre ne fût pas publié ».

Il faut dire que Finis Gloriae Mundi désigne aussi le titre d’un saisissant tableau de Valdès Léal conservé à la chapelle de l’hôpital de la Sainte-Charité-de-Séville en Espagne.
Lors de son séjour en Andalousie, Eugène Canseliet fut saisi par l’expression de ce macabre joyau.

Cette scène intitulée Finis Gloriae Mundi, ainsi que l’indique le phylactère attaché au premier cercueil si inquiétant puisqu’il semble bien que l’Eglise soit ici à jamais déchue au seul profit de l’éveil initiatique symbolisé par le chevalier simulant la mort.

Souvenons-nous que « le juge viendra juger son peuple » et que le mot qui termine le premier des trois tomes de L’Esprit de la Salamandre est : FINIS. Même si ce mot est au premier abord est dur à accepter pour le lecteur, la révélation n’en constitue pas moins la fin d’une étape, de par le fait même qu’avec elle, il y a apport d’une chose nouvelle jusqu’alors maintenue cachée ou inintelligible.

Ne les craignez donc point; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu /Matthieu 10:26-27. Extrait du Catalogue Raisonné 1999/2006 Tome 1 de la Demeure du Chaos pages 1229 et suivantes.

Il faut préciser que le deuxième ouvrage « Les Demeures Philosophales » de Fulcanelli, objet d’une planche maçonnique que j’ai réalisée en 1985 à la GLNF, est à l’origine de la Demeure du Chaos en 1999, d’où mon intérêt spéculatif sur ce troisième ouvrage soustrait selon le désir de Fulcanelli.

Mais l’approche artistique de l’Eschatologie, dans la Demeure du Chaos, se doit de toucher les trois grandes religieux monothéistes, nées entre le Tigre et l’Euphrate avec pour l’Islam le jour du jugement où Yawm-Qiyamah le jour de la Résurrection, où Dieu ressuscitera les morts en jugeant les bienfaisants au Paradis et les mécréants en Enfer.

L’origine historique de l’Eschatologie islamique est semblable à l’Eschatologie chrétienne, le prophète Mahomet l’ayant racontée à ses compagnons. Les Hadiths disent que Jésus Christ, qui est le Messie, redescendra sur terre et qu’un saint guerrier Mahdi, identifié par les Chiites du haut des six mains comme leur dernier Imam, ensemble défendront l’Islam contre l’Anté-Christ et que Jésus Christ tuera Al-Dajjâl.

Certaines œuvres de la Demeure du Chaos sur les religions monothéistes ont recours à une vision de la temporalité beaucoup plus stressantes : l’historicité. Le temps est une fonction linéaire, il progresse, se consume peu à peu. Il va donc connaître une fin qui fera à jamais disparaître le monde. L’âge d’or qui renaîtra de cette destruction sera donc éternel.

Il faut comprendre que dans de nombreuses civilisations primitives, la fin du monde est un événement inséparable de sa renaissance.

Un certain nombre de gravures mettent en lumière à la Demeure du Chaos les trois grandes spiritualités chinoises que sont le Confucianisme, le Taoïsme et le Bouddhisme, où la présence des légendes ancestrales ressort telle que la colère du Dieu Gongong.

Nous avons aussi abordé avec prudence le Zoroastrisme qui est à l’origine de la religion perse.
Nous avons aussi balayé la grande peur de l’an 1000 qui est à rapprocher de la durée au bout de laquelle doit avoir lieu la Parousie, qui se définit par la seconde venue du Christ qui ouvre la voie vers le jugement dernier et la fin des temps.

Nous avons beaucoup travaillé sur Cranach l’Ancien, Jérôme Bosch, Le Gréco, Pieter Bruegel William Blake, John Martin, Otto Dix , Goya, Dürer, Dali , Chagall et tant d’autres et notamment sur l’iconographie propre à la période médiévale.

Nous avons aussi traité les écrits du moine Sistérien Joachim De Flore, qui a cherché à interpréter le livre de l’Apocalypse en mystique plutôt qu’en théologien.

Contrairement à de nombreuses idées reçues, l’Eglise Réformée elle aussi met l’accent sur la fin du monde et réaffirme l’importance de l’Ancien Testament et du livre de l’Apocalypse.

Le XVIème siècle est le siècle des sectes et des prophéties, notamment avec Michel De Nostre-Dame (1503-1566) qui publiera les Prophéties de Nostradamus qui sont composées de sept centuries, elles-mêmes composées de quatrins, la septième étant restée incomplète.

La Renaissance et la Réforme ferme l’aventure médiévale en proposant une nouvelle vision de l’homme et lui ouvre l’ère moderne et l’âge des lumières.

Malgré cet univers éclairé et rationnel, l’Europe et l’Amérique du Nord au XVIIIème siècle, sortis de la Renaissance, en plein siècle des Lumières, tentent de s’affranchir de cette fin du monde.

Mais à travers cet éclairage rationnel dont le philosophe Kant se fait l’apôtre, surgit le courant romantique, insaisissable, forcément sublime et qui n’a de cesse de renouer avec une fin tragique.

La lecture est plus complexe avec la révolution industrielle du XIX ème siècle qui provoque l’engouement mais aussi la peur de la science. L’homme saura-t-il maîtriser les sciences qu’il créé ?..

Du romantisme des ruines à la naissance de la science fiction puis les œuvres d’anticipations, en passant par une relecture de l’Apocalypse par des groupes évangéliques, les XVIIIème et XIXème siècles n’ont cessé de raviver l’idée de la fin du monde.

La Demeure du Chaos, à travers sa Borderline Biennale, interrogera, dans le cadre de performances hors normes, des artistes des cinq continents, à travers trois biennales 2007/2009/2011, dont la dernière se nomme « Survive the Apocalypse »(adult version) avec pour directive: « écris donc ce que tu as vu, ce qui est et qui arrivera ensuite ».

Un traitement des survivalistes de l’an 2000, du 11 septembre, des grandes catastrophes écologistes, sont constamment questionnés à la Demeure du Chaos.

Un des tournages historiques de la Demeure du Chaos est 999 qui est en autres, une évocation parallèle de Stalker de Andreï Tarkovski (1979).

Le virus H1N1,le tsunami de 2004, la plate-forme pétrolière Deep Water Horizon et bien sûr Fukushima, ont donné lieu à des centaines d’œuvres à la Demeure du Chaos, qui écrivent en temps réel cette gigantesque agence de presse dé-légendée sur 9 000 m².

Ce texte lapidaire ne fait que survoler 30 ans de réflexion permanente et 13 ans de production artistique ayant abouti à ce Sanctuaire qu’est la Demeure du Chaos.

Nous avons pourtant peint et sculpté pratiquement toutes les grandes guerres, la fonte des glaciers, la déforestation, la mort du capitalisme, les crimes contre l’humanité quelque soit le continent, la folie d’une science incontrôlable où l’homme se subroge désormais à son Dieu créateur, et nous avons abouti à plus de 4 500 œuvres.

Ce court texte pourrait expliquer pourquoi avoir créé la Demeure du Chaos et concentré tant de sujets aussi noirs :

« Mille fois, la première question de mes visiteurs abasourdis par la Demeure du Chaos est « Pourquoi? » La réponse me replonge en 1999 quand, après avoir dévoré le veau d’or dans le grand festin paganiste du siècle dernier, je cherchai à nouveau ce monde gnostique.

Ma seule rédemption passait de nouveau par cette terrible épreuve, renaître par ma damnation première, la démence que l’on reçoit comme une onction suprême à la naissance pour se transcender dans l’art. Cette fureur maniaque, ma sulfureuse maîtresse, sera de nouveau ma complice avec ses troubles de l’humeur.

Elle donnera la vie à ma plume pour écrire une longue, une très longue histoire qui naît de la nuit des temps, s’abreuve du chaos alchimique, prima materia de ce XXIe siècle tragique et somptueux pour s’incarner dans ma chair et mes œuvres et retrouver le monde des demeures philosophales.

Il fallait accomplir ce Grand Œuvre, quel qu’en soit le prix, le hurlement des gueux, la vindicte des hommes en noir, l’anathème des moralistes. Mais tous oubliaient que depuis la naissance du droit, il n’y a ni crime ni délit lorsque le prévenu est en état de démence ou contraint par une force majeure.

Cette démence de l’acte artistique, cette force majeure qu’est la folie créatrice permet à l’homme depuis des millénaires de bâtir des temples, des catacombes, des charniers, des lieux de génuflexion, des calvaires, des labyrinthes, des Golgotha, des oratoires, des chemins de croix, des sanctuaires, des prieurés, des cathédrales de lumière.

Tous ces mots, fidèle lecteur, désignent la Demeure du Chaos dont la dualité est l’Esprit de la Salamandre, le souffle alchimique de la Demeure.

Alors, à ta véritable question, « pourquoi cette noirceur ? », je te réponds simplement : quand tu verras la noirceur, réjouis-toi car c’est le début de l’Œuvre … »

J’ai acquis au cours de ces différents périples, tant spéculatifs qu’opératifs, que la fin du monde ou la fin d’un monde est une nécessité dans la destinée humaine car elle est le moteur secret de nos angoisses, notre toute puissance et nos interrogations mystiques.

La fiction est désormais absorbée par la réalité et peut-être qu’en écrivant ces quelques lignes, la fin de notre ancien monde a déjà commencé.

thierry Ehrmann:.

A mundo condito sculpture à la Demeure du Chaos
A Mundo Condito DDC_5132

novembre 28, 2012 Posted by | 999, alchemy, alchimie, Chaos Materia Prima, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le nouveau Catalogue 2013 (adult version) de l’exposition « 30 ans de sculptures » par thierry Ehrmann (bilingue) à la Demeure du Chaos / Abode of Chaos

Couverture Catalogue Demeure du Chaos 2012

Le nouveau Catalogue bilingue 2013 (adult version) de l’exposition « 30 ans de sculptures » par thierry Ehrmann à la Demeure du Chaos / Abode of Chaos est en ligne, gratuit en pdf ou à la Demeure du Chaos en version livre, gratuitement durant le temps de l’exposition.

The new catalog of the exhibition 2013 (adult version) « 30 years of sculptures » by thierry Ehrmann at the Abode of Chaos / Demeure du Chaos is available online, free in pdf, or at the Abode of Chaos, paper version, freely till the end of the exhibition.

novembre 20, 2012 Posted by | 2013, 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Artprice, Kurt Ehrmann, Musée l'Organe, thierry Ehrmann, wikileaks | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Teaser Chaos Clan @ Demeure du Chaos

.

Presque onze ans après le succès de leur premier maxi « Loin de l’Eden » et du clip « Loft Bordel », Lexor, Fayce Le Virus, Cervantes et Héron Pilon sont de retour.

« Vae Victis » est un concept EP 5 titres d’un genre nouveau qui revisite musicalement et textuellement la mythique série des années 80 « V-Les Visiteurs » à la manière d’une œuvre cinématographique. Ce nouveau projet est une collaboration avec R.I.P, obscure formation qui compte en ses rangs le très talentueux ex-Gourmets Tcheep et Kenneth Réza Apollyon.

Pour compléter le tableau ils ont fait appel à thierry Ehrmann et l’équipe d’artistes de la Demeure Du Chaos pour la réalisation d’un clip hors norme qui sera présenté tout comme le maxi en avant-première le mardi 11 Septembre à 23h00 au Ninkasi Gerland lors de la soirée « Chaos au Ninkasi ».

Cette soirée de lancement sera diffusée en direct sur Radio Pluriel (Écoute en direct en Fm sur 91.5 & sur le net http://www.radiopluriel.fr/) et rassemblera également la crème du Rap lyonnais de l’époque en freestyle : IPM, Casus Belli, Ethos, Acmé, Zéro Pointé, Le Kumité, Sang Pleur, Des ex-Gourmets…

septembre 1, 2012 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, Demeure du Chaos, thierry Ehrmann, Video | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

thierry Ehrmann 2012 Demeure du Chaos / Abode of Chaos I.H.S.

thierry Ehrmann  2012 Demeure du Chaos / Abode of Chaos

Vision démente de la Demeure du Chaos par Marc del Piano

thierry Ehrmann 2012 Demeure du Chaos / Abode of Chaos photo Marc del Piano Abode of Chaos

Secrets revealed of the Abode of Chaos (144 pages, adult only) >>>

« 999 » English version with English subtitles is available >>>
HD movie – scenario thierry Ehrmann – filmed by Etienne Perrone

———-

voir les secrets de la Demeure du Chaos avec 144 pages très étranges (adult only)

999 : visite initiatique au coeur de la Demeure du Chaos insufflée par l’Esprit de la Salamandre
Film HD d’Etienne PERRONE selon un scénario original de thierry Ehrmann.

courtesy of Organ Museum
©2012 www.AbodeofChaos.org

août 16, 2012 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, borderline biennale, Chaos Materia Prima, Demeure du Chaos, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La Demeure du Chaos dans les grands chantiers de Libération du 27 juillet 2012

La Demeure du Chaos dans les grands chantiers de Libération du 27 juillet 2012

«C’est mon refus tripal de la folie et du suicide»

Itw thierry Ehrmann, Libération 27 juillet 2012

© Photos: Sébastien ERÔME / Agence SIGNATURES pour Libération

Interview [Grand œuvre] . Fondateur, en 1999, de la Demeure du chaos et du système de cotation en ligne Artprice, le plasticien Thierry Ehrmann explique sa démarche d’entrepreneur et d’artiste.
Recueilli par Par CHRISTOPHE ALIX (à Saint-Romain-au-Mont-d’Or)

A l’issue d’une longue visite menée sous la pluie et tambour battant, Thierry Ehrmann reçoit dans son bureau circulaire bardé d’écrans et pas loin de ressembler à un poste de commande d’une centrale nucléaire d’après l’apocalypse. Un crâne sous cloche y côtoie les images d’Al-Jezira, des piles de catalogues d’œuvres d’art, parfois très anciens, des graphiques sur l’évolution de la cote des coqueluches chinoises de l’art contemporain. Entretien foisonnant et forcément chaotique.

Votre sujet du jour, le chaos, peut-il être un chantier ?

On assimile toujours le chaos à un désordre mais c’est quelque chose de différent en réalité. Si l’on remonte aux Grecs, chaos est un bloc de matière primordiale d’où naît l’univers. Dans l’Ancien Testament, le chaos définit l’univers avant l’intervention de Dieu. Autrement dit, l’ordre naît nécessairement du chaos et vice-versa d’ailleurs. La théorie du chaos en sciences dures va plus loin encore et dit que derrière chaque événement prétendument chaotique, il existe des modèles infiniment intelligents capables d’expliquer l’inexplicable. Le chaos est mon chantier de la matière, ma manière de me coltiner avec le réel et il ne connaît évidemment aucune limite ni fin.

Un chantier ou une déconstruction ?

La Demeure du chaos peut être vue comme une déconstruction de notre époque en résonance avec le mouvement perpétuel du monde. Mais déconstruire, c’est très différent de détruire ou démolir, même si je ne me suis pas privé de rendre bien visible le «permis de démolir» qu’avait placardé la mairie sur mon portail. C’était une manière de les associer à mon œuvre (rires). Plus sérieusement, j’ai représenté le père de la déconstruction, Jacques Derrida, sur un des murs de la demeure. Mon travail alchimique se situe dans ce questionnement-là, entre le rationnel et l’irrationnel, le sens et le non-sens, le sacré et le profane, comme un va-et-vient entre les fondements les plus archaïques de notre civilisation et l’irruption la plus abrupte de l’actualité la plus irréelle.

A essayer de vous suivre, ce chaos est partout…

C’est un terme de plus en plus fréquemment employé. Je l’ai mis en alerte sur Google depuis que cette fonction existe et, au départ, le mot générait un peu plus de 100 alertes par mois. Aujourd’hui, j’en reçois près de 1 000. Tout est devenu chaotique : le climat, l’économie, la vie. Plus le monde est chaotique, plus il recèle de possibles, plus il se libère de toute linéarité, c’est la grande leçon du 11 septembre 2001.

Les attentats du 11 Septembre et Ben Laden sont omniprésents. Qu’est-ce que cet événement a changé ?

Il y a forcément un avant et un après, la force de cette image des tours implosant sur elles-mêmes a balayé tous les cadres établis, jusqu’à ceux de la littérature d’anticipation totalement dépassée par la réalité du XXIe siècle. Qu’on se rappelle Francis Fukuyama qui proclamait, au lendemain de la guerre froide, la fin de l’histoire et l’avènement d’un modèle de démocratie libérale universellement partagé. Les faits l’ont cruellement démenti. Avec le 11 Septembre, le chaos se venge de cette illusion, l’accident et l’inattendu guident toujours le monde, comme depuis la nuit des temps.

Vous êtes un nihiliste…

Rien ne me touche autant que les cathédrales. Mon œuvre se veut au contraire une tentative de narration du chaos et c’est le rôle de l’artiste que de questionner le monde d’une manière plus créative que les médias, de sortir des pâles et serviles tentatives de lecture de la réalité, comme on les voit dans les JT de 20 heures. Les dizaines de milliers de personnes qui visitent chaque année la Demeure du chaos me le disent, ils y trouvent matière à réagir et s’émouvoir là où la vision télévisée de la pendaison de Saddam Hussein n’évoque plus rien en eux.

… un mégalomane, qui ne rate pas une occasion de pointer les 3 609 œuvres de la Demeure du chaos et le fait que le «New York Times» en ait parlé comme «une des aventures artistiques les plus fortes du XXIe siècle» ? Vous vous êtes même représenté en 2052…

Tout artiste est le peintre des vanités, y compris les siennes, l’histoire de l’art en regorge d’exemples. Dois-je dire que je n’ai aucune vie sociale et que je vis comme un ermite, même si j’ouvre mes portes et fenêtres aux gens qui viennent à moi. Il m’arrive comme tout le monde de penser à ma postérité mais ce chantier, je peux vous l’assurer, est avant tout fait d’abnégation, de souffrances physiques, mes multiples brûlures à l’acide en témoignent. La Demeure du chaos a brisé une partie de ma famille et m’a mené devant les magistrats les plus conservateurs et étriqués de ce pays, mais c’est mon refus tripal de la mort, de la folie, du suicide. Comme je me le dis quand c’est dur, «Thierry, tu fermes ta gueule et tu bosses, tu fais ton chantier, un jour peut-être tu en comprendras le sens ou bien les autres le trouveront pour toi.»

Quel est le lien entre la Demeure du chaos, cet empilement d’œuvres à ciel ouvert, et Artprice – les centaines de serveurs au sous-sol donnant accès, via le réseau, à une base de données d’un million d’artistes ?

Il est total, indissoluble, l’un appelle l’autre, excite l’autre. Artprice m’injecte l’histoire de l’art dans les veines et moi j’injecte dans la Demeure du chaos ma vision de plasticien. Il n’existe aucune dissociation entre le supposé réel par opposition au virtuel, ces deux chantiers ont fait ce que je suis et la Bourse n’a jamais sanctionné ma dualité, au contraire ! Ce sont les deux faces de ma passion pour l’art, comme entrepreneur et comme artiste. Vous voulez des exemples ?

Un seul alors…

Nous avons revu récemment la biographie de l’artiste américain Richard Serra de 18 000 signes qui m’a amené à étudier de près tous les procédés techniques de ses géniales sculptures en métal. Ça m’a donné l’idée du gigantesque clou de maréchal-ferrant de 17 mètres que je vais créer, dont six seront enterrés sous terre. Sans Artprice, jamais ce clou et cet hommage à Serra n’auraient vu le jour.

Que répondez-vous quand vos visiteurs interloqués vous demandent «mais pourquoi tout ça» ?

Comme je l’ai écrit un jour, il fallait accomplir ce Grand Œuvre, quel qu’en soit le prix, le hurlement des gueux, la vindicte des hommes en noir, l’anathème des moralistes. Depuis la naissance du droit, il n’y a ni crime ni délit lorsque le prévenu est en état de démence ou contraint par une force majeure. Ma démence à moi, c’est l’acte artistique, la folie créatrice. Rien à ajouter.
Culture
Chaos cahin-caha
27 juillet 2012


Tout l’été, déambulation au cœur des constructions, réelles ou imaginaires. Aujourd’hui, un musée d’art contemporain foisonnant, près de Lyon.

Brigitte, la chauffeuse de taxi, avait prévenu. «Vous n’êtes jamais venu? Vous allez voir, c’est très spécial comme univers, ça détonne au milieu des proprets pavillons aux pierres dorées, on est totalement ailleurs, une sorte de musée des horreurs du monde.» Quinze minutes après avoir quitté la gare de Lyon Part Dieu et ses ensembles bétonnés, la Demeure du chaos apparaît au détour d’une rue de la très bourgeoise bourgade de Saint-Romain-au-Mont-d’Or, le long des rives de la Saône au nord de la capitale des Gaules. Partout sur les murs, des dizaines de peintures, des graffitis appelant le plus souvent à la révolte et à l’insoumission, un gros squat à première vue. Même Libération a droit à son inscription murale. «Israël, Etat pirate», est-il écrit, copiant la une du 1er juin 2010 sur l’assaut meurtrier de Tsahal contre des navires de militants humanitaires venus rompre le blocus de Gaza.

Ogre de la société

C’est la première vision de cet ancien relais de poste de 9 000 mètres carrés qui abrite à la fois la maison du plasticien Thierry Ehrmann, le siège de sa société cotée en Bourse Artprice et un musée work in progress de 4 500 œuvres d’art : des murs comme scarifiés, tatoués de centaines de beaux – et parfois sanguinolents – portraits «délégendés», de messages et de symboles ésotériques qui racontent l’incroyable foisonnement du monde passé et actuel. Un chantier artistique totalement hors normes qui, par sa démesure et son ambition totalisante, peut faire penser à un palais idéal du facteur Cheval post- 11 Septembre. Entrepris en 1879 et édifié un peu plus au sud, dans la Drôme, ce monument d’obstination et d’art brut monopolisa trente-trois ans durant les nuits de son créateur.

Débuté en 1999, le chantier de la Demeure du chaos est encore jeune mais son projet n’est pas moindre. Tel un buvard, il s’agit d’absorber et de reproduire toutes les figures qui font l’actualité, tous les événements et les concepts qui nourrissent jour après jour l’insatiable ogre de la société de l’information. Quitte à détruire des œuvres anciennes pour faire de la place ou en les fondant dans de nouvelles. «Un travail de Sisyphe, explique l’artiste qui en a réalisé la plupart, précise-t-il, j’y passe mes jours et mes nuits.»

Passé le portail, cet étrange amalgame de maison et d’œuvres acquiert une dimension plus spectaculaire encore, avec des objets et des sculptures monumentales en pagaille : du complexe militaro-industriel au monde big-brotherisé de réseaux tentaculaires, en passant par les différents avatars de la civilisation industrielle, ils concentrent une bonne partie de ce qui a pu se produire depuis cinquante ans dans les usines de l’Occident. Une nacelle culminant à 25 mètres permet de les embrasser d’un seul regard. Saisissant autant qu’effrayant. Il y a là tout un attirail campant un paysage de guerre (sous-marin, char, véhicule amphibie et hélicoptère) une carlingue d’avion signée Dassault et des carcasses de jaguars retournées. Un peu plus loin, une énigmatique «météorite» de plusieurs tonnes est posée au milieu d’un cratère tandis qu’un amas de structures métalliques pointées vers le ciel imite à la perfection les décombres des deux tours du World Trade Center, etc. C’est un chaos certes, mais le plus souvent méticuleux, appliqué, pensé.

De l’autre côté d’un mur, on pénètre dans la zone des containers et des deux bunkers, gigantesques cubes arrondis de tôle assemblés et soudés sur place par le maître des lieux dont les façades extérieures reproduisent des schémas ultracomplexes comme celui de l’architecture, sous contrôle américain, du réseau Internet. C’est là qu’ont eu lieu les expériences de body art de la Bordeline Biennale, organisée juste avant la grande manifestation lyonnaise d’art contemporain, en 2011. Dernière grande figure imposée de cette alchimie du chaos version Ehrmann, les têtes de mort coulées en aluminium voisinent avec des sculptures ésotérico-religieuses. La face moyenâgeuse, mystique et sacrée de la Demeure du chaos.

Ouverte gratuitement au public les week-ends, cette «factory» plantée au milieu d’un paysage aussi doux que la Demeure du chaos est «énervée» reçoit plus de 100 000 visiteurs par an. Mais les œuvres de ce musée à ciel ouvert débordent également à l’intérieur de la maison, jusque dans les toilettes et la cuisine des employés de Artprice, la première base de données mondiale sur le marché de l’art. La Demeure du chaos est un tout, elle est partout et «déconstruit» également l’habitat privé de Thierry Ehrmann et de ses deux immenses chiens Danois – Saatchi et Reuters – et celui, professionnel, de ses employés.

Bataille en justice

Boulimique et protéiforme à l’image de son créateur, qui confesse une psychose maniaco-dépressive génétique et héréditaire synonyme selon lui «d’accélération du rythme des représentations intellectuelles», ce chantier n’est cependant pas du goût de tous à Saint-Romain-au- Mont-d’Or. Depuis 1999, la municipalité, qui a déjà épuisé plusieurs maires dans cette affaire, via des batailles judiciaires pour obliger la Demeure à se conformer au code d’urbanisme local et à remettre en état les lieux, en respectant notamment la couleur «dorée» des murs extérieurs de la propriété au diapason du reste du village.

Un combat porté jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme par le plasticien homme d’affaires, que Thierry Ehrmann a perdu malgré ses multiples tentatives pour obtenir un statut dérogatoire en raison de l’objet artistique de sa demeure. La pétition «Honte à vous», que sont invités à signer les visiteurs, a recueilli plus de 130 000 signatures contre «les réacs et les négationnistes de l’art». Mais elle ne met pas pour autant à l’abri le site désormais menacé de destruction et dont le chantier pourrait bien prendre une tournure beaucoup plus politique. Pas de quoi impressionner son créateur, moins virulent que lorsqu’il promettait «l’enfer et les rivières pourpres, en respectant les règles républicaines» à ses ennemis, mais déterminé à triompher, dit-il, «de la connerie humaine». Un chantier en regard duquel la Demeure du chaos ressemblerait presque à un montage de table de nuit Ikea…

la suite de l’interview et de la visite dans les grands chantiers de Libération du 27 juillet 2012

Vision démente de la Demeure du Chaos par Marc del Piano

août 11, 2012 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Artprice, borderline biennale, Chaos Materia Prima, Cour Européenne des Droits de l'Homme - CEDH, Demeure du Chaos, Kurt Ehrmann, La Revue de Presse, Libération, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Exclu: Catalogue 1999-2013 de la Demeure du Chaos PDF – Avant première vidéo de la sculpture « The Nail » par thierry Ehrmann de 9 M. de haut

thierry Ehrmann : Empreintes positives et symboles de la Demeure du Chaos/Abode of Chaos DDC_6159

Salut les p’tites louves et loups,
(Cette lettre est adressée aux 139 500 signataires de la pétition dont vous faites partie)

EN EXCLU : le CATALOGUE bilingue 1999/2013 de la Demeure du Chaos

100% couleur de 148 pages (adult version) de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos en PDF ou physiquement à la Demeure du Chaos en version livre gratuitement dés la mi-août. 70 % de nouvelles photos et textes inédits.

EXCLUSIVE: 1999/2013 Catalog of the Abode of Chaos – 100% Color – 148 pages (ADULT VERSION) available now online in PDF and soon on paper at the Abode of Chaos location wtih the book version at mid-August. 70% of new texts and photos and some unpublished texts now revealed. Click image to access the online PDF.

Pour le PDF cliquez sur l’image :

Avant-première catalogue 1999-2013 @Demeure du Chaos disponible gratuitement mi-août

Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.

AVANT PREMIERE VIDEO The Nail : A Caelo usque ad Centrum

vimeo.com/46855376

en avant première :

Un film de Laurent Courau

Images de Laurent Courau et de Kurt Ehrmann
Montage et post-production de Laurent Courau
« Une lueur dans la nuit », musique de Electrohypnose.

Sculpture monumental 9m de haut en acier brut « The Nail « par thierry Ehrmann.

© Les Amis de l’Esprit de la Salamandre 1999 / La Demeure du Chaos – 2012

août 3, 2012 Posted by | 2013, 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, Demeure du Chaos, Musée l'Organe, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La Théorie de l’information par thierry Ehrmann

La Théorie de l’information

La théorie de l’information par thierry Ehrmann

Dans un premier temps, je propose la contribution de Wikipedia sur la Théorie de l’Information qui est le nom usuel désignant notamment la théorie de l’information de Shannon, qui est une théorie probabiliste permettant de quantifier le contenu moyen en information d’un ensemble de messages, dont le codage informatique satisfait une distribution statistique précise. Ce domaine trouve son origine scientifique avec Claude Shannon qui en est le père fondateur avec son article A Mathematical Theory of Communications publié en 1948.

Dans un deuxième temps je développe la sociologie et l’histoire relative à la théorie de l’information qui me sont propres dans ce blog.

Abode of Chaos from above - La Demeure du Chaos vue du ciel  P1050021
Dans un soucis de traitement d’ une actualité immédiate, on doit souligner la sortie prochaine de « La théorie de l’information » écrit par Aurélien Bellanger, édité chez Gallimard lien Wikipédia, qui est pressenti par la presse comme la success story de la rentrée. Les InRoks, Technikart, Nouvel Observateur, Chronicart le papier très pointu du Nouvel Économiste ..

Dans ce livre, l’auteur décrit notamment l’ascension d’un génie de l’informatique dénommé Pascal Ertanger, dont le parcours s’assimile à celui de Xavier Niel, Président de Free (groupe Iliad).

On retrouve dans cet ouvrage des personnages clés comme Jean-Marie Messier, Thierry Breton, Thierry Ehrmann, Jacques-Antoine Granjon, Pierre Bellanger, Gérard Théry, Henri De Maublanc, Claude Perdriel, Cécile Alvergnat…

L’auteur, Aurélien Bellanger, est né en 1980, philosophe de formation, porte ses recherches sur la métaphysique des mondes possibles. Il est l’auteur d’un essai « Houellebecq, écrivain romantique » édité chez Leo Scheer. Il intervient dans http://www.surlering.com/article/redacteur.php/redacteur/bellanger

Aurélien Bellanger la théorie de l'information  _1010214

Aurélien Bellanger painted portrait Demeure du Chaos / Abode of Chaos Creative Commons

Cet ouvrage tente de retracer la communication et les nouvelles technologies des années 1980 à 2000 et raconte notamment l’histoire des réseaux informatiques en France à travers le Minitel. L’auteur essayiste Aurélien Bellanger est présenté comme un disciple de Houellebecq et ancien libraire.

Michel Houellebecq painted portrait _DDC2379

painted portrait Demeure du Chaos Houellebecq /Abode of chaos Creative Commons

Pour revenir à la chronologie scientifique de la Théorie de l’information

Claude Shannon - la théorie de l'information - Aurélien Bellanger, thierry Ehrmann _1010155

Claude Shannon painted portrait Demeure du Chaos /Abode of Chaos Creative Commons

Parmi les branches importantes de la théorie de l’information de Shannon, on peut citer selon wikipédia :

le codage de l’information,
la mesure quantitative de redondance d’un texte,
la compression de données,
la cryptographie.

Dans un sens plus général, une théorie de l’information est une théorie visant à quantifier et qualifier la notion de contenu en information présent dans un ensemble de données. À ce titre, il existe une autre théorie de l’information : la théorie algorithmique de l’information, créée par Kolmogorov, Solomonov et Chaitin au début des années 1960.
Sommaire

1 L’information selon Shannon, un concept de la physique mathématique
2 Le statut physique de la théorie de l’information
3 Développement de la théorie mathématique de l’information
4 Exemples d’information
4.1 Premier exemple
4.2 Second exemple
4.3 Information imparfaite
5 Contenu d’information et contexte
6 Mesure de la quantité d’information
6.1 Quantité d’information : cas élémentaire
6.2 Quantité d’information relative à un évènement
6.3 Entropie, formule de Shannon
6.4 Codage de l’information
7 Limites de cette théorie
8 Notes et références
9 Voir aussi
9.1 Articles connexes
9.2 Liens externes
10 Bibliographie

L’information selon Shannon, un concept de la physique mathématique

L’information est un concept physique nouveau qui a surgi dans un champ technologique. Le concept théorique d’information a été introduit à partir de recherches théoriques sur les systèmes de télécommunication. L’origine de ces recherches remonte aux études entreprises dès la fin du XIXe siècle, en physique et en mathématique par Boltzmann et Markov sur la notion de probabilité d’un événement et les possibilités de mesure de cette probabilité. Plus récemment, avant la Seconde Guerre mondiale, les contributions les plus importantes sont dues à la collaboration des mathématiciens et des ingénieurs des télécommunications, qui ont été amenés à envisager les propriétés théoriques de tout système de signaux utilisé par les êtres, vivants ou techniques, à des fins de communication.

À la suite des travaux de Hartley (1928), Shannon détermine l’information comme grandeur observable et mesurable (1948), et celle-ci devient la poutre maîtresse de la théorie de la communication qu’il élabore avec Warren Weaver.

Cette théorie est née de préoccupations techniques pratiques. La société Bell cherche à transmettre les messages de la façon à la fois la plus économique et la plus fiable. Aussi le cadre originel de la théorie est celui d’un système de communications où un émetteur transmet un message à un récepteur à travers un canal matériel/énergétique donné. Émetteur et récepteur ont par hypothèse un répertoire commun, un code qui contient les catégories de signaux utilisables. Ainsi le message codé est transmis, de l’émetteur au récepteur à travers le canal, sous forme de signes ou signaux portés par de la matière/énergie.

Ainsi, le concept d’information a été l’objet d’une théorie, appelée « théorie de l’information ». C’était une théorie mathématique appliquée aux techniques de la télécommunication. Elle a été élaborée plus spécialement par Claude Shannon, ingénieur à la Compagnie des Téléphones Bell et reste jusqu’à nos jours la base du concept dit scientifique d’information.

Cependant cette définition mathématique de l’information ne pourrait s’appuyer ni sur la forme matérielle/énergétique, ni sur le contenu cognitif des messages émis : leur contenu sémantique est laissé de côté, de même que leur contenant physique, pour ne s’intéresser qu’aux aspects mathématiques.

Dans sa conception originale, la théorie de l’information de Shannon s’est limitée à analyser les moyens à mettre en œuvre dans les techniques de télécommunication pour transmettre l’information le plus rapidement possible et avec le maximum de sécurité. Elle s’est donc efforcée de développer des méthodes susceptibles de minimiser la probabilité d’erreur dans la reconnaissance du message. Une notion fondamentale sera nécessaire pour développer ces méthodes : la mesure de l’information, au sens mathématique du terme.

Pour Shannon, l’information présente un caractère essentiellement aléatoire. Un événement aléatoire est par définition incertain. Cette incertitude est prise comme mesure de l’information. Une information sera donc uniquement définie par sa probabilité (I = – log p). Donc l’information est la mesure de l’incertitude calculée à partir de la probabilité de l’événement. Shannon a donc confondu la notion d’information et de mesure d’incertitude. Il faut remarquer que dans cette définition l’information est bien synonyme de mesure d’incertitude. Dans cet ordre d’idée, plus une information est incertaine, plus elle est intéressante, et un événement certain ne contient aucune information. En théorie de l’information de Shannon, il s’agit donc de raisonner en probabilité et non en logique pure.

L’information se mesure en unités d’information dites bits. Le bit peut être défini comme un événement qui dénoue l’incertitude d’un récepteur placé devant une alternative dont les deux issues sont pour lui équiprobables. Plus les éventualités que peut envisager ce récepteur sont nombreuses, plus le message comporte d’événements informatifs, plus s’accroît la quantité de bits transmis. Il est clair que nul récepteur ne mesure en bits l’information obtenue dans un message. C’est seulement le constructeur d’un canal de télécommunication qui a besoin de la théorie, et mesure l’information en bit pour rendre la transmission de message la plus économique et la plus fiable.

La notion d’information d’après Shannon est nécessairement associée à la notion de « redondance » et à celle de « bruit ». Par exemple, en linguistique l’information n’est ni dans le mot, ni dans la syllabe, ni dans la lettre. Il y a des lettres voire des syllabes qui sont inutiles à la transmission de l’information que contient le mot : il y a dans une phrase, des mots inutiles à la transmission de l’information. La théorie de Shannon appelle redondance tout ce qui dans le message apparaît comme en surplus. Aussi est-il économique de ne pas transmettre la redondance.

L’information chemine à travers un canal matériel/énergétique : fil téléphonique, onde radio, etc. Or, dans son cheminement, l’information rencontre du bruit. Le bruit est constitué par les perturbations aléatoires de toutes sortes qui surgissent dans le canal de transmission et tendent à brouiller le message. Le problème de la dégradation de l’information par le bruit est donc un problème inhérent à sa communication. Ici, l’idée de redondance présente une face nouvelle ; alors qu’elle apparaît comme un surplus inutile sous l’angle économique, elle devient, sous l’angle de la fiabilité de la transmission un fortifiant contre le bruit, un préventif contre les risques d’ambiguïté et d’erreur à la réception.

Le statut physique de la théorie de l’information

Très vite de multiples applications de la théorie de l’information de Shannon sont apparues dans le domaine des sciences humaines2 : les modèles mathématiques élaborés ont permis de préciser certains concepts utilisés couramment dans les analyses linguistiques structurales, en même temps qu’ils faisaient apparaître les limites inhérentes à ce type d’analyse et provoquaient des recherches nouvelles (en traduction automatique et en psycho-linguistique). Tandis que se développait un champ scientifique nouveau : la cybernétique3.

Cependant, une caractéristique majeure de la théorie shannonienne est de donner à la notion d’information (telle que définie par cette théorie) un statut physique à part entière. Effectivement, l’information acquiert les caractères fondamentaux de toute réalité physique organisée : abandonnée à elle-même, elle ne peut évoluer que dans le sens de sa désorganisation, c’est-à-dire l’accroissement d’entropie ; de fait, l’information subit, dans ses transformations (codage, transmission, décodage, etc..), l’effet irréversible et croissant de la dégradation. Par conséquent Shannon définit comme entropie d’information la mesure H ( H = – K log p). De façon étonnante, l’équation par laquelle Shannon définit l’entropie de l’information coïncide, mais de signe inverse, avec l’équation de Boltzmann-Gibbs définissant l’entropie S en thermodynamique (S = K log p).

Certains, comme Couffignal, ont soutenu avec raison que la coïncidence est sans signification : l’application de la fonction de Shannon à la thermodynamique et à l’information est un hasard de rencontre de l’application d’une même formule mathématique, sans plus. Certes, il peut y avoir rencontre de deux équations de probabilité provenant d’univers différents. Toutefois Brillouin prétendait établir une relation logique entre le H de Shannon et le S de Boltzmann.

Selon ce point de vue, il est possible d’inscrire l’information shannonienne dans la physique. En effet, il existe une dualité dans le concept d’information reliant l’information à la matière/énergie véhiculant cette information. L’information shannonienne s’enracine dans la physique et les mathématiques, mais sans qu’on puisse la réduire aux maîtres-concepts de la physique classique, masse et énergie. Comme le dit Wiener : « l’information n’est ni la masse, ni l’énergie, l’information est l’information. »

Développement de la théorie mathématique de l’information

La théorie mathématique de l’Information résulte initialement des travaux de Ronald Aylmer Fisher. Celui-ci, statisticien, définit formellement l’information comme égale à la valeur moyenne du carré de la dérivée du logarithme de la loi de probabilité étudiée.

À partir de l’inégalité de Cramer, on déduit que la valeur d’une telle information est proportionnelle à la faible variabilité des conclusions résultantes. En termes simples, moins une observation est probable, plus son observation est porteuse d’information. Par exemple, lorsque le journaliste commence le journal télévisé par la phrase « Bonsoir », ce mot, qui présente une forte probabilité, n’apporte que peu d’information. En revanche, si la première phrase est, par exemple « La France a peur », sa faible probabilité fera que l’auditeur apprendra qu’il s’est passé quelque chose, et, partant, sera plus à l’écoute.

D’autres modèles mathématiques ont complété et étendu de façon formelle la définition de la théorie del’information.

Claude Shannon et Warren Weaver renforcent le paradigme. Ils sont ingénieurs en télécommunication et se préoccupent de mesurer l’information pour en déduire les fondamentaux de la Communication (et non une théorie de l’information). Dans Théorie Mathématique de la Communication en 1948, ils modélisent l’information pour étudier les lois correspondantes : bruit, entropie et chaos, par analogie générale aux lois d’énergétique et de thermodynamique. Leurs travaux complétant ceux d’Alan Turing, de Norbert Wiener et de John von Neumann (pour ne citer que les principaux) constituent le socle initial de la théorie du signal et des « Sciences de l’Information ».

Pour une source X comportant n symboles, un symbole i ayant une probabilité p_i d’apparaître, l’entropie H de la source X est définie comme :

H(X)=-\sum_i^n p_i \log_2 p_i

C’est au départ le logarithme naturel qui est utilisé. On le remplacera pour commodité par le logarithme à base 2, correspondant à une information qui est le bit. Les considérations d’entropie maximale (MAXENT) permettront à l’inférence bayésienne de définir de façon rationnelle ses distributions a priori.

L’informatique constituera une déclinaison technique automatisant les traitements (dont la transmission et le transport) d’information. L’appellation « Technologies de l’Information et de la Communication » recouvre les différents aspects (systèmes de traitements, réseaux, etc.) de l’informatique au sens large.

Les sciences de l’information dégagent du sens depuis des données en s’appuyant sur des questions de corrélation, d’entropie et d’apprentissage (voir Data mining). Les technologies de l’information, quant à elles, s’occupent de la façon de concevoir, implémenter et déployer des solutions pour répondre à des besoins identifiés.

Adrian Mc Donough dans Information economics définit l’information comme la rencontre d’une donnée (data) et d’un problème. La connaissance (knowledge) est une information potentielle. Le rendement informationnel d’un système de traitement de l’information est le quotient entre le nombre de bits du réservoir de données et celui de l’information extraite. Les data sont le cost side du système, l’information, le value side. Il en résulte que lorsqu’un informaticien calcule la productivité de son système par le rapport entre la quantité de données produites et le coût financier, il commet une erreur, car les deux termes de l’équation négligent la quantité d’information réellement produite. Cette remarque prend tout son sens à la lumière du grand principe de Russel Ackoff qui postule qu’au-delà d’une certaine masse de données, la quantité d’information baisse et qu’à la limite elle devient nulle.

Ceci correspond à l’adage « trop d’information détruit l’information ». Ce constat est aggravé lorsque le récepteur du système est un processeur humain, et pis encore, le conscient d’un agent humain. En effet, l’information est tributaire de la sélection opérée par l’attention, et par l’intervention de données affectives, émotionnelles, et structurelles absentes de l’ordinateur. L’information se transforme alors en sens, puis en motivation. Une information qui ne produit aucun sens est nulle et non avenue pour le récepteur humain, même si elle est acceptable pour un robot. Une information chargée de sens mais non irriguée par une énergie psychologique (drive, cathexis, libido, ep, etc.) est morte. On constate donc que dans la chaîne qui mène de la donnée à l’action (données → information → connaissance → sens → motivation), seules les deux premières transformations sont prises en compte par la théorie de l’information classique et par la sémiologie. Kevin Bronstein remarque que l’automate ne définit l’information que par deux valeurs : le nombre de bits, la structure et l’organisation des sèmes, alors que le psychisme fait intervenir des facteurs dynamiques tels que passion, motivation, désir, répulsion, etc. qui donnent vie à l’information psychologique.
Exemples d’information

Une information désigne, parmi un ensemble d’événements, un ou plusieurs événements possibles.

En théorie, l’information diminue l’incertitude. En théorie de la décision, on considère même qu’il ne faut appeler « information » que ce qui est « susceptible d’avoir un effet sur nos décisions » (peu de choses dans un journal sont à ce compte des informations…)

En pratique, l’excès d’information, tel qu’il se présente dans les systèmes de messagerie électronique, peut aboutir à une saturation, et empêcher la prise de décision.
Premier exemple

Soit une source pouvant produire des tensions entières de 1 à 10 volts et un récepteur qui va mesurer cette tension. Avant l’envoi du courant électrique par la source, le récepteur n’a aucune idée de la tension qui sera délivrée par la source. En revanche, une fois le courant émis et reçu, l’incertitude sur le courant émis diminue. La théorie de l’information considère que le récepteur possède une incertitude de 10 états.
Second exemple

Une bibliothèque possède un grand nombre d’ouvrages, des revues, des livres et des dictionnaires. Nous cherchons un cours complet sur la théorie de l’information. Tout d’abord, il est logique que nous ne trouverons pas ce dossier dans des ouvrages d’arts ou de littérature ; nous venons donc d’obtenir une information qui diminuera notre temps de recherche. Nous avions précisé que nous voulions aussi un cours complet, nous ne le trouverons donc ni dans une revue, ni dans un dictionnaire. nous avons obtenu une information supplémentaire (nous cherchons un livre), qui réduira encore le temps de notre recherche.

Soit un réalisateur dont j’aime deux films sur trois. Un critique que je connais bien éreinte son dernier film et je sais que je partage en moyenne les analyses de ce critique quatre fois sur cinq. Cette critique me dissuadera-t-elle d’aller voir le film ? C’est là la question centrale de l’inférence bayésienne, qui se quantifie aussi en bits.

Contenu d’information et contexte

Il faut moins de bits pour écrire « chien » que « mammifère ». Pourtant l’indication « Médor est un chien » contient bien plus d’information que l’indication « Médor est un mammifère » : le contenu d’information sémantique d’un message dépend du contexte. En fait, c’est le couple message + contexte qui constitue le véritable porteur d’information, et jamais le message seul (voir paradoxe du compresseur).
Mesure de la quantité d’information
Quantité d’information : cas élémentaire

Considérons N boîtes numérotées de 1 à N. Un individu A a caché au hasard un objet dans une de ces boîtes. Un individu B doit trouver le numéro de la boîte où est caché l’objet. Pour cela, il a le droit de poser des questions à l’individu A auxquelles celui-ci doit répondre sans mentir par OUI ou NON. Mais chaque question posée représente un coût à payer par l’individu B (par exemple un euro). Un individu C sait dans quelle boîte est caché l’objet. Il a la possibilité de vendre cette information à l’individu B. B n’acceptera ce marché que si le prix de C est inférieur ou égal au coût moyen que B devrait dépenser pour trouver la boîte en posant des questions à A. L’information détenue par C a donc un certain prix. Ce prix représente la quantité d’information représentée par la connaissance de la bonne boîte : c’est le nombre moyen de questions à poser pour identifier cette boîte. Nous la noterons I.

EXEMPLE :

Si N = 1, I = 0. Il n’y a qu’une seule boîte. Aucune question n’est nécessaire.

Si N = 2, I = 1. On demande si la bonne boîte est la boîte n°1. La réponse OUI ou NON détermine alors sans ambiguïté quelle est la boîte cherchée.

Si N = 4, I = 2. On demande si la boîte porte le n°1 ou 2. La réponse permet alors d’éliminer deux des boîtes et il suffit d’une dernière question pour trouver quelle est la bonne boîte parmi les deux restantes.

Si N=2^k, I = k. On écrit les numéros des boîtes en base 2. Les numéros ont au plus k chiffres binaires, et pour chacun des rangs de ces chiffres, on demande si la boîte cherchée possède le chiffre 0 ou le chiffre 1. En k questions, on a déterminé tous les chiffres binaires de la bonne boîte. Cela revient également à poser k questions, chaque question ayant pour but de diviser successivement le nombre de boîtes considérées par 2 (méthode de dichotomie).

On est donc amené à poser I = \log_2(N), mais cette configuration ne se produit que dans le cas de N événements équiprobables.
Quantité d’information relative à un évènement

Supposons maintenant que les boîtes soient colorées, et qu’il y ait n boîtes rouges. Supposons également que C sache que la boîte où est caché l’objet est rouge. Quel est le prix de cette information ? Sans cette information, le prix à payer est log(N). Muni de cette information, le prix à payer n’est plus que log(n). Le prix de l’information « la boîte cherchée est rouge » est donc log(N) – log(n) = log(N/n) .

On définit ainsi la quantité d’information comme une fonction croissante de \frac{N}{n} avec :

N le nombre d’évènements possibles
n le nombre d’éléments du sous-ensemble délimité par l’information

Afin de mesurer cette quantité d’information, on pose : I = \log_{2} \left (\frac{N}{n} \right)

I est exprimé en bit (ou « logon », unité introduite par Shannon[citation nécessaire], de laquelle, dans les faits, bit est devenu un synonyme), ou bien en « nat » si on utilise le logarithme naturel à la place du logarithme de base 2.

Cette définition se justifie, car l’on veut les propriétés suivantes :

l’information est comprise entre 0 et ∞ ;
un évènement avec peu de probabilité représente beaucoup d’information (exemple : « Il neige en janvier » contient beaucoup moins d’information que « Il neige en août » pour peu que l’on soit dans l’hémisphère nord) ;
l’information doit être additive.

Remarque : lorsqu’on dispose de plusieurs informations, la quantité d’information globale n’est pas la somme des quantités d’information. Ceci est dû à la présence du logarithme. Voir aussi : information mutuelle, information commune à deux messages, qui, dans l’idée, explique cette « sous-additivité » de l’information.
Entropie, formule de Shannon
Article détaillé : entropie de Shannon.

Supposons maintenant que les boîtes soient de diverses couleurs : n1 boîtes de couleur C1, n2 boîtes de couleur C2, …, nk boîtes de couleurs Ck, avec n1 + n2 + … + nk = N. La personne C sait de quelle couleur est la boîte recherchée. Quel est le prix de cette information ?

L’information « la boîte est de couleur C1 » vaut log N/n1, et cette éventualité a une probabilité n1/N. L’information « la boîte est de couleur C2 » vaut log N/n2, et cette éventualité a une probabilité n2/N…

Le prix moyen de l’information est donc n1/N log N/n1 + n2/N log N/n2 + … + nk/N log N/nk. Plus généralement, si on considère k évènements disjoints de probabilités respectives p1, p2, …, pk avec p1 + p2 + … + pk = 1, alors la quantité d’information correspondant à cette distribution de probabilité est p1 log 1/p1 + … + pk log 1/pk. Cette quantité s’appelle entropie de la distribution de probabilité.

L’entropie permet donc de mesurer la quantité d’information moyenne d’un ensemble d’évènements (en particulier de messages) et de mesurer son incertitude. On la note H :
H \left (I \right) = – \sum_{i\in I} p_i \log_2\; p_i

avec p_i = \frac{n_i}{N} la probabilité associée à l’apparition de l’évènement i.
Codage de l’information

On considère une suite de symboles. Chaque symbole peut prendre deux valeurs s1 et s2 avec des probabilités respectivement p1 = 0,8 et p2 = 0,2. La quantité d’information contenue dans un symbole est :
p_1 \times \log_2\frac{1}{p_1} + p_2 \times \log_2\frac{1}{p_2} \approx 0,7219
Si chaque symbole est indépendant du suivant, alors un message de N symboles contient en moyenne une quantité d’information égale à 0,72N. Si le symbole s1 est codé 0 et le symbole s2 est codé 1, alors le message a une longueur de N, ce qui est une perte par rapport à la quantité d’information qu’il porte. Les théorèmes de Shannon énoncent qu’il est impossible de trouver un code dont la longueur moyenne soit inférieure à 0,72N, mais qu’il est possible de coder le message de façon à ce que le message codé ait en moyenne une longueur aussi proche que l’on veut de 0,72N lorsque N augmente.

Par exemple, on regroupe les symboles trois par trois et on les code comme suit :
symboles à coder probabilité du triplet codage du triplet longueur du code
s1s1s1 0.8³ = 0.512 0 1
s1s1s2 0.8² × 0.2 = 0.128 100 3
s1s2s1 0.8² × 0.2 = 0.128 101 3
s2s1s1 0.8² × 0.2 = 0.128 110 3
s1s2s2 0.2² × 0.8 = 0.032 11100 5
s2s1s2 0.2² × 0.8 = 0.032 11101 5
s2s2s1 0.2² × 0.8 = 0.032 11110 5
s2s2s2 0.2³ = 0.008 11111 5

Le message s1s1s1s1s1s2s2s2s1 sera codé 010011110.

La longueur moyenne du code d’un message de N symboles est : {N \over 3}(0.512 + 3 \times 0.128 \times 3 + 3 \times 0.032 \times 5 + 0.008 \times 5) = 0,728N
Source Wikipédia

Abode of Chaos from above - La Demeure du Chaos vue du ciel  P1050021

La suite va être écrite sous forme de nouvelles, de conférences, d’interview de différent journaux tel que Time magazine sur la théorie de l’information et de notes de réflexion de Juillet et Aout 2012; dans l’attente de la suite, il est nécessaire d’absorber cette correspondance sulfureuse sur ce que sera la »théorie de l’information » (ITW de thierry Ehrmann par Laurent Courau himself dans la mythique Spirale.org) lire le lien suivant:

une démarche s’imposait sur la théorie de l’information cliquer sur le lien (texte bilingue FR/ EN)

et bien sur ce texte sur la Théorie de l’information au cœur de la Demeure du Chaos, d’Artprice et groupe Serveur.

L’Alchimie entre La Demeure du Chaos, groupe Serveur et Artprice
par thierry Ehrmann

L’univers de La Demeure du Chaos est indissociable de l’incroyable histoire d’Artprice, leader mondial de l’information sur le marché de l’art et du Groupe Serveur, pionnier historique en Europe des banques de données sur Internet depuis 1987.

Nos visiteurs sont toujours interpellés par le double visage de La Demeure du Chaos. Il est dur pour eux d’imaginer que, sous l’héliport, il y a des salles blanches machines où opèrent près de 900 serveurs qui distribuent le savoir dans le monde par Internet à travers nos propres fibres optiques. De même, au rez-de-chaussée et au premier étage, près de 90 personnes se relaient jour et nuit sans aucune interruption pour piloter et aiguiller à travers le monde, les grands flux d’informations que nous produisons et faisons transiter par l’Internet.

Un peu plus haut au cœur du bâtiment central, les salles de catalogues et manuscrits, avec plus de 290 000 catalogues de ventes de 1700 à nos jours, accueillent nos chercheurs et rédacteurs qui les commentent et les numérisent pour former ce qui est désormais reconnu comme le plus grand fonds de l’histoire du marché de l’art. Ainsi, nous avons écrit plus d’un million de biographies et commenté puis répertorié, 110 millions d’œuvres d’art avec leurs photos haute définition accessibles par l’Internet.

Un des postulats de La Demeure du Chaos est de reformer cette révolution du savoir que l’on a connue pendant la Renaissance européenne et notamment à Lyon, qui fût une grande métropole. La Renaissance européenne est, selon moi, inséparable d’une invention, celle de l’imprimerie, et du nouveau paradigme du savoir que celle-ci permit, sa diffusion.

C’est la possibilité de dupliquer mécaniquement des informations qui a favorisé l’émergence de la pensée humaniste : l’érudit pouvait enfin comparer les idées, se référer à de lointaines sources manuscrites, faire connaître l’héritage philosophique et propager sa vision individuelle à une relative grande échelle. A cette révolution technique se joignit l’essor des voyages de découverte : le mouvement de la connaissance est alors horizontal, géographique, missionnaire; la pensée s’oriente vers le progrès, moteur d’une histoire purement occidentale.

Cette époque, initiée par Gütenberg, s’achève aujourd’hui, au moment où la terre se voit entièrement recouverte de réseaux d’information, arpentée dans ses moindres recoins par Internet où La Demeure du Chaos, devient pour moi un Global Internet eXchange (gix), véritable nœud modal d’un savoir en grid où se diffuse la connaissance à travers le reseau.

La Demeure du Chaos est un état dans l’état, un véritable kernel du système républicain.

La dualité entre ma qualité de fondateur du Groupe Serveur, d’Artprice, qui est cotée en bourse sur le premier marché réglementé, et ma vie de plasticien depuis 25 ans, rejoint l’autre dualité qui est le lieu. Le musée l’Organe est, quant à lui, un établissement recevant le grand public, un musée à ciel ouvert et gratuit ou transitent chaque année 120 000 visiteurs qui viennent voir les milliers d’œuvres de la Demeure, mais aussi découvrir comment l’art vit avec l’industrie protéiforme du XXIe siècle.

La Demeure du Chaos est le lieu du labeur où travaillent les érudits, mais aussi ma résidence personnelle et celle de mon clan. Sans aucune concession, je marque chaque pierre, chaque toit, chaque sol, chaque arbre, de mes œuvres, comme conformément au postulat du 09/12/1999.

Cette dualité qui confronte mon engagement de sculpteur plasticien et auteur depuis 25 ans, à ma transversalité de fondateur d’Artprice, du Groupe Serveur et de ses 12 filiales, est à l’origine de critiques parfois violentes d’un patronat conservateur et étriqué mais elle me permet, en échange, par l’atmosphère onirique du lieu, d’accueillir des scientifiques de premier plan et mutants capables d’affronter n’importe quel système économique quelque soit le continent. Le nombre impressionnant de nationalités diverses et variées témoigne de cette nouvelle Babylone du numérique du savoir et de l’information qu’est La Demeure du Chaos.

Les remarques incisives et pertinentes de l’Autorité des Marchés Financiers dans nos désormais célèbres documents de référence pour le marché réglementé, traduisent l’évolution de ma pensée artistique et du passage à l’acte dans le monde économique. Certaines conventions réglementées entre La Demeure du Chaos et les groupes deviennent des prophéties auto-réalisantes où le pouvoir de l’art s’invite dans le monde de la finance. Ma démarche duale enrichit de manière spirituelle La Demeure du Chaos, et de manière matérielle nos 18 000 actionnaires…

Comment peut-on bâtir ex-nihilo Artprice, société mythique qui source 90% de la presse mondiale sur l’information du marché de l’art, sans être soi-même, dans sa chair et son âme, un plasticien passionné d’histoire de l’art ?

La Demeure du Chaos est une redoutable machine de guerre, un cheval de Troie au cœur des marchés financiers. Elle produit et diffuse des sommes de connaissances inimaginables sur le marché de l’art, du droit, de l’économie, de la science pendant que jours et nuits, nous autres plasticiens, intervenons sur les 9 000 m2 pour (ré)écrire avec notre regard d’artiste, l’histoire du monde dé-légendée.

Nos interventions radicales sur la déconstruction de l’habitat professionnel et personnel ainsi que du mobilier a impacté les 2 500 m2 de bureaux où travaillent le Groupe Serveur, ses filiales, et Artprice.

Cette démarche humaniste est partagée entre les artistes et les collaborateurs des deux groupes.

La Demeure du Chaos possède deux visages : celui de l’Alchimie (L’Esprit de la Salamandre) et celui de l’hyper modernité. Mais elle a aussi deux incarnations : celle de l’incarnat physique, avec ses 3 609 œuvres (sculptures, peintures, installations) gravées dans sa chair, avec son double sur Internet où plus de 1 200 000 sites restituent en photos ou en videos tous les regards du monde sur les entrailles de La Demeure du Chaos lors de leurs visites. Sur Google, en novembre 2007, sur les requêtes “Demeure du Chaos” et “Abode of Chaos”, il sort 1 413 000 résultats pointant sur des millions de photos et vidéos de La Demeure du Chaos.

En effet, je suis persuadé que l’Internet est la métaphore du Divin, si ce n’est le Divin lui-même. La voix sèche qui illumine La Demeure du Chaos lui donne le don d’ubiquité entre le monde physique et celui des idées.

Lorsque j’ai démarré Internet en 1987, nous étions moins de 50 000 dans le monde mais j’avais la foi dans la plus grande révolution de toute l’histoire du progrès humain. Internet est mon univers depuis 21 ans où j’ai fondé Net Nobility (cf Time Magazine) pour que demeure toujours, par la volonté des pionniers, cet Internet qui est pour moi, le fils naturel de Proudhon et Bakounine.

Nous sommes en train à La Demeure du Chaos de participer à la reconstruction de la bibliothèque d’Alexandrie de nos pères.

Mémoire du monde selon Philippe Quéau de l’UNESCO, Internet et l’information se joue des frontières, du pouvoir des nations et abolit au passage tous les régimes hostiles à la libre circulation de l’information. Cette dématérialisation de notre ancien monde et de son économie par Internet crée son empire numérique sur le parvis du XXIe siècle sous la forme du grand village glocal (globale 
et locale) et chaotique, cher au sociologue Marshall Mc Luhan.

Marshall Mc Luhan painted portrait _DDC9838

Mc Luhan painted portrait Demeure du Chaos / Abode of Chaos Creative Commons

Ainsi, l’éducation, la recherche, le commerce, l’économie et l’organisation générale des informations vont connaître, en un laps de temps extrêmement réduit, des mutations inimaginables. Jamais dans l’histoire de l’humanité, une révolution scientifique n’a impacté autant de gens, en aussi peu de temps, en tout endroit du monde.

Ainsi, plus de 230 états nations qui ont chacun 2 à 3 siècles de cadre législatif et réglementaire 
s’annihilent devant une révolution scientifique qui abolit le territoire et le temps. Ce passage du territoire au cyber espace constitue un des grands bouleversements de l’organisation humaine, et il est d’autant plus important d’en comprendre le sens qu’il entraîne une transformation 
majeure de la nature même de nos perceptions et de nos rapports sociaux.
Dans l’univers effréné de l’Internet et de la révolution numérique, les entreprises doivent se montrer beaucoup plus protéiformes, capables de changer de profil en un clin d’œil pour s’adapter à de nouvelles conditions économiques draconiennes. La Demeure du Chaos, quartier général du groupe Serveur et d’Artprice, est selon la presse économique anglo-saxonne une forme d’aboutissement ultime d’une économie plus cérébrale, pourrait-on dire, dont l’objet est l’accès au temps et à l’activité de l’esprit.

Tous les jours, par La Demeure du Chaos et ses œuvres, nous entrons dans un tout autre monde, beaucoup plus cérébral et immatériel, un monde de formes platoniciennes, d’idées, d’images et d’archétypes, de concepts et de scénarios. Un monde gouverné par la logique de l’accès au savoir, de l’information et du réseau Internet, ce sont les idées qui deviennent la matière première de l’activité économique, et le but suprême est la connaissance universelle à travers les serveurs d’information.

DSC06466

Governing by Networks Demeure du Chaos / Abode of Chaos Creative Commons
Map of Internet/arpanet sur la Face ouest du Bunker de la Demeure du Chaos
(toile d’acier glycero de 36 m2)

La théorie de l’information prend alors tous son sens.

Être capable d’étendre à l’infini sa présence mentale, être universellement connecté afin de pouvoir affecter et élever peu à peu la connaissance des êtres humains par la distribution du savoir et de l’information organisés (la banque de données), telle est l’ambition humaniste du troisième millénaire.

N’oublions pas que la notion moderne de propriété, caractérisée par la possession privée, l’exclusivité et l’échange marchand, était une des institutions centrales de l’ère industrielle. Au bout de cinq cents ans d’hégémonie, cette vision de la civilisation reposant sur l’échange marchand entre vendeurs et acheteurs de propriété est soumis à une déconstruction radicale qui rejoint le postulat conceptuel que j’ai écrit le 9 décembre 1999 de La Demeure du Chaos.

Le nouvel horizon de l’époque est défini par la logique de l’accès au savoir et à l’information par les serveurs, qui nous amène à repenser les rapports économiques, l’action politique et la perception de notre propre identité telle qu’elle émerge du plus profond de la conscience humaine.

La Demeure du Chaos est une cité médiévale où, dans l’ombre de nos entrailles, nous travaillons à modifier la vision du monde. Un célèbre analyste de Goldman Sachs résume fort bien le tout : “L’Alchimie est présente partout, même dans vos actions en bourse qui ont connu la plus forte croissance, toutes sociétés confondues. Vous avez créé une Alchimie entre votre folie artistique et votre vision de l’industrie du troisième millénaire dans groupe Serveur”. “Avec Artprice et ses 1 300 000 abonnés, vous faites basculer le marché de l’art dans l’hyper modernité en le dématérialisant”.

Quand nos visiteurs économiques repartent ébranlés par cette vision duale de nos groupes dans La Demeure du Chaos, je ne peux m’empêcher de leur dire: vous n’avez encore rien vu ! Ce que nous allons vivre dans les toutes prochaines années dépassera de très loin tous les écrits d’anticipation et de science fiction…

Pour comprendre la dualité de ma démarche de plasticien et de bâtisseur du savoir, je reprendrai la citation de mon vieux maître Pythagore le premier des philosophes pour lequel tout est nombre, à l’exception des essences que sont les émotions humaines non quantifiables, indicibles et se jouant des nombres

thierry Ehrmann (à suivre…)

Note abrégée pour mes lecteurs en manque de temps de la rupture entre Shannon et les sciences de l’information

Son nom est associé à plusieurs théorèmes, principalement à celui qui porte sur la limite théorique de la compression des données, ainsi que celui définit la capacité d’un canal de transmission.
Shannon, dans « Théorie des mathématiques et de la communication », modélise l’information pour étudier les lois correspondantes, bruit, entropie, chaos.
Très rapidement, les sciences de l’information dégagent du sens depuis les données en s’appuyant sur la problématique de corrélation, entropie et apprentissage (data mining, big data).

Shannon, malgré son refus, a été un apporteur de connaissances très important dans les SIC (sciences de l’information et de la communication). Il terminera sa vie sur des travaux appliqués sur l’intelligence artificielle. Beaucoup de scientifiques considèrent que son apport de connaissance dans la communauté scientifique est un élément majeur de la révolution du numérique.

Le champs de connaissances émerge après la seconde guerre mondiale avec bien sûr les inventions techno-médiatiques, radio, télévision, révolution numérique.
Très rapidement, un discours utopique sur la communication se met en place avec principalement Marshall Mac Luhan. Une vision critique s’établit avec Armand Mattelart ainsi que l’usage des sondages d’opinions George Gallup.
Le concept d’information est à la jonction des sciences de l’ingénieur, de la biologie, des sciences humaines et sociales, des sciences du langage, des sciences cognitives et de la philosophie.

Viendra le temps des sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC).Les STIC sont à la fois un domaine d’application de l’informatique, des statistiques, des mathématiques et à la fois un champs de recherche des sciences de l’information et de la communication.

Les STIC visent une industrie très large : télécom, reconnaissance des formes, reconnaissance vocale ; ainsi que d’autres domaines scientifiques : médecine, astronomie, sciences sociales et environnement.

juillet 28, 2012 Posted by | 999, alchimie, Chaos Materia Prima, Demeure du Chaos, la Théorie de l'information, Roman Aurelien Bellanger -la Théorie de l'information-, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

30 years of sculpture of thierry Ehrmann – 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann

Côté Sculpture, les dernières nouvelles sculptures sont arrivées à temps pour ce mois de juillet, mon problème de santé étant j’espère en bonne voie, l’exposition pourra s’ouvrir définitivement en août, je le souhaite très fort. A la question qui revient sans cesse: A-t-on le droit de toucher ? Je réponds :OUI ! pour le plaisir des yeux et du toucher car elles sont faites pour être en contact corporel avec vous. Je sens déjà,qu’au delà de l’exposition ; « trente ans de sculptures de thierry Ehrmann » – avec 702 sculptures d’acier brut de 20mm créées in situ depuis 18 mois- il se prépare une suite grandiose et décadente:

Nous avons pris contact avec des fournisseurs d’aciers spéciaux (Aérospatiale, usage militaire…) qui vont nous permettre des installations monstrueuses à faire rougir l’Araignée de Louise BOURGEOIS au Guggenheim. Le volume et la sculpture chez moi est une passion, déjà en école primaire je me faisais virer car je créais en « loucedé » des maquettes de sculpture et installation en balsa, carton, bois, etc… planqué au fond de la classe.

Le but sera d’arriver en 2012/2014 à créer une deuxième Demeure du Chaos qui se superpose comme un infra-mince à la première ; l’invitation au voyage vous permettra entre autre d’être au-dessus du Temple Protestant par des sculptures sans frôler les fouilles. Vous pourrez aussi visionner l’intérieur de la Demeure du Chaos de manière iconoclaste par des installations surréalistes. Et oui ! le Grand Oeuvre continue de plus belle, quelles que soient le nombre incalculables d’emmerdes que je me tape par les réacs en tout genre. Voir les 4509 œuvres de la Demeure du Chaos 1999/2012 (32 000 photos classées chronologiquement)

Qu’ils se le disent, la Demeure du Chaos est un monstre, elle est affamée et furieusement dadaïste :

Dada et la Demeure du Chaos naissent d’une même rage, d’une volonté de faire table rase, de “noyer l’apparat bourgeois dans un état de guerre permanent”, de faire régner le désordre pour briser les repères conventionnels. Près d’un siècle après la naissance officiel de Dada en 1916, au cabaret Voltaire de Zurich, la Demeure du Chaos s’inscrit certes dans un autre contexte, mais toujours dans le rejet de la guerre, de l’horreur et du prêt à penser. Après tout, l’esprit dada naquit d’une révolte contre la première guerre mondiale et la Demeure du Chaos fut re-baptisée après le choc du 11-Septembre.

Voir en avant première les 702 sculptures en ligne de l’exposition »30 ans de sculpture de thierry Ehrmann » sur Flickr avec plus de 1100 photos

thierry:. p.s un immense merci à mon vieux complice de 30 ans Marc del Piano

« The Steel Nail » by thierry Ehrmann 9 mètres de haut au cœur de la Demeure du Chaos/Abode of Chaos

The Nail by thierry Ehrmann P1070508

juillet 6, 2012 Posted by | 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann, 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Artprice, thierry Ehrmann, Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues | , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Scénario: la Poukav des monts d’or et la Demeure du Chaos

Mauvaise nouvelle pour la « poukav » des monts d’or pro Hortefeux / sarko et pote mairie de réac qui veut détruire la DDC bientôt en ligne les documents en pdf où après cela, seul l’exil pour la Poukav est possible

juin 16, 2012 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie | , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

ANNULATION DE LA NUIT DES MUSÉES A LA DEMEURE DU CHAOS LE SAMEDI 19 MAI 2012 DE 19H30 A 23H30.

ATTENTION ANNULATION DE LA NUIT DES MUSÉES A LA DEMEURE DU CHAOS LE SAMEDI 19 MAI 2012 DE 19H30 A 23H30.

En raison d’un différend avec la Mairie de Saint Romain au Mont D’or
La Demeure du Chaos est dans l’Impossibilité de maintenir la Nuit Européenne des Musées le samedi 19 mai 2012 de 19H30 à 23H30.
Merci de faire circuler cette information autour de vous.
Nous ne pouvons que constater que 12 ans après (1999-2012) La Mairie est systématiquement dans un processus de conflit absolu, malgré toute la pédagogie déployée et nos 135 000 signataires.

mai 11, 2012 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Nuit des Musées | , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Artprice Rapport Financier Annuel 2011 : Résultats bénéficiaires

Artprice Rapport Financier Annuel 2011 : Résultats bénéficiaires.
Au 31/12/2011, Artprice dégage un résultat bénéficiaire de 439 KE en compte sociaux et un résultat net consolidé groupe de 94 KE. Il faut souligner la performance d’Artprice d’avoir maintenu un résultat positif et enregistré un chiffre d’affaires annuel de 5 220 KE alors que la société est passée, durant l’année 2011, d’un modèle semi-payant à un modèle 100% gratuit pour sa Place de Marché Normalisée à prix fixe, permettant ainsi d’absorber plus rapidement que prévu le marché mondial des ventes d’art de gré à gré sans la moindre perte d’exploitation.

De même, tous les investissements relatifs à la Directive Européenne sur les services (libéralisation des ventes aux enchères par voie électronique par la loi 2011-850 du 20 juillet 2011) ont été intégralement comptabilisés en poste de charge sur l’exercice 2011, notamment tous les développements très conséquents relatifs à la Place de Marché Normalisée ® à prix fixe et aux enchères cette dernière étant pleinement opérationnelle depuis le 18 janvier 2012.

Le Rapport Financier Annuel 2011, incluant les honoraires des CAC et le rapport du Président sur le contrôle interne est disponible aux adresses suivantes :

http://serveur.serveur.com/Press_Release/2012_communication_financiere.html
http://www.actusnews.com/documents/ACTUS-0-4408-artprice-rapport-financier-2011.pdf

Selon thierry Ehrmann, Fondateur et Président d’Artprice, cette stratégie de gratuité de la Place de Marché Normalisée à prix fixe désormais confortée par près de 8 ans de croissance exponentielle de l’offre était nécessaire à Artprice pour être un acteur mondial incontournable de la libéralisation des ventes aux enchères d’art en 2012, par voie électronique, par sa Place de Marché Normalisée aux enchères et à prix fixe, protégée au titre de la propriété intellectuelle.

Le modèle de la Place de Marché Normalisée à prix fixe est désormais éprouvé et validé par le marché de l’Art notamment en période de crise majeure. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon le rapport d’activité 2005 du Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, "l’offre sur Artprice était de 1,3 milliard d’euros d’oeuvres d’Art". En 2006, l’offre était de 2,7 milliards d’euros d’oeuvres d’Art. En 2007, l’offre était de 4,32 milliards d’euros d’oeuvres d’Art. En 2008, l’offre était de 5,4 milliards d’euros d’oeuvres d’Art. En 2009, l’offre était de 5,85 milliards d’euros. En 2011, Artprice confirme avoir quantifié un volume d’environ 6,3 milliards d’euros d’oeuvres d’art avec un taux de ventes estimé à environ, de l’ordre d’un tiers sur lesquelles Artprice n’est pas encore commissionnée.

Les capitaux propres, en comptes consolidés, s’améliorent à 13 246 KE, en 2011, contre 13 064 KE, en 2010. Ces résultats confirment la maîtrise des coûts d’exploitation en période d’instabilité économique mondiale et notamment sur le marché de l’Art. Artprice, en 15 ans, a mis en place l’ensemble des process industriels permettant de limiter l’effectif à une moyenne inférieure à 45 personnes pour un groupe où l’intégralité des charges en 2012, avec Artprice Images(R), demeurent inchangées jusqu’à désormais 90 ME de C.A en incluant cette année les charges potentielles découlant de l’extension de la Place de Marché Normalisée® d’Artprice aux enchères laquelle est opérationnelle depuis fin janvier 2012. (désormais réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce).

Artprice n’a aucun emprunt obligataire, une dette bancaire proche de zéro et dispose d’une trésorerie conséquente. Le chiffre d’affaires annuel (comptes sociaux) s’est élevé à 5 220 KE comme pour l’exercice précédent. Pour information, Artprice n’a jamais fait l’objet d’augmentation de capital à l’exception des opérations de levées d’options réservées à ses salariés. Ceci résulte d’une volonté affichée du Conseil d’Administration d’Artprice de ne pas diluer ses actionnaires et affaiblir le cours de l’action.

Enfin Artprice invite ses nouveaux actionnaires qui désirent connaître l’historique de la Société à prendre pleinement connaissance de son information réglementée et très détaillée dans son Rapport Financier Annuel 2011 et, notamment, au niveau des paragraphes 2.1 << Activité et événements importants survenus au cours de l’exercice >>, 2.2: – << Evénements importants intervenus depuis la date de clôture, le 31 décembre 2011, et perspectives d’avenir >> ,2.4 <<Analyses des risques>> et .2.6 << Informations complémentaires>> du rapport du Conseil d’Administration.

Concernant l’évolution du Marché de l’Art en 2012, face à l’incertitude d’une récession en Europe et d’une croissance anémique sur les autres continents, Artprice indique que, grâce à l’AMCI (indice de confiance d’Artprice du marché de l’art en temps réel), l’Art Market Confidence Index, qui fait désormais référence dans le marché de l’art et la presse économique, Artprice constate et confirme une hausse continuelle de son indice de confiance sur l’ensemble des pays qui représente 90 % du marché de l’art depuis fin 2011.

Cette confiance se retrouve aux USA qui ont été les premiers touchés par la crise du marché de l’Art mais aussi en Europe et bien sur en Asie. De même, la remontée des prix des oeuvres d’art (Artprice Global Index) sur l’ensemble des continents montre que la reprise du Marché de l’Art est définitivement en marche.

Les résultats spectaculaires enregistrés en 2011 sur le marché de l’Art, attestent les chiffres et prévisions d’Artprice. Au même titre que l’or, le marché de l’Art, a toujours été, historiquement, une valeur refuge face aux crises de grandes ampleurs et notamment aux dépréciations d’actifs financiers que l’économie mondiale continue d’affronter en 2012/2013.

On peut logiquement considérer que la crise, puis la reprise accompagnée d’une violente et rapide correction du marché de l’art avec l’irruption de la Chine au premier rang dès 2010 avec désormais pour 2011, près de 50% de part de marché des ventes aux enchères de Fine Art devant le Royaume-Uni et les USA est une opportunité de forte croissance pour Artprice. Il faut préciser que l’intégralité des services, produits, Place de Marché Normalisée aux enchères et à prix fixe ainsi que 27 millions de pages de données sont en chinois dans un marché de plus en plus dématérialisé et mondial.

En effet, l’économie du marché de l’art, comme tous les marchés, tend naturellement à privilégier le circuit le plus rapide, le moins coûteux, le plus liquide et celui permettant de trouver un prix de marché en temps réel avec une masse critique d’intervenants avec bien sur, une information transparente sur l’intégralité des prix et indices. La Place de Marché Normalisée d’Artprice à prix fixe et aux enchères et ses banques de données (toutes protégées au titre de la propriété intellectuelle) répondent exactement à ces cinq points.

Du fait de la crise économique et financière mondiale qui a changé, en une décennie, la géopolitique du marché de l’art mondial, la quasi totalité des maisons de ventes dans le monde, et principalement asiatique, se rapproche d’Artprice qui travaille avec elles en étroite collaboration depuis 1987, pour réaliser, avec l’adoption de la Directive Services relative aux enchères publiques, notamment par voie électronique, leurs enchères en ligne grâce à la Place de Marché Normalisée d’Artprice et ses 1,4 million de membres dans plus de 90 pays.

Il est vrai qu’en 12 ans, le nombre de connectés à Internet est passé de 90 millions à 2,7 milliards d’internautes devenus consommateurs de biens et de services, mais il faut surtout prendre en compte l’arrivée plus récente des "Silver surfeur" que sont les plus de 50 ans, à haut pouvoir d’achat et principaux utilisateurs d’Artprice, qui font désormais d’Internet leur terrain de prédilection pour la recherche d’oeuvres d’art dans le monde.

Le triomphe commercial de l’Internet mobile colle parfaitement à Artprice, car sa clientèle est par nature nomade et a besoin d’informations dans le feu de l’action, comme les experts, les assureurs, les galeristes, les auctioneers, les douanes et bien sûr les collectionneurs et amateurs en situation d’achat ou de vente en galerie ou en salle des ventes.

L’Internet mobile pour Artprice devrait représenter sous peu de temps, 80% de ses consultations. Artprice en 2011 est déjà à plus de 30%. L’ensemble des grands bureaux d’études émet une prévision en nombre de Smartphones vendus pour 2012 qui se situe entre 550 et 700 millions de nouveaux internautes mobiles. En 2015, c’est plus de 3,5 milliards d’internautes mobiles qui pourront potentiellement se connecter à Artprice.

Afin d’accroître le niveau de sécurité et de confiance dans l’économie numérique, Artprice s’est rapprochée en 2011 d’Interpol Monde où sur l’ensemble des pages clés des banques de données d’Artprice et principalement sur la Place de Marché Normalisée, figurent de manière permanente le logo Interpol et le lien hypertexte vers INTERPOL’s Stolen Works of Art database permettant à la clientèle d’Artprice de vérifier si l’oeuvre présentée fait l’objet d’une poursuite judiciaire. A contrario de services de ventes aux enchères grand public et notoirement connus, Artprice impose à sa clientèle une présence judiciaire permanente donnant ainsi la confiance nécessaire au bon développement de sa Place de Marché Normalisée à prix fixe ou aux enchères.

De même, son concours depuis 5 ans avec près de 70 polices judiciaires de différentes nationalités, a permis à Artprice d’établir un niveau de confiance rarement égalé sur l’Internet, renforcé par la collaboration constante avec les artistes, les ayants droits et les experts.
Au coeur de sa Place de Marché Normalisée, Artprice possède le fichier clients qualifié fine art le plus important au monde. Ce fichier clients (conservation des logs de comportements clients en accord avec les différentes directives Françaises et Européennes ) est, dans le marché de l’art, la base de la réussite d’une vente aux enchères cataloguée depuis la naissance des enchères d’art en Europe au début du XIX siècle.

Artprice invite ses actionnaires et le marché, pour comprendre précisément cette révolution législative et historique de 5 siècles et l’impact sur Artprice, à lire en 50 questions-réponses courtes et pédagogiques la synthèse faite en mars 2012 de la Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères depuis son lancement fin janvier 2012.
Lien Internet ci joint sur Actusnews, site homologué de l’AMF à l’adresse ci-jointe :
http://www.actusnews.com/communique.php?ID=ACTUS-0-26960

Artprice avec plus de 12 ans de communication réglementée, se fait un point d’honneur à produire toute l’information nécessaire aux professionnels des marchés financiers, mais aussi aux néophytes du marché de l’art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d’Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l’information réglementée d’Artprice qu’elle diffuse en ligne sur Internet sur son propre site et sur celui de son diffuseur, homologué par l’AMF, ActusNews (www.actusnews.com).

Source: http://www.artprice.com ©1987-2012 thierry Ehrmann

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 27 millions d’indices et résultats de ventes couvrant 450 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d’Art à prix fixes ou aux enchères (réglementée par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du code du commerce). Source Artprice

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only : Euroclear : 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artprice http://web.artprice.com/video/ dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos.

Sommaire des communiqués d’Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Suivez en temps réel toute l’actualité du marché de l’art :
Artprice.com sur Twitter : http://twitter.com/artpricedotcom/

avril 30, 2012 Posted by | 999, Artmarket Marché de l'Art, Artprice, enchères en ligne, thierry Ehrmann | , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Implacable approche Deleuzienne appliquée par les Guerriers du Chaos par thierry Ehrmann

_DDC3363

Implacable approche Deleuzienne appliquée par les Guerriers du Chaos ( mode d’emploi de la Borderline version militant)
La Cité Interdite…

Implacable approche Deleuzienne appliquée par les Guerriers du Chaos.

Durant les longs combats contre le système en place, les « Guerriers du Chaos » se déplacent dans la Demeure du Chaos devenue la « Citée Interdite » à travers des centaines de mètres de tunnels en surface et en sous-sol, par les salles machines, le Temple Protestant, les containers enterrés ou aériens, les toits, les passerelles tentaculaires d’Overground, le Bunker, les sculptures monumentales, les sources romaines et les éléments de végétations avec des élingues dans les arbres. ils jonglent en permanence entre les IPN et les treillis d’acier.

Les tunnels sont creusés dans une structure globale dense et contiguë empruntant les sources romaines du Domaine et les passages secrets du Temple Protestant. Bien qu’un grand nombre de Guerriers du Chaos évoluent simultanément dans les 9 000 m2 de la Demeure du Chaos, ils sont tellement « fondus » dans l’architecture glocale que très peu sont visibles de l’extérieur.

Cette forme de mouvement, décrite par les Guerriers du Chaos comme une « infestation« , cherche à redéfinir l’intérieur comme l’extérieur, et les intérieurs domestiques comme voies de communication. Nous jonglons à travers nos labyrinthes analogiques et tunnels numériques en laissant les cicatrices de lambeaux de peaux accrochés sur tous les murs de la Demeure. La stratégie des Guerriers du Chaos de « marcher à travers les murs » implique une conception de la « Cité interdite » comme non seulement le site, mais également comme le cœur même de la guerre, un milieu flexible, presque liquide et organique qui est toujours aléatoire et en prise à des changements permanents. Un véritable monde d’ombre face à l’ordre établi.

La Demeure du Chaos n’est jamais morte. C’est un bloc de matière primordiale et brute ; le culte d’un monstre unique, inerte et spontané, plus ultraviolet que toutes les autres mythologies telles les ombres devant Babylone entre le Tigre et l’Euphrate. Il ne faut jamais oublier que le Chaos précède tous les principes d’ordre et d’entropie, il n’est ni le bien ni le mal, car le monde n’est pas binaire, mec, c’ est l’incertitude du pouvoir. Il n’est ni un début, ni même une fin. C’est un trou noir, ce qui, par essence, fait des Guerriers du Chaos, des terroristes de la pensée… Le Chaos est un vide quantique dont les pirates que nous sommes sont les particules virtuelles, c’est la Materia Prima, le champ de tous les possibles.

Le Chaos naît dans les interstices d’un monde sous contrôle… C’est l’ordre que nous combattons qui crée le Chaos. Les théoriciens militaires contemporains sont occupés maintenant à re-conceptualiser les maps mouvants des mégapoles. En jeu, ce sont les concepts, les suppositions et les principes fondamentaux qui déterminent les stratégies et les tactiques militaires. Il y a des points communs considérables entre les textes théoriques considérés comme essentiels par les académies militaires et les écoles architecturales, l’Infra-mince de Duchamp est aussi cette interface entre ces deux mondes antagonistes.

En effet, les listes de lectures des institutions militaires contemporaines incluent des travaux depuis à peu près les années 1968, notamment sur les écrits de Gilles Deleuze, de Félix Guattari et de Guy Debord, ainsi que des écrits plus contemporains sur la théorie post-coloniale et post-structuraliste de l’urbanisme, de la psychologie, de la cybernétique. Les Guerriers du Chaos ont intégré ces données comme essentielles pour la résistance et la mise en place de TAZ comme la Borderline Biennial.

Les Guerriers du Chaos disent « l’espace que vous regardez, l’œuvre que vous regardez, ce n’est rien d’autre que votre interprétation ». La question est, comment interprétez-vous la Demeure du Chaos ? Un No man’s land, un espace ouvert selon la notation de Thiel ? L’ennemi interprète la Demeure du Chaos comme la « Cité Interdite » pour s’y déplacer et les portes centrales comme quelque chose dont le franchissement est un interdit sacré ou profane, et les murs d’enceinte comme quelque chose par lequel il est interdit de regarder, parce que des armes ou bien pire l’attendent derrière les murs, et des pièges de toutes natures sont derrière les portes centrales et périphériques de la « Cité Interdite ».

La Demeure est une bombe, lenteur de son explosion qui se propage dans tous les interstices de nos ennemis. La Demeure est l’estomac du rêve, la forme et les ombres des ennemis disparaissent, elles se mettent à hurler, à être digérées par le Chaos. Profaner le sanctuaire de la Demeure du Chaos, c’est violer l’ensemble de mesures assurant sa garantie, sa protection, avec une dimension de sauvegarde, de mise à part, d’intangibilité.

C’est parce que nos ennemis interprètent l’espace d’une façon traditionnelle et classique que nous ne voulons pas obéir à cette interprétation et tomber dans ses pièges. Les Guerriers du Chaos veulent les surprendre ! C’est l’essence même de la guerre. Nous devons vaincre l’ordre en place. Nous voici, nous autres Guerriers du Chaos nous glissant entre les fissures des murs du Temple, de l’Etat, du Palais de Justice, de l’Université, de la Bourse, de tous ces monolithes paranoïdes. Coupés de la tribu par la nostalgie brute, nous creusons un tunnel vers les mots perdus, les bombes imaginaires de la « Cité Interdite ».

C’est pourquoi nous avons opté pour la méthodologie de nous déplacer à travers les murs et les sous-sols de la Demeure… Comme un ver qui mange son chemin vers l’avant, émergeant à certains points et puis disparaissant. A mesure que le pouvoir disparaît, notre volonté de pouvoir doit être la disparition…

Les Guerriers du Chaos savent que la Demeure retient la réalité de nos ennemis et leurs formes entre les mâchoires de sa folie pour les consumer dans le soufre incombustible, le mercure philosophal. Sur leurs corps les Guerriers du Chaos portent la devise « Nutrisco ET Extinguo » qu’incarne la Salamandre alchimique symbole de la Demeure du Chaos.

Nous nous sommes délibérément interdit de définir la TAZ qui est explicite. Nous ne voulons pas créer de dogme politique. Nous nous contentons de tourner autour du sujet en lançant des sondes exploratoires s’articulant autour du principe des utopies pirates. La TAZ y est très liée, ne serait-ce que par une filiation d’idées : les concepteurs des TAZ se réclamant de l’esprit de révolte des flibustiers. On trouve d’ailleurs une longue partie sur la TAZ dans le livre sur les pirates de Mikhaïl W. Ramseier, « La Voile noire », qui s’interroge entre autres sur l’éventuelle filiation que certains libertaires affirment reconnaître entre anarchie et piraterie.

Je vous en avais déjà parlé dans les précédentes lettres de la DDC, il faut impérativement lire l’histoire de la piraterie à travers entre autres, le livre de Marcus Rediker : « Villains of all nations ». Les coutumes pirates voulaient qu’à chaque création d’un nouvel équipage le navire nouvellement lancé sous l’étendard noir et blanc le personnalise en lui ajoutant un signe ou une particularité. Le « Jolly Rogers » s’imposait donc à la Demeure du Chaos comme étendard de valeurs communes au clan. Ainsi, 3 autres signes se sont imposés :- Le bandeau sur les yeux : signifiant du terrorisme dont la DDC à été accusée au procès de Grenoble mais aussi de l’état d’esprit du graffiti.- Le « cap » de l’aérosol associé à la goupille : tous 2 symboles d’une « bombe », d’un art controversé et d’une arme.

Nos ennemis nous affublent de noms tels que « Différence et Répétition », « Entités rivales sans forme », « Manœuvre fractale », « Rapidité contre Rythmes », « Machine de guerre », « Anarchistes post-modernes », « Terroristes intellectuels » et « Orgues de Staline », « Cinquième colonne », ils se réfèrent souvent au travail de Deleuze et de Guattari. Les machines de guerre, selon les philosophes, sont polymorphes ; des organismes diffus caractérisés par leur capacité à se métamorphoser, composés de petits groupes qui se fractionnent ou fusionnent entre eux, selon l’éventualité et les circonstances.

Deleuze et Guattari savaient bien que l’Etat pouvait aussi volontairement se transformer en machine de guerre. Plongée dans les eaux profondes, la Borderline Biennial va au-delà des contre-cultures, elle possède cet aspect festif de l’instant non contrôlé qui adhère en auto-organisation spontanée. C’est une épiphanie, une expérience démesurée aussi bien au niveau social qu’individuel. Notre TAZ de 40 jours et 40 nuits implique une certaine sauvagerie, une évolution du domestique au sauvage, un retour qui est un grand pas en avant. Elle implique également une danse du Chaos face à l’appareil de contrôle : l’Etat qui continue à se déliter et se pétrifier devant l’insurrection qui vient.

Nous déplaçons en cas d’attaque majeure notre conflit avec l’ordre établi dans l’Internet profond. On peut considérer que l’Internet profond est un outil important pour nos TAZ : « Si la TAZ est un campement nomade, alors l’Internet profond est le pourvoyeur des chants épiques, des généalogies et des légendes du clan ; il a en mémoire les routes secrètes des caravanes et les chemins d’embuscade qui assurent la fluidité de l’économie clanique ; il contient même certaines des routes à suivre et certains rêves qui seront vécus comme autant de signes et d’augures qui détruiront mentalement l’ennemi ».

Il est nécessaire de comprendre comment nos ennemis interprètent le principe désormais familier “d’essaimage”. La manœuvre de l’essaim en fait a été adaptée par les Guerriers du Chaos du principe d’intelligence artificielle, de l’intelligence de l’essaim, qui suppose que des capacités de résolution des problèmes soient trouvées dans l’interaction et la communication d’agents relativement peu sophistiqués (fourmis, oiseaux, abeilles, soldats) avec peu ou pas de commandement centralisé. L’essaim illustre le principe de non-linéarité apparente en termes spatiaux, organisationnels et temporels. Il est directement issu de la théorie du Chaos décrite par Lorenz et remasterisée par Gleick.

Le paradigme de manœuvre traditionnelle, caractérisé par la géométrie euclidienne, est transformé, selon les militaires par un nouveau paradigme en une géométrie complexe de type fractal. Selon nous, l’ensemble de Mandelbrot est localement connexe. En topologie militaire, la notion de connexité formalise le concept d’être d’un seul tenant, d’où notre avantage stratégique sur l’ennemi.

Cela peut expliquer la fascination de l’armée pour les modèles spatiaux et organisationnels et les modes opératifs avancés par des théoriciens tels que Deleuze et Guattari. Pour les militaires, la guerre urbaine est l’ultime forme post-moderne de conflit. La Foi en un plan de bataille structuré logiquement et à sens unique disparaît devant la complexité et l’ambiguïté de la réalité urbaine. Des artistes deviennent des combattants, et les combattants deviennent des artistes. Pour un ennemi de la Demeure du Chaos, les Guerriers du Chaos semblent « être partout : devant, derrière, sur les côtés, à droite et à gauche, en haut et en bas. Comment peut-on se battre dans cette façon ? ».

Pour aller plus loin nos ennemis nous demandent : pourquoi pas Derrida et la Déconstruction ? Nous répondons : Derrida est peut-être un peu trop conceptuel pour nous autres Guerriers du Chaos. Nous avons plus de choses en commun avec les architectes du désir ; nous combinons théorie et pratique. Nous pouvons lire, mais nous savons aussi comment construire et détruire et parfois, annihiler toute forme d’ennemis… Ces idées avaient été, bien sûr, conçues par Guy Debord et d’autres membres de l’Internationale Situationniste pour défier la hiérarchie construite de la cité capitaliste et pour casser les distinctions entre le public et le privé, entre l’intérieur et l’extérieur, l’usage et la fonction, en remplaçant l’espace privé par une surface publique “sans frontières ni limes”.

La violence mentale peut ainsi être projetée comme tolérable et le public encouragé à la soutenir. Ainsi, le développement et la diffusion de nouvelles technologies militaires encouragent la fiction qui est projetée dans le domaine public qu’une solution militaire est possible dans des situations où, au mieux, c’est très douteux. Le véritable danger est là. La fonction pratique ou tactique, la façon dont la théorie Deleuzienne influence les tactiques et les manœuvres militaires, soulève des questions sur la relation entre la théorie et la pratique. En termes discursifs, la guerre, s’il ne s’agit pas d’une guerre d’annihilation totale, constitue une forme de discours entre des ennemis.

Chaque action militaire est censée communiquer quelque chose à l’ennemi. Parler « d’essaimage » et de « destruction intelligente », par la voix des Guerriers du Chaos, permet de communiquer à ses ennemis qu’ils ont la capacité d’effectuer des destructions bien plus importantes. Des raids ou attentats artistiques peuvent dont être projetés comme des alternatives plus modérées aux capacités dévastatrices possédées actuellement par les Guerriers du Chaos qu’ils déclencheront si l’ennemi dépasse le niveau « acceptable » de violence ou enfreint un accord tacite.

En termes de théorie militaire opérationnelle, il n’est jamais essentiel d’utiliser sa pleine capacité destructive, mais plutôt de maintenir le potentiel d’accroître le niveau d’atrocité mentale. Sinon, les menaces n’ont plus aucun sens.

Pour les Guerriers du Chaos, il n’y a pas de devenir, pas de révolution, pas de lutte, pas de voie ; chacun est déjà le monarque de sa propre peau, sa liberté inviolable n’attend que d’être complétée par l’amour des autres monarques, une politique de rêve, urgente comme le bleu du ciel et la folie de notre siècle.

Quand les Guerriers du Chaos parlent de théorie, cela semble être la question du changement de sa structure organisationnelle et hiérarchique. Et quand les Guerriers du Chaos parlent à l’ennemi, la théorie peut être comprise comme une arme particulièrement intimidante du type « shock and awe » (choc et épouvante), le message étant : « Tu ne comprendras même jamais ce qui annihile pour l’éternité ton ordre établi…

DDC_7524.jpg

thierry ehrmann

English version now available

 

avril 1, 2012 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Demeure du Chaos | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Juin 2012, agapes à la Demeure du Chaos / Abode of Chaos pour les 30 ans de sculptures de thierry Ehrmann

Biographie interdite de thierry Ehrmann

forbidden biography of thierry Ehrmann…

Salut les p’tites louves et loups,

Cette lettre est adressée aux 139 500 signataires de la pétition dont vous faites partie

Comme vous le savez, je fête mes 30 ans de sculpteur en juin 2012. Comme prévu, depuis mars 2011 je crée à cette occasion 450 sculptures d’acier brut créées in situ à la Demeure du Chaos qui une fois de plus vont démontrer aux ennemis de la Demeure du Chaos que ma capacité à me régénérer est sans limites (Nutrisco et Extinguo), bien qu’ils s’acharnent entre autres à expliquer qu’il faudra détruire des oeuvres faute de place. Loupé ! J’ai mis les moyens nécessaires pour que les 500 tonnes d’acier constituant les 450 sculptures invitent nos visiteurs à un nouveau parcours onirique de 9000 m2. Au début juin, nous aurons de très loin l’installation statuaire la plus importante, selon nos chers historiens d’art, en Europe.

Vu de nos nacelles de travail à dix-huit mètres de hauteur, la Demeure du Chaos est passée d’une map en deux dimensions à une vision 3D à la Google Earth. Nos spectateurs découvrent chaque week-end ses sculptures taillées dans 20 mm d’acier brut avec une série de thèmes comme Les Sentinelles Alchimiques (99), les Black Box, et les installations monumentales les Fractales avec le regard chaotique et onirique de Mandelbrot. Amateurs de fractales, nous allons vous surprendre par la multitude des formes, (les figures fractales peuvent être des fractales déterministes ou stochastiques).

Emergence of mysterious Black Box DDC_0336
Enfin pour achever mon Chemin de Croix que représente mon combat pour la Demeure du Chaos, Installation monumentale de 15 sculptures « Via Crucis » d’acier brut de 20 mm d’épaisseur 2000 x 1000 nous permettant une éxégèse des stations formant le Chemin de Croix telles qu’elles ont existées avant les Pères de l’Eglise au 3ème siècle. Je pense qu’on a réalisé avec Marc del Piano, un des Chemin de Croix les plus symboliques au monde qui respecte la voie ésotérique-christique (la gnose chrétienne) avec une post-modernité.

Via Crucis 1DDC_1484

Via Crucis 11DDC_1526

Je suis donc proche de mon but avec mes 99 sculptures Alchimiques qui ont reçu l’onction de l’acide chlorhydrique, appelé Grand Fûmant ou Esprit de Sel, opération très compliquée dans laquelle je dois avec une solution à 55° équipé de masques NBC verser des larmes à des points très précis de la sculpture en visant son point le plus haut. Cette eau H3O+Cl- à jamais portera la signature des Philosophes par le Feu. Ce qui fait que chaque sculpture que j’ai créée est aussi une oeuvre alchimiste. L’acide chlorhydrique, est connu également dans l’histoire sous le nom d’acide muriatique (ce nom est antérieur à la découverte du chlore et de la formule chimique HCl) a été découvert par l’alchimiste Jabir Ibn Hayyan au voisinage de l’an 800.

C’est une espèce chimique qui a été fréquemment utilisée dans l’histoire depuis les débuts de la chimie. Au Moyen Âge, il était utilisé par les alchimistes dans leur quête de la pierre philosophale (sous le nom d’« esprit de sel » ou acidum salis). Il fut ensuite utilisé par de nombreux scientifiques, parmi lesquels Glauber, Priestley ou Davy, qui contribuèrent à établir la chimie moderne. Mais aussi avec Basile Valentin, grand Alchimiste

Avatar de Abode of Chaos 	 L'alchimiste et

Fractale XXX DDC_0732

L'alchimiste &

L'alchimiste &

Fractale XXX DDC_0719

En parallèle nous achevons après 9 mois de travail jour et nuit, une « dream team » hors du commun , un grand merci à ACS, Luc, mon fidèle Géant qui poserait un 38 T. sur un balcon (cqfd thierry Loir) Thomas, Cart 1, Goin et bien sur Marc del Piano pour les peintures et l’incarnat de »Cosa Mentale ».

Je suis arrivé à poser mon autre installation de 99 sculptures d’acier brut à 3 pans, les « Sentinelles Alchimiques » avec un cahier des charges de ouf , aucune des 3600 œuvres de la DDC ne devaient être occultées, penser aux sources électriques, les passages d’eau, les voies de transport pour engins de chantier, les nacelles télescopiques (3m de large), protéger le grand public, respecter les normes ERP muséales, ect…Alterner en permanence monstration et effacement …

Sont-elles habitées ? je l’ignore. Une chose certaine est que chacune, par les éléments alchimiques et les codes peints soit à l’antirouille, soit volontairement avec des peintures dégradables par la rouille avec le temps, fait de chaque sentinelle une sculpture unique. Cet automne chacune des sentinelles va laisser apparaître, avec les pluies acides, différents niveaux de lecture, selon les peintures et solvants utilisés, les rendant singulières avec des stratifications que les archéologues des temps futurs décrypteront …

Mais mon défi le plus périlleux, était de créer une installation géante de 9000 m2 qui enveloppe, par des dizaines de tonnes d’acier, la Demeure du Chaos pour que mes visiteurs sur 360 degrés, plongent dans un univers onirique et fantasmagorique où les deux univers que sont la Demeure du Chaos d’une part et d’autre part l’installation des 99 sculptures monumentales (baptisées par une nuit très agitée « Sentinelle Alchimique ») s’entrecroisent selon l’Inframince définit par Marcel Duchamp (ou comment construire des intensités par soustraction).

Ces 99 Sentinelles Alchimiques sont désormais les gardiennes du Sanctuaire que représente la Demeure du Chaos. Je les ai conçus comme de véritable puits d’énergie quantique que je pose avec patience et sagesse sur l’ensemble de la Demeure du Chaos

Elles sont au nombre de 99, faites d’acier brut de 10 mm (50 tonnes) soudées pour former un triangle équilatéral parfait. Chacun des 3 pans constituant une Sentinelle Alchimique, est lui même découpé pour laisser entrevoir une mystérieuse meurtrière, elle même en forme de triangle équilatéral, donnant ainsi une géométrie Euclidienne au regard du visiteur.

Ces 99 Sentinelles Alchimiques sont chacune à des points d’énergies particuliers de la Demeure du Chaos sur 9000 m2. Certaines se dissimulent par la végétation ou les reliefs naturels ou bien en écho aux autres œuvres, d’autres sont dans les espaces privatifs ou professionnels.

Dans mon travail alchimique démarré le 9 décembre 1999, les trois portes disposées en triangle équilatéral, dont un sommet est dirigé vers le haut, forment le delta lumineux. Elle sont les trois corps sur lesquels l’alchimiste va œuvrer. Ces trois corps sont le soufre, le mercure et le sel.

Soulignons que les trois corps présents dans la Materia Prima ou Chaos alchimique sont étroitement mélangés. Le triangle de point est aussi la marque des philosophes par le feu.

Le triangle équilatéral reposant sur sa base, à la manière des trois points, est le symbole de l’élément feu, l’un des quatre éléments avec lequel l’alchimiste travaille au laboratoire.

Les propriétés géométriques du triangle équilatéral relèvent de la perfection absolue par sa force spirituelle, son symbolisme de la nuit des temps notamment dans l’ancienne Egypte, il est force, beauté et harmonie.

Elles resteront durant mille ans comme les témoins d’une civilisation disparue par la folie des hommes

Ces 450 sculptures permettent aux Guerriers du Chaos de se fondre dans les interstices et l’Inframince de la Demeure du Chaos.

thierry Ehrmann:.

mars 30, 2012 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, alchimie, Artprice, Demeure du Chaos, Musée l'Organe, thierry Ehrmann, Thierry Ehrmann : aVentures chaOtiQues | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Arte 30 mars et 12 avril : Paul Merton et thierry Ehrmann à la Demeure du Chaos / Abode of Chaos

Paul Merton @ the Abode of Chaos - -20

Un peu d’humour Anglais, regarder la version Française sur Arte ce vendredi 23 mars à 17h20, le vendredi 30 mars à 8h 50 et Jeudi 12 avril 13h30, soit en mode replay sur Arte (8 jours max)

Pour voir la VO anglaise http://blog.ehrmann.org/films2/paul-merton-in-europe.html ou cliquez sur l’image.L’immense notoriété de la « BBC World Wide et « Paul Merton » qui est une légende en Grande-Bretagne et dans le monde entier pour voyager à travers les continents et faire la rencontre de personnes inattendues peut permettre à Saint Romain au mont d’or une communication mondiale… Dixit la rédaction de BBC world Wide. La série « Paul Merton in China » , « Paul Merton in India » sont des succès planétaires. IL faut savoir que la Demeure du Chaos et St Romain ont été sélectionnés parmi des centaines de candidatures pour représenter la France dans cette série « Paul Merton in Europe »

mars 22, 2012 Posted by | 999, Abode of Chaos, alchemy, Artprice, Musée l'Organe, thierry Ehrmann, Video | , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire